Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Ce sondage est ouvert à toutes et tous les collectionneurs passionnés. Il ne s'agit pas d'une opération commerciale et aucune adhésion à quoi que ce soit n'est demandée. Dès aujourd’hui, faites-vous connaître > ! D’avance merci

Partagez | 
 

 La C5 2004, un langage de formes aussi personnel qu’expressif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: La C5 2004, un langage de formes aussi personnel qu’expressif.   Ven 8 Avr - 16:03

En 2004 sortait la deuxième version da la C5. A cette occasion “Le Magazine” (Citroën) était édité en collaboration avec LE FIGARO magazine. L’éditorial signé Jean Jacquemant, Directeur du Commerce France donnait tout de suite la ton : “Une citroën est réussie lorsqu’on la reconnaît à 150 mètres”. Une profession de foi que Citroën a fait sienne et qui résume à elle seule la philosophie qui guide les produits ornés des chevrons pour ce XXI ième siècle.

La nouvelle Citroën C5 mise en scène par le Figaro Magazine. Une combinaison symbolique. L’alliance de le berline et du magazine prisé des amateurs de culture, de tourisme et d’art de vivre. Au gré des pages concoctées par la rédaction du Figaro Magazine, la nouvelle C5 dévoile ses prestations de qualité et de sécurité.


Pour mieux séduire, C5 changeait et évoluait. Elle affirmait son identité et sa personnalité. Avec son style dynamique et élégant, la nouvelle C5 s’affirmait dans le paysage automobile, celui des berlines de la catégorie moyenne supérieure.

Dans une interview exclusive, Vincent Besson, Directeur Produits Marchés de Citroën exposait à Sylvain Reisser, journaliste du Figaro Magazine, les évolutions apportées à la nouvelle C5. Une voiture qui se distingue par une recherche stylistique parfaitement aboutie et qui répondait à une nouvelle logique de marché :

La nouvelle C5 s’inscrivait dans une démarche dynamique et volontaire. C5 qui ne manquait pas d’atouts à son lancement n’échappait pas à cette logique et réagissait en affichant une personnalité plus forte.

Réalisé par l’équipe de Jean-Pierre Ploué, la ligne de la nouvelle C5, éminemment haut de gamme, révélait une identité très différente de sa devancière. L’évolution stylistique mettait en relief une silhouette plus élancée et plus élégante. La face avant apparaissant très expressive grâce à sa calandre inédite, résultat des projecteurs élancés en forme “boomerang”
, des boucliers redessinés intégrant des bandeaux de protection et des projecteurs antibrouillard ainsi que de nouveaux chevrons ailés prolongés par un jonc chromé. celui-ci rehaussant la prestance de la voiture et lui procurant une impression de puissance.
La refonte du style était également visible au niveau de la poupe à laquelle les designers ont accordé une attention toute particulière.


Le nouveau traitement de l’arrière structurait l’ensemble de la voiture et lui conférait une authentique personnalité. Les feux dont la forme rappelle les optiques avant se prolongeaient désormais sur les panneaux latéraux,
et la lunette arrière présentait une nouvelle découpe qui permettait de faire ressortir l’aspect tri-corps de la berline. Le bouclier enveloppant surligné de chrome ainsi que les chevrons au relief redimmensionné apportaient la touche de luxe et d’élégance. Enfin, alors que les porte-à-faux généreux participaient à l’équilibre de la silhouette, le jonc chromé intégré aux surfaces latérales l’étirait et la dynamisait. Plus que jamais installée dans l’univers des berlines de standing, la nouvelle C5 profitait aussi de son nouveau langage des formes pour recevoir de nouvelles jantes et des bas de caisse redessinés.


Le break, quant à lui, se positionnait dans le schéma très différent de celui de la berline. Le nouveau break C5 reprenait effectivement le nouveau visage caractéristique de la berline avec ses optiques spécifiques et son bouclier enveloppant. Mais, pour la poupe, Citroën ressentait moins la nécessité de faire évoluer le style. Néanmoins, l’arrière du nouveau break C5 se reconnaissait immédiatement à son nouveau bouclier souligné par le jonc chromé.




C5-2 Berline Bleu Mauricius 2004 NOREV 1/43 NOREV Collection Réf. : 155520 - 2005

C5-2 Break Ganache 2004 NOREV 1/4 NOREV Collection Réf. : 155570 - 2005




C5-2 Break Ambulance SAMU 38 2004 NOREV 1/43 NOREV Collection Réf. : 155555 - 2006
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
La C5 2004, un langage de formes aussi personnel qu’expressif.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2004] Les Bougon - C'est aussi ça la vie !
» A étages avec différentes formes
» Carbu 250 WRF 2004
» Si toi aussi tu viens de ce merveilleux pays qu'est la Moselle
» Langage SMS et évolution de la langue française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: 21éme siècle : Un nouvel ordre automobile s'esquisse ? :: C5 à partir de 2001-
Sauter vers: