Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les premières Citroën 15 CV de SOLIDO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Les premières Citroën 15 CV de SOLIDO   Ven 1 Avr 2011 - 16:30

Si la 15 chevaux est produite par Citroën de 1938 à 1956, avec une interruption entre 1940 et 1946, elle figure sans discontinuer, et sous diverses versions, au catalogue de Solido depuis décembre 1974.

Depuis 1963, la gamme Âge d’Or reproduit des voitures des années 1920 et du début des années 1930. Son succès est tel concurrence emboîte le pas à Solido et sature rapidement le marché. Après un dernier modèle réalisé en 1969, Solido décide alors d’orienter sa production vers des modèles appartenant à d’autres décennies. La gamme Âge d’Or entre donc en sommeil pendant une longue période. Son réveil n’intervient qu’en 1974, pour Noël, avec la sortie de la Citroën 15 six de 1939. Devant l’immense succès de cette miniature, sept ans plus tard, Solido doit en faire refaire les moules tant les défauts d’injection deviennent importants.


Simplification et ingéniosité :

Chez Solido, l’étude de la Citroën 15 six commence au mois d’avril 1974. Le dossier qui lui est consacré est volumineux car le fait d’appartenir à la gamme Âge d’Or complique fortement la tâche. Il suffit de démonter un modèle pour se rendre compte qu’il n’est pas si simple d’obtenir un maximum de détails tout en limitant le nombre de pièces. Il est possible de constater à cette occasion que toute idée de suspension par ressort est abandonnée, ce qui ne choque par sur un modèle qui, à l’inverse de la 15 H, n’a pas le suspension hydropneumatique sur l’essieu arrière.


La plus grande difficulté concerne l’ouverture des deux semi-capots qui est résolue grâce aux picots de la calandre en ABS.

Le plastique ne pouvant être peint en noir, cette calandre est chromée comme sur les 15 six produites à partir de 1950.

La plus belle pièce est sans aucun doute celle qui se cache sous le châssis et permet de reproduire les deux pare-chocs, le moteur, les sabots d’ailes et le levier de changement de vitesses sur le tableau de bord. De plus en ne modifiant que les tiroirs avant et arrière, il est possible d’obtenir d’autres pare-chocs.

Si la baguette chromée fixée sur les portes ne peut être reproduite du fait de sa finesse, en revanche, les cabochons d’enjoliveurs des roues Pilote sont rapportés, y compris celui du cache-roue de secours. Les phares sont également chromés et les essuie-glace sont gravés en haut du pare-brise.

L’habitacle de la 15 six n’est pas facile à observer au travers des vitres lorsque le modèle est peint en noir. La vitre du conducteur étant ouverte, les sièges avant et la banquette arrière injectés en plastique gris ainsi que le volant noir sont parfaitement visibles. En revanche, le levier de changement de vitesses n’est visible que du côté droit. C’est de fait le seul élément du tableau de bord.

Le moteur est inclus dans la pièce en plastique chromé qui comprend les pare-chocs. La couleur verte de ce dernier, conforme aux modèles produits par Citroën, n’est donc pas de mise. Cependant, sa reproduction est excellente, en particulier au niveau de la culasse dont nombre de détails sont gravés.

Mais la pièce la plus importante est le châssis dont les modifications successives permettent de retracer la chronologie de la 15 CV produite par Solido à partir de 1974. Les 15 six Solido produites jusqu’au mois d’avril 1982 se caractérisent par :
- un cache-roue de secours ne dépassant pas le haut du coffre ;
- des cabochons d’enjoliveurs chromés rapportés sur les roues Pilote ;
- un châssis comportant l’inscription “Citroën 15 Six 1939 - 1/43 N° 32 11.74”.

A l’exception de la berline de série dont les premiers modèles sont commercialisés dans la boîte rouge et or, les trois versions de la 15 six sont vendues dans les boîtes bordeaux puis noires.


15 Six de base :

La berline, sous la référence 32, est commercialisée au mois de décembre 1974. Elle est fixée sur le premier socle injecté en plastique bleu ciel, la boîte rouge et or étant encore illustrée par tous les modèles Âge d’Or de la série 100. Le noir est de rigueur et les sièges sont toujours gris souris. Aucun adhésif n’est prévu pour la plaque d’immatriculation arrière qui est invariablement noire. Une variante ne concerne que la première fabrication de la 15 six. En effet, après l’injection des premiers milliers de modèles, il arrive très souvent que de légères retouches soient apportées aux moules, principalement pour des raisons de qualité de fabrication. Ainsi, les 15 six appartenant à la première série se reconnaissent à leurs roues en plastique crème, à leurs poignées de coffre courtes et à l’embouti intérieur du cache-roue de secours en relief. Sur les modèles suivants, les poignées de coffre sont plus longues et plus fines, l’embouti intérieur du cache-roue de secours n’est plus en relief et les roues sont maintenant de couleur ivoire ou blanc cassé.


15 Six F.F.I. :

Historiquement, l’image de la Traction est intimement liée à celle de la Résistance et de la Libération. Décemment, Solido ne pouvait ignorer ce fait. La seconde version de la 15 six est donc une version F.F.I. et reçoit la référence 32 B. Les plans de la décoration et de l’étiquette de la boîte sont réalisé le 6 juin 1976. Le modèle correspond à la seconde version de la berline de tourisme. A l’exception des sièges gris, toutes les autres pièces y compris le châssis, ont des couleurs différentes de la berline de base. Le chrome est supprimé et toutes les pièces en plastique sont injectées en vert armée. La carrosserie, suivant les fabrications, est peinte en différentes nuances. Le camouflage est réalisé à partir de taches dont la teinte verte est voisine de celle des éléments en plastique. La peinture, mate sur les premiers modèles, est satinée sur les derniers.


Jusqu’en 1982, deux décalcomanies sont utilisés qui peuvent être inversés sur les portes. La première version est réalisée en lettres et traits fins, la deuxième est beaucoup plus épaisse.

La 15 Six incendie :

La troisième version de la 15 Six porte à tort la référence 32 A. Elle aurait dû, en toute logique, porter la référence 32 C. Créée au mois de février 1979, elle est exclusivement rouge et arbore l’inscription “SAPEURS POMPIERS” en lettres capitales sur les portes avant. A l’exception des roues Pilote rouges, le modèle retrouve les pièces chromées et le châssis noir de la 15 six de base. Les sièges restent gris souris et la plaque d’immatriculation arrière, sauf quelques rares exceptions, conserve sa couleur noire. Effectivement, il arrive que celle-ci ne soit pas séparée de la grappe et se retrouve ainsi chromée.


L’existence de la première version de la 15 Six Solido s’achève au début 1984, lorsque les nouveaux moules sont mis en production et les anciens, scellés à tout jamais. Pendant plus de neuf ans, aucune version en série limitée ou hors commerce n’a été réalisée sur la base de cette miniature et aucune modification n’est apportée au châssis. La suite de l’existence de la 15 six est beaucoup plus mouvementée...

A SUIVRE !!! Wink

Source : AUTOMOBILIA - 1997
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Les premières Citroën 15 CV de SOLIDO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citroën DS 1/18° SOLIDO
» Citroën DS 1/43° SOLIDO PROMOS ET LES AUTRES
» CS-3 - Citroën 15 CV Club solido 1989
» Citroën DS 19 - 1963 - Solido 1/18 ème
» Citroën XM V6 - 1989 - Solido 1/18 ème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Traction-Avant 7, 7S, 11, 15 six G et 22 de 1934 à 1939-
Sauter vers: