Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Compagnie des Taxis Citroën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Hep Taxi !   Jeu 31 Jan - 19:21

André Citroën ayant tiré des intérêts dans la Grande Guerre en fabricant de meurtriers obus, le voilà qui cherche, une fois l’Armistice signé, une plus paisible occupation mais toute aussi rémunératrice.

À cet effet, il se tourne vers la fabrication d’automobiles en série, une technique jusqu’alors inconnue sur le sol français. Ce choix lui permet de proposer, tout à la fois, des autos prêtes à rouler (la concurrence en est encore à livrer des châssis-moteur nus que les clients doivent ensuite faire « habiller » chez un carrossier).

ET D'UN prix de vente inférieur à ce que proposent les autres marques automobiles. Le succès aidant, il va même créer une compagnie de taxis parisiens qui utilisent bien évidemment les véhicules qui sortent de son usine et parrainer une fabrication de jouets qui se fera connaître sous le nom de Jouets Citroën. Ceux-ci seront produits dans un premier temps par la fabrique les Joeuts Mignault, puis, dans un deuxième temps, par la Compagnie Industrielle de Jouet, qui n’est autre qu’une évolution de la précédente.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Puisqu’elle est la première des réelles autos produites dans les usines Citroën, celle qui va servir à la fois à l’élaboration du premier taxi modèle en 1920 et sa reproduction en jouet en 1922 est logiquement dénommée type A. Modèle et reproduction sont caractéristiques puisqu’ils sont composés pour une grande partie à l’aide de bois. En effet, la carrosserie du réel type A est réalisée en bois mais sur la base d’une structure en bois sur laquelle elle est cloutée, alors qu’André Citroën a déjà des projets pour la fabrication d’une automobile dépourvue de bois, c’est-à-dire totalement en acier. Cette formule sera adoptée par la suite, mais pour le moment, la carrosserie du type A est toujours structurée sur des montants de bois. Pour ce qui concerne le type A en jouet, selon ce qui a été convenu entre MM. Migault, le fabricant de jouets, et Citroën, celui-ci – quelque peu en avance sur son modèle – devait être fabriqué totalement à l’aide de pièces métalliques. Or, les premières reproductions au 1/10ème (38 cm) du taxi type A ne seront pas totalement métalliques. En effet, il semblerait que dans les ateliers de fabrication Migault, il y eut un retard à obtenir les matrices nécessaires à l’estampillage des pièces rentrant dans la composition de ce jouet. Les seules matrices à être prêtes à opérer le jour J furent celles afférentes à la confection des ailes avant, des ailes arrière et des marchepieds. De façon à respecter les délais de livraison imposés par Citroën, les Jouets Migault réalisèrent en bois la caisse du landaulet, ainsi que ses roues de type haute pression (petit diamètre des pneus) à proximité desquelles on fixa les ailes et marche-pieds métalliques.

Par ailleurs, le pare-brise et les éléments vitrés sont obtenus en matière synthétique transparente appelée mica, alors que la capote de l’extrémité arrière est découpée dans de la toile cirée noire. Ce landaulet taxi, qui ne possède pas de moteur, était peint en couleur vert foncée avec bande latérale ivoire, association de couleurs chères à la compagnie des taxis et transports parisiens, avec du noir pour ce qui concerne les ailes. Sur la partie supérieure des marchepieds, les Jouets Migault portèrent l’inscription « Taxi Citroën » en lettres capitales de couleur jaune, inscription réalisée à l’aide d’un tampon. Si les historiens et la presse ont beaucoup écrit sur les divers modèles de Citroën reproduits par les Jouets Migault ou par la CIJ pour le compte des Jouets Citroën, l’histoire a bien peu retenu en mémoire cette très intéressante automobile qui fut le premier taxi de grande envergure (38 cm) de la marque au double chevron.

Image hébergée par servimg.com
Le premier de tous les taxis de marque les Jouets Citroën : un landaulet à carrosserie comprenant un emplacement destiné aux passagers qui est fermé sur sa partie avant et décapotable sur sa partie arrière. La partie réservée au conducteur dispose d’un pare-brise, mais pas de toit ni de vitrage latéral. Il s’agit là d’une représentation du type A de 1922, réalisée en bois à l’exception des ailes et des marchepieds qui sont en tôle. Ce jouet est une réelle rareté. (Photo Clive Lamming)

Source : Mick Duprat - Jouets de Collection N° 9 Avril - Mai 2006

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Sam 2 Fév - 19:44

En 1922, la B2 succède à la Type A. La nouvelle B2 reprend alors le moteur qui est réalésé pour passer de 1327 à 1452 cm3 portant alors la puissance à la valeur phénoménale de 20 chevaux à 2100 tr/min ce qui lui permet d'atteindre la vitesse 70 km/h, une valeur qu'il faut mettre en perspective avec l'état des routes cahoteuses et l'unique frein à tambour disposé sur l'arbre de transmission.

Image hébergée par servimg.com

En 1925, le jouet taxi type B2 de 10 HP remplace le taxi type A.
Il s’agit d’une excellente réalisation à dominante de couleur noire sur laquelle on distingue une décoration de type « cannage » sur le bas de la carrosserie , des phares électrifiés réellement éclairant grâce à la présence d’une pile, on moteur mécanique dissimulé sous le siège arrière, une direction manœuvrable par le volant, ainsi qu’une kyrielle de petits accessoires plus réalistes et plus charmants les uns que les autres. Il s’agit, entre autres, du pare-brise orientable verticalement, du vitrage, de l’écusson logotype des taxis Citroën estampillé sur l’arrière et sur les panneaux tôlés des portes arrières qui sont ouvrantes, des roues type basse pression (gros diamètre du pneu) qui sont démontables et, par conséquent, interchangeables avec la riue de secours, de la plaque d’immatriculation arrière pourvue d’un feu d’éclairage statique, ainsi que des bouchons d’eau et d’essence.

Image hébergée par servimg.com

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Sam 16 Fév - 18:30

LE VOLUMINEUX TAXI DE TOUS

À dater de 1927, le taxi modèle B2 évolue en taxi modèle B12 ?. Il semble, par conséquent, naturel de retrouver ce dernier commercialisé en jouet. L’échelle de reproduction au 1/10ème subsiste la même que pour le précédent taxi B2. Il existe même une quantité importante de pièces du taxi B2 qui serviront pour l’élaboration du taxi B12 proposé par les Jouets Citroën. Celui-ci sera commercialisé toujours agrémenté du célèbre cannage sur fond de couleur, au choix, à dominante noir ou à dominante rouge bordeaux.

Image hébergée par servimg.com
Le taxi Citroën B12 (1927) succède au type B2 et lui ressemble beaucoup. Il a été produit en deux variantes de couleurs, à savoir le noir te le rouge bordeaux.Cet exceptionnel exemplaire a appartenu à feu le marchand de jouets de collection parisien Philippe Lepage. (Photo Clive Lamming)

La différence entre le taxi B 2 et le taxi B12 est réellement minime puisque le premier cité est dépourvu de mains de ressort à l’avant, tandis que le second en est pourvu. Il faut posséder un œil réellement exercé pour découvrir cette différence. B2 et B12 se vendent bien et c’est l’euphorie au sein des Jouets Citroën. Cette euphorie va donner l’envie au tandem Les Jouets Citroën – Les Jouets Migault d’aborder la fabrication d’un taxi B14 qui restera dans les annales mondiales du jouet comme le plus inattendu, le plus imposant et le plus merveilleux des taxis. Cette réalisation, qui compte en parallèle, une variante « civile », ne mesure pas moins de 54 cm. En plus d’être parfaite reproduction des lignes de la carrosserie des réels taxis Citroën reconnaissables à leur couleur de base de caisse jaune citron, contrastant sur tous les autres éléments peints en noir, ce jouet met en exergue, sous les yeux des enfants, ce qui fait toute la richesse des véritables taxis Citroën. Il ne manque rien sur cette reproduction qui est un véritable enchantement pour l’enfant qui en reçoit un exemplaire.

À l’identique des capots des B14 des adultes, celui du jouet est agrémenté de huit ouïes d’aération de chaque côté. Le taxi Citroën B14, que l’on n’ose pas appeler « miniature » tant ses dimensions sont imposantes, est agrémentée de quatre portes réellement ouvrantes montées sur deux charnières chacune. Chacune des dites portes peut être maintenu fermé grâce à une poignée et à son loquet. Pare-brise, lunette arrière, vitres de custode et vitres de portes sont constitués à l’aide de mica et peuvent êtres levés ou baissés comme sur l’auto de… papa. À l’intérieur, il y a bien sûr une banquette à l’avant et une banquette à l’arrière qui bénéficient d’une décoration en harmonie avec les garnitures des portes qui ne sont pas constituées d’une simple tôle, mais de deux éléments en tôle (un interne et un externe) soudés entre eux.

À l’avant, la carrosserie est prolongée par la proéminence du capot à l’extrémité duquel est agrafée une calandre nickelée disposant d’un pseudo nid d’abeille et d’un bouchon de radiateur d’eau. Entre ces deux derniers accessoires, le fabricant a déposé l’écusson Citroën qui se présente sous la forme d’une chromolithographie. Les quatre roues et celle de secours, logée à l’arrière, sont composées de l’assemblage d’une jante sur laquelle est déposé un pneumatique qui, contrairement aux autos Citroën de dimensions inférieures, est dépourvu d’inscriptions ou de crampons. Il est par conséquent, lisse sur sa bande de roulement et sur ses flancs. Il a été disposé un écrou borgne au centre des roues qui est destiné à maintenir celles-ci sur leur axe respectif en même temps qu’un enjoliveur nickelé à quatre pseudo tocs.

Pour bien matérialiser leur taxi, les Jouets Citroën ont déposé un écusson Citroën sur les parties tôlées des portes arrières, ils ont peint un filet rouge dessous les vitrages des portes, ils ont ajouté au pochoir deux logotypes Citroën et le nom du constructeur sous la lunette arrière, enfin, ils ont déposé un compteur sur le côté droit du pare-brise, compteur sans qui un taxi ne serait jamais un réel taxi. Si la conduite intérieure « civile » B14 est propulsée par un moteur mécanique d’une taille considérable dont le remontoir se situe sous le radiateur, en revanche, le taxi B14 a recours à un moteur électrique pour se déplacer (on dit qu’il existe quelques rares taxis B14 propulsés par un moteur mécanique provenant de la version « civile »). C’est une grosse pile, indépendante de la petite pile alimentant les phares, qui fournit l’électricité à ce moteur. Qui n’a jamais rêvé de posséder un tel taxi dans sa collection ? La demande fut si forte, qu’il y a quelques années en arrière, des reproductions virent le jour. À la base, ill s’agissait d’une reproduction presque parfaite d’un exemplaire de taxi B14 des Jouets Citroën. C’est bien connu, on ne copie que les chefs-d’œuvre et la grande B14 taxi des Jouets Citroën en était un. Même en payant cher – et cette reproduction était chère, bien que son tarif fut bien moins élévé que celui des Citroën B14 taxi originale – on ne livrait pas avec cette réédition des temps modernes, les traces du jeu et la patine du temps, ingrédients qui sont à la base du charme des jouets anciens.

Image hébergée par servimg.com
Avec ses 54 cm, le taxi Citroën b14 est le plus imposant des taxis français et certainement le plus grand au monde. Son moteur est généralement électrique et, plus rarement, mécanique
(Photo Clive Lamming)


Image hébergée par servimg.com

Celui du musée des voitures à Compiègne Suspect

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: HEP ! TAXI !   Mar 22 Avr - 18:31

L'origine de la compagnie G7 remonte à 1905 lorsque le Comte Walewski, petit fils de Napoléon Bonaparte, le baron Rognat et de la banque Mirabaud & Cie créèrent  l'une des premières sociétés de taxis : la « compagnie française des automobiles de places ». Le nom G7, pour Garage 7, étant celui attribué par la préfecture lors de leur immatriculation.

G7 s'illustre ensuite dans les années 1914 - 18, où ses taxis "rouges et noirs" participent au fameux épisode des taxis de la Marne en transportant des soldats de Paris vers le front qui menace alors la capitale.

Les années 20 sont marquées par l’arrivée de Citroën sur le marché du taxi, il va donner un « coup de fouet » à cette industrie et bien sur à celle de l’automobile. 
Ses voitures sont plus modernes que le Renault AG1, plus connu sous le nom de Taxi de la Marne, on s’éloigne de l’influence des fiacres. En conduite intérieure les chauffeurs ne sont plus soumis aux intempéries, les moteurs sont de plus en plus performants. Seuls les constructeurs déjà affirmés financièrement et infra-structurellement pourront suivre Citroën dans « sa marche en avant ». Au début des années 30, Citroën possède une des plus grandes compagnies de taxis la « SOCIETE DES TAXIS CITROËN ». Les taxis Citroën mettent en vente des actions que certains chauffeurs arrivent à acheter.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, beaucoup de chauffeurs de taxi sont appelés au front et l'activité pour ceux qui restent est faible ; certains exercent le métier de porteur de valises dans les gares ou transporteur occasionnel pour les contrebandiers. Le film "La Traversée de Paris" relate cette période.

Après la guerre l’activité économique redémarre progressivement, il ne reste que 100 taxis à Paris en 1945 ! Le marché noir se développe avec les taxis clandestins (déjà). Durant ces années les taxis qui ont la chance de travailler ne manquent pas de clients. Progressivement le ravitaillement en essence se normalise, on la trouve désormais en vente libre, les pièces de rechange et autres pneumatiques se font moins rares. Les G7 reprennent du service…

Image hébergée par servimg.com

Quelques années plus tard, en 1958 en fusionnant avec Chrysler, Simca se rapprochera encore un peu plus des américains. C’est à cette époque que Mr Pigozzi (PDG de Simca) rachète la G7 et inonde les rues de Paris de ses Simca Ariane.

Plus proche de nous, en 1964, est créé le premier central radio G7, permettant de mettre en relation les demandeurs de taxis et les chauffeurs, alors au nombre de 250.

Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com

Les années 90 marquent quant à elles le début d'une ère plus moderne où la société "TAXIS G7" choisit de suivre la voie des nouvelles technologies et de la création de nouveaux services. Les innovations successives ont conduit TAXIS G7 à une position incontestée de précurseur et de leader dans son activité.

Aujourd'hui inclus dans le GROUPE G7 et présidés par Serge Metz, les Taxis G7 continuent de mettre en relation clients et plus de 6500 chauffeurs de taxis affiliés.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Compagnie des Taxis Citroën   Mar 29 Juil - 12:12

Évidemment, Citroën ne pouvait laisser passer un sujet comme celui des taxis. Et comme on est jamais aussi bien servi que par soi même, Citroën avait sa propre compagnie de taxi, apparue en 1924.
Ci-joint un ensemble de coupons d'action de la dite compagnie retrouvé dans mon désordre et que je tiens de mon arrière grand-père...
Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Mar 29 Juil - 12:37

Bonjour Pierre-Edouard,

et merci d'avoir ouvert ce sujet qui mérite d'être commenté et illustré des modèles miniatures de le Compagnie de Taxis André Citroën  Wink 

A tantôt
Alain  study

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Sam 23 Aoû - 20:53

ensemble de taxis traction G7
Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Sam 30 Aoû - 18:31

Bonsoir,

à force d'écrire des tas de sujets, j'ai tendance à oublier que ceux-ci sont en doublons dans différents thèmes drunken
Donc, aujourd'hui, en relisant le forum pour remettre les photos enlevées par imageshack, j'en ai profité pour en regrouper quelques uns en un seul ayant trait avec les taxis Citroën.

A tantôt
Alain scratch

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PIJO3007

avatar

Messages : 547
Date d'inscription : 05/05/2012
Localisation : 30129 MANDUEL

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Mer 10 Sep - 14:45

Bonjour
Je me permets l'ajout d'une photo de 1921
Avec un TAXI Citroën devant le Passage des Princes, Paris ( 2e arrondissement)



a+
JP
Revenir en haut Aller en bas
http://la-licorne-autos.forumactif.org/
PIJO3007

avatar

Messages : 547
Date d'inscription : 05/05/2012
Localisation : 30129 MANDUEL

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Mer 10 Sep - 14:52

Et, plus récent, dans le bas de cette page de 1929....




J'ai découpé cet article :



a+
JP
Revenir en haut Aller en bas
http://la-licorne-autos.forumactif.org/
ac35



Messages : 5
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: taxi CITROËN    Dim 28 Sep - 0:48

bonjour ,
voila un document assez rare édité dans les années 20 , portant la référence ac 97 .
certainement réservé aux concessionnaires et agents car il as un cadre d'origine en bois de très bonne qualités
avec un badge aux chevrons émaillée, incrustée dans le bois en haut au centre (perceptible sur la photo ), c'est un grand format ( 55 x 45 cm ) ,l'illustration et une vraie photo et descriptif en découpe formant Marie-Louise  .
j'ai d'autres modèle de la même série mais sans l'encadrement d'origine .


Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
citroenmodelcars

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 21/01/2011
Localisation : HOLLANDE

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Jeu 2 Oct - 23:42

Le modèle B2 Taxi Landaulet 1924 de chez RR Miniatures:

Revenir en haut Aller en bas
http://www.citroenmodelcars.nl
trac-aoc

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Jeu 12 Fév - 14:12

J'ai enfin remis la main sur des documents que je savais avoir sur le sujet.
Tout d'abord, une facture de réparations de septembre 1932 émanant du garage des Taxis Citroën pour réparations après accident. Format 21 x 27. (un peu mangée par le temps)
Pour la petite histoire, elle a été envoyé à la Société Mutuelle du Bâtiment et des Travaux Publics, société d'assurance qui comme son nom l'indique était réservée aux entrepreneurs du BTP.





Dernière édition par trac-aoc le Ven 13 Fév - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
trac-aoc

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   Jeu 12 Fév - 14:15

Autre document retrouvé et concernant toujours un accident, émanant toujours de la Société Anonyme des Taxis Citroën, datant de septembre 1928.
Sous le format carte postale, le courrier s'adresse à un particulier ayant eu un accident avec un Taxi Citroën.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compagnie des Taxis Citroën   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compagnie des Taxis Citroën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouton "Compagnie Générale des Voitures" Paris - avec lettre "CG" au centre (1)
» Taxis à Disney
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Un peu d'histoire :: Le Boss André Citroën, son œuvre automobile et... ses jouets, bien sûr !-
Sauter vers: