Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën Citroneta: la 2CV du côté chilien des Andes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3353
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën Citroneta: la 2CV du côté chilien des Andes !   Mar 6 Juin 2017 - 18:38

De 1959 à 1970, l'usine chilienne de Citroën produisit près de quinze mille 2CV dotée d'une silhouette inhabituelle, moitié berline moitié pick-up. Pour cause de droits de douane important sur l'export, ce petit utilitaire se trouve être assez rare à voir en France.

Citroën importait ses modèles au Chili depuis 1938 mais en 1957 les taxes d’importation appliquées aux véhicules venant de l’étranger prenaient un impact très fort sur les prix de vente. Pour préserver l’emploi, comme partout en Amérique Latine, en Argentine, au Brésil ou en Uruguay à ce moment, le gouvernement chilien avait décidé d’augmenter considérablement les droits de douanes sur les véhicules importés. Cette décision pénalisait les constructeurs automobiles qui y vendaient des voitures petites et moyennes mais, aussi les acheteurs locaux peu fortunés. Les gouvernements sud-américains qui prirent cette décision le firent aussi afin de développer leur propre industrie automobile souvent avec l’aide de constructeurs étrangers comme Ford, Volkswagen ou GM. (lire aussi Arrow IES 3CV America)

Du côté chilien des Andes, la 2CV eut droit à une version particulière : la Citroneta, littéralement la « petite Citroën » !

Ainsi, ne négligeant aucun marché Citroën décida d’y produire sa petite 2CV. De suite, en 1957, est créée Citroën Chilena S.A. et, une usine est érigée à Arica. Pour que les prix restent compétitifs seul le châssis-moteur est assemblé en France, et la carrosserie est directement fabriquée et montée au Chili, seul le montage de la caisse à 3 volumes de fabrication locale s’effectuant à l’usine Citroën d'Arica, tout au nord du pays, à la frontière péruvienne, dans le désert d’Atacama.


La base est donc une 2CV CO AZ, avec son bicylindre de 425 cm3 développant 12 ch., elle a un poids de 495 kg , chaussée en 135x400 et toujours en 6V.
Si en France la 2CV était populaire sur nos nationales et départementales, elle l’était aussi un peu partout dans le monde, et particulièrement en Amérique Latine.

Les premières 2CV ont été construites au Chili pour créer de l’emploi dès 1953.
Mais, initialement, elles ont fait beaucoup rire en raison de leur drôle de regard et de leur puissance ridicule par rapport aux V8 nord-américains. Mais, avec la volonté de rester au Chili et de répondre aux demandes du marché local, les créateurs chiliens de Citroën ont créé un véhicule qui répondait aux besoins spécifiques du pays. La voiture devait être utile pour les citadins et aussi pour les agriculteurs qui ont besoin de porter des fruits, des légumes, des poules ou même des porcs.

Si en France la 2CV était déjà une voiture à tout faire, il fallait qu’elle le soit encore plus au Chili, et qu’elle puisse répondre à tous les besoins. C’est ainsi que la partie arrière de la Citroneta diffère totalement de celle de notre 2CV nationale : son arrière plongeant fait place à une vitre arrière presque verticale et à une malle ! L'utilisation d'un toit décapotable est donc abandonnée.
L’arrière tronqué permet un plus grand chargement dans le coffre, et une meilleure accessibilité. Ce qu’elle perd en beauté, elle le gagne en praticité.



La 2cv CITRONETA 1957, 2 portes, à capot ondulé.

La Citroneta est proposée en trois versions : une version deux portes (ci-dessus), une version 4 portes, et une version pick up. Particularité : les portes avant dites « suicide » s’ouvrent vers l’arrière. La production de la Citroneta commence à partir de 1958, et durera jusqu’en 1970. Elle subira les transformations de capot comme en Métropole et, l’AZ devint l’AZAM à l’image de sa cousine française.






Le succès des ventes de ce modèle apprécié était tellement formidable que l'on peut dire que presque tous les Chiliens ont conduit une Citroneta. Toutes les rues ont vu circuler ce «Miracle français» comme on l'appelait affectueusement. Elle a également donné à de nombreux Chiliens la toute première chance de posséder une voiture, car avant la 2CV il n'y avait aucune autre voiture disponible à un prix aussi bas. Elle gagnera aussi le cœur des taxis qui sillonnaient le pays, particulièrement ceux qui gagnaient l’Altiplano où la Citroneta était la seule à pouvoir facilement monter sans autre adaptation que de retirer le filtre à air pour circuler à cette altitude presque dépourvue d’atmosphère !


Même si sa carrière sera relativement modeste par rapport aux ventes sur l’ancien continent, en 1970, lorsqu’elle quittera définitivement les lignes de production d’Arica, elle aura été fabriquée à 22 583 exemplaires.


La dernière de ces voitures à carrosserie de conception chilienne a été construite en 1973, mais elle sera remplacée par la… 2CV classique (enfin presque ! nommée AX330, elle est dotée d’un coffre et de feux arrières de Dyane), elle sera produite elle jusqu’en 1979, alors que, face à la concurrence croissante des fabricants japonais et coréen, il a été décidé de cesser la production.


La 2CV AX330 n’était pas tout à fait la remplaçante de la Citroneta, car Citroën, répondant aux désirs du nouveau président Salvador Allende d’offrir au peuple chilien un véritable véhicule populaire et abordable, se lancera en 1971 dans la production de la Yagan, une adaptation de Arrow la Baby-Brousse assez semblable à la Dalat vietnamienne.

Il existe encore au Chili quelques Citroneta, souvent conservées amoureusement par leurs propriétaires. Le « Club de la Citroneta » est particulièrement actif. En tout cas, soyez sûr qu’avec une Citroneta sur les routes françaises, vous ne risquerez pas de passer inaperçu !






En mini, je la possède en deux versions :



2CV AZAM  Citroneta Berline 3 corps dotée d’un coffre, carrossée et commercialisée au Chili 1970 IXO DIECAST CLUB - " Collection les 2CV du Monde" N° : 5 – 2017


2 CV AZAM Berline /Pick-up Citroneta (Fabriquée et distribuée au Chili) 1963 NOREV Hachette - "Collection 2 CV Citroën" N° : 51 – 2005

Comparaison des deux modèles :







A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Citroën Citroneta: la 2CV du côté chilien des Andes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE
» Citroën C4 1.6 HDI 92 cv
» Voitures Citroën en tôle années 1930

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: