Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Ce sondage est ouvert à toutes et tous les collectionneurs passionnés. Il ne s'agit pas d'une opération commerciale et aucune adhésion à quoi que ce soit n'est demandée. Dès aujourd’hui, faites-vous connaître > ! D’avance merci

Partagez | 
 

 Citroën Type 23RU bus torpédo "CHABOUD" 1946

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën Type 23RU bus torpédo "CHABOUD" 1946   Sam 26 Déc - 20:23

Dans le monde de l’automobile de collection, il y a bien évidement les voitures qui occupent une très large part pour les passionnés, mais certains s’intéressent à du matériel plus gros, tel les camions ou les bus anciens. Parmi les collectionneurs de miniatures au 1/43, il y a ceux qui ne font que les véhicules légers, d’autres les véhicules utilitaires et, ceux qui, comme moi, stocke tous ces véhicules dans leurs vitrines. De dimensions importantes, ces camions ou bus anciens, plus gros sont plus rares car les modèles qui les ont inspirés ont une part minoritaire dans les musées et rassemblements pour plusieurs raisons ; Ils ne permettent pas de les stocker dans de simples garages et, d’essence utilitaire, ils ont pour beaucoup été usés jusqu’à la corde.

Pour cet article, je vous propose de découvrir un rare bus Citroën T23RU que j’ai découvert dans le livre de mon ami Ivan Lavallade, auteur de "Le Citroën U23 de mon père", qu’il m’a d’ailleurs gentiment dédicacé.

IVAN, par ailleurs animateur d’un Club et d’un forum dédié à ces utilitaires Citroën, est collectionneur de ceux-ci à l’échelle 1. Certains ont été réduits pour en faire des modèles entrant dans la gamme des miniatures PERFEX tel le corbillard 9 places carrossé par Georjon en 1952, le fourgon Robustacier vert et le bus scolaire 23-50 HLZ Type A, tous deux carrossés par Heuliez.

Le dernier en date est le car Torpédo 22 places Type 23RU carrossé par Chaboud en 1946.


Un bus découvrable ! Une variante de carrosserie peu banale, et le véhicule se présente dans son jus sur cette photo d’époque!

J’ai essayé de trouver quelques informations sur ce U23 afin de pouvoir vous le présenter et, en consultant le net et le livre d’Ivan, je peux vous le décrire et, en raconter l'histoire:

Le nom exact du modèle est "Citroën Type 23 Série U", U pour Utilitaire et 23 car dans sa version plateau, cette camionnette avait un poids total en charge de 2. 300 Kg. A cette époque, les constructeurs automobiles étaient nombreux et la coutume était, concernant les utilitaires, de les appeler par leur marque et leur tonnage pour désigner le modèle (ex : Renault 6 tonnes). Citroën va pour autant se démarquer dès 1933 en utilisant la lette « T » pour désigner ses utilitaires : Citroën T29, T32, T45… Puis T23 pour le camion qui nous intéresse. Alors pourquoi appelle-t-on couramment ce modèle Citroën U23 ? La véritable raison n’est pas connue mais le terme "U23" est en réalité un surnom donné à l'ensemble des Citroën Type 23 produits, que ce soient les 23 série U, 23 RU, 23-50, etc... comme ce fut le cas pour la "Rosalie" ou encore la "Traction", ou plus tardivement avec le H surnommé "Tube" ou comme pour le Citroën Type 45, surnommé "P45".

Cet utilitaire, le Citroën Type 23 est le dernier véhicule conçu du vivant d’André Citroën, et il marquait la volonté du constructeur de Javel de proposer une gamme complète de véhicules utilitaires. Présenté aux mines en avril 1935, il est pourtant le dernier camion conçu du vivant d'André Citroën. Il est dévoilé lors du salon de Paris la même année. Son moteur est celui de la Traction 11, qui développe 46 ch., monté retourné, sa boite de 4 vitesses, dispose de 3 rapports très courts plus une prise directe, entraîne les roues arrières grâce à un arbre de transmission. Sa vitesse maximun est de 70 Km./h., et l'avant de sa cabine est un dérivé de celle de la Rosalie, dessinée par le créateur Flamino Bertoni, à l'origine des Traction, 2 CV, DS, Ami6, ainsi que celui du camion Belphégor. Il connaitra plusieurs changements de physionomie durant sa longue et brave vie au service de bien de métiers et, même sous des uniformes militaires et civils jusqu’en 1970.

Mais, revenons en à notre petit car découvrable ; à cette époque, les constructeurs de véhicules utilitaires proposaient une gamme autour d’un châssis. Celui-ci pouvait recevoir des carrosseries usines, mais aussi être livré nu puis être habillé chez le carrossier choisi par le client. Tel était le cas des bus, souvent réalisés sur la base de véhicules utilitaires puis habillés par de nombreux carrossiers, notre exemplaire a ainsi reçu une carrosserie Chaboud, mais d’autres noms illustres ont fait des autocars sur base Citroën, comme Heuliez, Amiot, Besset, Jonckheere, Frappa dont on a croisé les routes sur ce forum à plusieurs occasions.
Ainsi, ce bus est construit sur un châssis de Citroën U23 RU livré en 1946 dans la région de Grenoble en châssis-nu à l‘entreprise Barde. Celle-ci envoie le châssis dans les ateliers de la carrosserie « Chaboud» situés dans la même ville, afin de lui octroyer sa carrosserie de bus Torpédo, c’est-à-dire avec un toit entièrement découvrable. Ce type de bus était alors apprécié pour les ballades en montagne, celui-ci servira dans sa première vie pour assurer la liaison entre Corps et le Sanctuaire de Notre-Dame de la Salette, un célèbre lieu de pèlerinage entre les années 1940 et 1960. Ce petit autocar pouvait transporter jusqu’à 22 personnes. Ce bus sera rapidement repeint pour afficher en 1948 une teinte bleu foncé et bleu moyen, avant de prendre sa teinte actuelle en 1949 avec du gris et du bleu clair. A l’époque de ces cars d’excursions, la concurrence était féroce et tous les moyens étaient bons pour donner l’apparence d’un matériel sans cesse renouvelé. Il cessera de transporter des touristes vers la fin des années cinquante, mais continuera à transporter toutes sortes de choses, du matériel en tout genre, parfois même un cadavre, par absence de corbillard dans la montagne sauvage, des passants égarés, des braconniers, une femme de mauvaise vie chassées du village, un riche notable en panne dans sa Rolls Royce, mais aussi, parfois, une jeune fille sur le point d’accoucher…


Ici dans sa première livrée, en 1948

Cette photo est éditée dans le livre "La grande aventure de la Salette", rééditée une seconde fois. Quant à la première photo, elle est aussi dans ce livre mais ceux qui ont lu "Le Citroën U23 de mon père" la connaissent.


Voilà comment ce bus nous est parvenu dans cet état, en conservant carrosserie initiale et sa patine d’époque et, que notre ami Ivan l’a conservé pour notre plus grand plaisir. Merci à lui.


Type 23 RU Autocar Torpédo découvert 22 places, carrossé par Chaboud en 1 seul exemplaire (avec figurine : chauffeur debout) 1946 PERFEX MOMACO Réf. : PERFEX305 - 2015

Une version "fermée" existe sous la référence PERFEX304

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Citroën Type 23RU bus torpédo "CHABOUD" 1946
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citroën type 45 PSP (gros doigts..)
» Le type H La route bleue
» citroën type 23
» citroën type 23 Alby 1/35
» Ma collection de 2CV et Type H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: