Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SM : deux lettres mythiques dans l’histoire automobile qui nous rappellent que la Créative Technologie est bien inscrite dans les gènes de Citroën.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3183
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: SM : deux lettres mythiques dans l’histoire automobile qui nous rappellent que la Créative Technologie est bien inscrite dans les gènes de Citroën.   Dim 17 Avr - 16:19

Dans les années 1960, 1970, la France du général de Gaulle entend démontrer au monde entier sa grandeur et ses capacités à innover. En témoigne l’envol du Concorde, premier avion supersonique de grande ligne mis en service. Citroën prend part à cet engouement en lançant un nouveau modèle qui vise une clientèle GT glamour : la SM.

Dès les années 1960, le bureau d’études Citroën planche sur le projet “S” de coupé Grand Tourisme 2+2. Les protos de la SM


Le pari est osé : atteindre plus de 200 km/h dans des conditions de confort et de sécurité optimales. Le rachat de Maserati permet d’ajouter un “M” au projet, et surtout un moteur créé par maître Alfieri. A charge de Jacques Né, l’ingénieur de Citroën responsable du projet, de synthétiser le tout. La SM est finalement présentée le 11 mars 1970 à l’occasion du Salon de Genève. Son V6 2.7 alimenté par trois carburateurs double corps, qui développe la puissance de 170 ch (178 ch en version injection), affiche 220 km/h en vitesse de pointe, faisant alors de la SM la traction la plus rapide du monde !


Expression ultime de la haute technicité Citroën, la SM exhibe sa verrière de proue et ses phares directionnels, poussant à leur paroxysme les dogmes techniques de la DS.


Vitesse, confort et sécurité constituent, outre son style, les atouts essentiels de ce bolide grand tourisme qui conjugue parfaitement confort et performances. La SM offre un agrément de conduite incomparable grâce à sa suspension hydropneumatique, à son puissant freinage à répartition variable et à sa direction assistée à rappel asservi (Diravi). Son rappel en ligne droite automatique, même s’il surprend au début (les grands coups de volant sont malvenus), lui confère une facilité de manoeuvre étonnante pour une voiture de 4,89 m de long et de prés d’une tonne et demi.


Le style envoûtant de la SM reste cependant la première singularité visible. Robert Opron et Jean Giret ont accouché d’un vaisseau à la silhouette ultra-effilée (Cx de 0,339), au caractère anticonformiste.


Pour preuve ces voies arrière moins large de 20 cm que l’avant, ou encore sa proue dotée d’une rampe de six phares à correction dynamique automatique, abritée, tout comme la plaque minéralogique, derrière une vitre en verre Securit. L’intérieur est lui aussi d’avant-garde. le volant légèrement ovale rappelle la forme des compteurs. Le design tulipe du levier de vitesse généreusement chromé allié aux sièges en forme de cartouchière respire le haut de gamme.


SM Coupé Brun scarabée 1970 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas "Passion Citroën" N° : 3 - 2004


Cette reine de la route franchit l’Atlantique dès 1971 au prix de quelques adaptations comme l’abandon, notamment de ses phares carénés et mobiles. Cela n’empêche pas le magazine Motor Trend de lui décerner le titre de voiture de l’année 1972, distinction qu’aucun modèle non américain n’avait connue jusqu’alors. Un peu plus de 2 000 exemplaires de la “Citroën’s super machine” seront vendues aux États-Unis. malgré tout, la SM quitte le catalogue en 1975, après avoir été produite à 12 920 exemplaires. Le premier choc pétrolier (elle consomme 12,5l au 100 km), une fiscalité et un prix dissuasifs combinés aux difficultés d’entretien d’un moteur sophistiqué et à un réseau mal préparé à accueillir la diva auront eu raison d’elle. Coup de grâce, la GT conçue pour rouler à plus de 200 km/h en toute quiétude est frappée de plein fouet par le s premières limitations de vitesse sur autoroute. Nombreux cependant sont les passionnés qui continuent d’admirer, dans le monde entier,la grande Citroën, plus de 40 ans après sa sortie.



SM USA Coupé "Car of the Year ", bleu métallisé 1972 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas "Passion Citroën" N° : 79 - 2007




SM Coupé injection "Gendarmerie" avec coffre ouvrant et sièges rabattables, bleu de Brégançon (5 ex. fab.) 1972/75 NOREV 1/43 Hachette "Police et gendarmerie" N° : 6 - 2005

Source : CMAG N° 12 - Mars 2010



SM de la gendarmerie en action sur l'A1 en 1973
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
SM : deux lettres mythiques dans l’histoire automobile qui nous rappellent que la Créative Technologie est bien inscrite dans les gènes de Citroën.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les poisons dans l'histoire
» Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine...
» La pipe dans l'histoire - Pipe Vuitton
» Les dates importantes dans l'histoire de la Femme dans la société
» [HP5] La prophétie :son intérêt dans l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: SM de 1970 à 1975 : 12.920 ex.-
Sauter vers: