Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 André Citroën à la neige !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: André Citroën à la neige !   Mar 18 Oct - 17:00

J’aurais pu mettre cet article dans la rubrique dédiée aux Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications mais, l’engin dont je vais essayer de vous présenter était au « catalogue » de la marque au double chevron.



Ainsi le P15 N présenté le 6 décembre 1928  au Service des Mines et accepté le 17 décembre 1932 est un modèle connu et répertorié comme tel dans l’Histoire de Citroën.
Inconnu des uns, il a pourtant plusieurs Aventures à nous conter.


Pour celui qui s’intéresse à l’histoire de Citroën, les autochenilles sont synonymes de croisières. Une littérature abondante permet d’approfondir le sujet, mais en dehors de ces aventures, c’est plus ou moins le désert (un comble pour ce véhicule adapté aux déplacements hors des routes). Plaisanterie mise à part, un livre sur l’œuvre de son inventeur reste à écrire, ce ne serait que justice. Je parle bien sûr d’Adolphe Kégresse. Voici donc ma petite contribution pour mieux faire connaître cette page d’histoire. (Pascal Honegger)

Les exploits accomplis vous emmèneront sur toutes les routes, y compris en Antarctique !

Il dispose d'une boîte de vitesses à 3 rapports (4 pour le P15 NK), un réducteur à 2 vit. monté à chaque extrémité du pont AR, un servofrein au pied agissant sur les roues AV et les poulies motrices, un frein à main agissant sur les poulies motrices (sur la transmission pour le P15 NK) et un pont placé vers le milieu du châssis
Poids du châssis nu : 1600 à 1790 kg
Propulseur à entraînement positif type «neige»
Diamètre des poulies (motrice/galets/folle) : 450 / 4x250 (caoutchoutés) / 450 Chenille métallo-caoutchouc, largeur 400 mm

C’est le seul propulseur conçu spécialement pour la neige, d’où la lettre N. Il peut aussi être démonté pour un remplacement par des roues en l’absence de neige, mais la modification doit se faire chez un concessionnaire. La voiture est équipée de skis et tasse-neige à l’AV. C’est aussi la première autochenille à moteur 6 cyl. : elle adopte la carrosserie de la C6. Cependant, sa mise au point s’est faite sur la B14, donc a priori avec un moteur 4 cylindres comme le montre les photos du franchissement en hivernale du Grand-St-Bernard (jan. 1928).


1928 (2 jan.) : Chamonix – Hospice du Grand-Saint-Bernard Autochenilles 2 des 4 B14 (propulseur P15 N) conduite par A. Kégresse


Le propulseur est plus large (400 mm) et plus long que ceux développés jusqu’à présent. Les 4 galets sont caoutchoutés, 2 galets supplémentaires sur le haut du balancier soutiennent la chenille.
La jambe tendeuse est initialement articulée en partie haute du balancier, lui donnant une inclinaison marquée. Par la suite, le balancier est modifié pour permettre une fixation plus basse de la jambe tendeuse, elle est alors horizontale.
Ce type est destiné aux véhicules de tourisme, services publics de transport en commun ou au transport de marchandises. France : la puissance fiscale est différente selon l’usage : 14 CV (tourisme) ou 12 CV (transport en commun ou de marchandises). La compagnie privée de chemins de fer PLM (Paris – Lyon – Méditerranée) acquière quelques P15 N. Une ligne régulière est ouverte en 1932 entre Grenoble et Briançon, permettant le passage en hivernale du col du Lautaret.

En Allemagne : un châssis est présenté́ au salon des véhicules utilitaires en 1933.
En Autriche : plusieurs exemplaires en version découvrable, par ex. sur les routes du Radstädter Tauernpass (1739 m) ou à St- Anton.
Et, en Suisse
Aux Jeux Olympiques de St-Moritz (11/19 fév. 1928), Citroën est présent avec quelques autochenilles et participe aux déplacements des athlètes français et autres personnalités officiels, ainsi qu’à la remontée des bobs à leur point de départ. Quatre véhicules se rendent ensuite à Briançon (800 km) en passant par une dizaine de cols entre 1800 et 2300 m d’altitude. Citroën espérait que St-Moritz et Davos exploiteraient une trentaine d’autochenilles dès l’hiver suivant, mais deux seulement seront acquises par la Poste suisse.


En hiver 1928/29, la Poste effectue des tests au col du Julier avec deux autochenilles C6, sans doute prêtées par Citroën puisque leurs immatriculations sont françaises (2279 et 2280 RB4). Elle commande deux châssis et les font carrosser chez Gangloff à Genève. Il s’agit de véhicules découvrables à 9 places: l’une à l’avant à côté́ du conducteur et les autres sur deux banquettes perpendiculaires à la route. Un porte-bagages est ensuite rajouté à l’arrière et une paire de ski est fixée sur l’aile avant, afin de permettre au chauffeur de chercher de l’aide en cas de besoin. Ces petits bus desservent la ligne Chur – Passugg – Tschiertschen (10 km) puis Zernez – Ofenpass – Müstair (40 km), ils sont immatricules P1551 et P1552. S’il fallait jusque là 7 heures pour passer le col de l’Ofen, l’arrivée des Citroën permet une traversée en 4 heures.

Déjà, en 1933-1935, Richard Evelyn Byrd, explorateur polaire et aviateur américain de l'US Navy, qui a lancé une expédition dans l'Antarctique avec deux navires et trois avions spécialement équipés puis, réussit le survol du Pôle Sud engage sa deuxième expédition en antarctique et, son premier hivernage en solitaire afin de faire des observations météorologiques.  Il utilisa 3 autochenilles P15 N à moteur 6 cylindres plus un 1 Cletrac et 2 Ford. Les engins chenillés sont des Citroën-Kégresse prêtées par André Citroën et qui résistent tant bien que mal à des froids de -70 °C.
A partir du 17 jan. 1934, elles participent au débarquement entre la côte et la base de Little America, approvisionnent ensuite la base avancée éloignée de 200 km vers le sud à 80° 08’ de latitude où Byrd séjourne en solitaire à partir du 28 mars. L’une des autochenilles permet de le secourir le 11 août 1934 car, à cause du mauvais temps, cette expédition faillit lui être fatale .confiné dans un abri creusé dans la glace, il était près de l'asphyxie par monoxyde de carbone. C'est la radio et l’une des autochenilles qui le sauvent et permettent son rapatriement.



En 1934, le rallye Monte-Carlo ne voit pas que le non-moins célèbre car > Citroën car de Type 45B à son départ.



Le N° 145, une C6 – P15 N à carrosserie torpédo fait partie de la course. Partie d Athènes avec A. Cecillon au volant mais, l’absence de neige a provoqué d’une rupture de propulseur et l’abandon de la Citroën-Kégresse.


Pour en revenir au titre...

André́ Citroën passe régulièrement des vacances de neige à St-Moritz, s’y déplaçant en autochenille. Des photos le montrent en famille ou seul en janvier 1933.





Le propulseur est démontable pour remplacement par des roues permettant un usage estival du véhicule.

CITROËN-KEGRESSE P-15N avec ski 1931 moteur C-6 conduite intérieure 1/43 Alexis KOBYLKO Tirage limité à 10 exemplaires - 2016

Mais, que sont devenues ces voitures ????

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mar 25 Oct - 10:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
diomaran

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 31/03/2016

MessageSujet: Re: André Citroën à la neige !   Mar 18 Oct - 17:36

Merci pour ce reportage et ces photos dont beaucoup que je ne connaissais pas
Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: André Citroën à la neige !   Mar 18 Oct - 19:00

diomaran a écrit:


Merci pour ce reportage et ces photos dont beaucoup que je ne connaissais pas


Merci à toi Michel, je vois qui y'en a qui suivent lol!

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 59
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: André Citroën à la neige !   Mer 19 Oct - 15:47

Une illustration d'un engin à chenilles des Jouets André Citroën an plâtre et farine...

Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: André Citroën à la neige !   Ven 21 Oct - 12:41

CitroKit a écrit:


Bonjour Alain,
Voici à l'arrache des images de la P15N...
Amitiés,
Hervé



Merci à toi Hervé, même si tu n'as pas le temps d'intervenir directement, tu t'intéresses à la question et trouves le moyen de communiquer par mon intermédiaire   cheers  

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: André Citroën à la neige !   Ven 21 Oct - 13:01

trac-aoc a écrit:


Une illustration d'un engin à chenilles des Jouets André Citroën an plâtre et farine...



Bonjour Pierre-Edouard,

un bien beau jouet comme André Citroën aimait que tous les enfants possèdent afin qu'ils "baignent" dans l'atmosphère de la Marque, au propre comme au figuré Suspect




A tantôt
Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: André Citroën à la neige !   

Revenir en haut Aller en bas
 
André Citroën à la neige !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'eau et des chevrons...
» 75 ans du décès d'André Citroën
» [Collection] Le Crabe police / André Martel
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: C6 (6 cylindres) de 1928 à 1934 : 61.273 ex.-
Sauter vers: