Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën et LIGIER, la JS2 1972

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën et LIGIER, la JS2 1972   Lun 7 Sep - 17:44


Portrait pris en juillet 1977
Guy Ligier, ancien pilote et patron d’écurie de Formule 1

Guy Ligier est né le 12 juillet 1930, il est d’abord connu comme pilote automobile avec pas moins de treize participations aux Grands Prix de formule 1...

Ceci après avoir participé à la Formule 3, à la Formule 2, à quelques courses d'endurance, en rallyes en catégorie "Grand Tourisme", Sport, Sport-prototype ». En 1967, il remporte les 12 Heures de Reims avec son ami proche  Joachim (dit Jo) Schlesser avec lequel il rêvait de construire "de bonnes voitures". Il revient en Formule 2 un an plus tard, mais le décès de son coéquipier lors du Grand Prix de France 1968 conduit Ligier à annoncer sa retraite de pilote à la fin de la saison.

Mais, Guy Ligier est également connu comme constructeur automobile, fondateur de la marque éponyme. Ligier a d'abord proposé quelques modèles de voitures grand public et commercialisé notamment le coupé JS2 avant de se lancer dans la production de voiturettes sans permis.

Je n’ai appris ce qu’était la JS2 qu’au moment de son décès, tout récemment dans sa 85ème année. Car, curieux de tout ce qui touche le monde de l’automobile, j’ai essayé d’en savoir plus et, pour ceux qui, comme moi, ne savent pas, de partager les fruits de mes recherches.

A l'heure où Renault s'apprête à ressusciter le nom d'Alpine, on apprenait la disparition ce dimanche 23 août 2015 de Guy Ligier. Alpine et Ligier, deux noms prestigieux de l'automobile française sportive qui ne trouvent plus guère d'écho chez la jeune génération.

Ainsi en 1969, Guy Ligier se retirait du sport automobile mais malgré la perte de son ami, il se lancait seul dans la construction de ses voitures qui, en hommage à celui-ci, porteront la dénomination "JS".
C'est dans une usine à Albrest près de Vichy que Ligier s'installe. Il se lance dans la construction d’une toute nouvelle GT française et présente la « JS1 » au Salon de Paris. Cette JS1 est une voiture de compétition mise au point avec l'ingénieur Michel Têtu et le journaliste ingénieur Jean Bernadet. Sa carrosserie a été dessinée par Pietro Frua. Pour ne plus être obligé de courir en catégorie Prototype, Ligier décide d'en décliner une version de route, la « JS2 »...

Finalement, elle ne sera ne sera présentée qu’au Salon de Paris en 1971, suite au retrait de Ford pour la fourniture de moteurs la production de la nouvelle Ligier JS2, afin de ne pas faire concurrence à sa future GT 70... qui ne sortira jamais . Raymond Ravenel, alors patron de Citroën, devant le sérieux de Ligier, accepte de lui fournir le V6 et la boite de la future SM qui provient de chez Maserati récemment racheté.


Ce V6, en position centrale arrière, tout en fonte d'aluminium est très léger (140 kg) et très compact. L'alimentation se fait par trois carburateurs double corps Weber, ce qui lui permet de développer 170 ch à 5500 tr/mi. Cette puissance est transmise par la boite à cinq rapports de la SM à commande mécanique, à la fois douce et précise, apparue sur la DS 21 en 1971.


La voiture est construite sur base d'un châssis-poutre et d'une carrosserie moderne et élégante dessinée par Pietro Frua. Cependant, Guy Ligier lui-même a tenu à apporter des modifications au dessin original. L'équipement a été puisé dans la grande série notamment chez Peugeot et Citroën (poignées, ...).


Fin 1972, après un an de commercialisation, seulement 48 exemplaires de Ligier JS2 ont été vendus. En 1974 Ligier passe un accord avec Citroën et peut compter sur le réseau après-vente de Maserati et Citroën pour rassurés ses clients potentiels. Mais le marché des véhicules sportifs s'effondre en 1974 suite au premier choc pétrolier.


Sur demande de Peugeot, Citroën abandonne l'assemblage de la SM et c'est Ligier qui prend le relais fin 1974 (114 exemplaires). Pour essayer de sauver sa GT Ligier sort une ultime évolution de la JS2 en 1975 dont l'avant est redessiné avec notamment des phares escamotables et qui possède le moteur de la Maserati Merak. Mais il est déjà trop tard pour relancer les ventes, et seulement sept JS2 "série 2" seront construites durant cette dernière année. Moins de 280 exemplaires auront été construits au total. Cette même année Citroën en grande difficulté financière à cause de multiples projets est racheté par Peugeot sous demande du gouvernement qui ne veut pas laisser cette chance à Fiat. Maserati passe sous la tutelle de GEPI (une société d'État italienne) puis se trouve vendue à De Tomaso en 1976. Ligier se retrouve sans moteur et abandonne définitivement la JS2.


Encore une bien belle Histoire isolée qui donne à penser que la Marque Citroën n’a jamais su ou pu profiter et bénéficier des travaux de quelques « inventeurs fous et passionnés » pour aller chercher plus loin dans la gamme d’automobiles hors pair celles qu’elle aurait pu proposer à sa clientèle…



LIGIER JS2 Coupé 2 places GT réalisé par Guy Ligier sur un châssis de SM pour le salon de Genève bleu métallisé, tirage limité à 504 pièces 1972 IXO 1/43 Edition limitée TRIPLE 9 Collection Réf. : T9-43030 - 2015

Photo de la JS2 devant la Citroën SM (UH) et sa version signée Pietro Frua (MATRIX).

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mar 11 Avr - 13:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Gilou

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 54
Localisation : Bourbach le bas (68)

MessageSujet: Re: Citroën et LIGIER, la JS2 1972   Mar 8 Sep - 11:58

Bel hommage , largement mérité
Revenir en haut Aller en bas
http://vehiculesminiho.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citroën et LIGIER, la JS2 1972   Mar 8 Sep - 15:05

Bonjour
Ligier, c'était Le Mans aussi .....et les très beaux temps du kit en wm.



Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Citroën et LIGIER, la JS2 1972   Mar 8 Sep - 15:32

Bonjour,

cela n'enlève rien aux capacités de Ligier de vouloir réussir dans la construction et la commercialisation de voitures de sport mais, il me semble que les JS2 qui ont participé aux 24 heures du Mans n'ont pas été équipées du moteur de la "SM". J'ai même un doute sur le fait que cela soit un "Maserati" qui les ait propulsé ?

A tantôt
Alain scratch

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citroën et LIGIER, la JS2 1972   Mar 8 Sep - 15:43

Les BP avaient des moteurs Maserati, les Bleus France, 2 étaient équipes de Cosworth, la 3 ème d'un Maserati .. enfin à vérifier ? Je pense que c'était le moteur Maserati de la Mérak
Mais Guy Ligier a toujours eu le soutien de Citroën pour la Compéte....
JP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Citroën et LIGIER, la JS2 1972   

Revenir en haut Aller en bas
 
Citroën et LIGIER, la JS2 1972
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cherche doc] Ligier JS-11
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE
» Citroën C4 1.6 HDI 92 cv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: