Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peu connu, de fabrication confidentielle, Le 7 Faux-Cabriolet est une voiture rare. Raison s’il en fallait, pour se pencher sur son cas ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3197
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Peu connu, de fabrication confidentielle, Le 7 Faux-Cabriolet est une voiture rare. Raison s’il en fallait, pour se pencher sur son cas ...    Mar 19 Avr - 18:23

La “7” à Traction avant devait rester un véhicule unique pour épauler la gamme améliorée des “Rosalie” dotées d’un train avant à suspension indépendante et d’une boîte automatique (lancement prévu le 1er avril 1934).

Début 1934, au grand dam de ses concessionnaires conservateurs, André Citroën décide que désormais toutes ses voitures seront à traction avant.

Il lance le développement d’une gamme nouvelle composée d’une 10 CV (qui deviendra 11 CV) et d’un V-8 comme Ford (qui deviendra 22 CV).

Le plein de carrosseries :

De fait, la petite berline 7A, au départ pur produit marketing, se retrouve être le modèle de base des futures Citroën. Comme pour la Rosalie, le bureau d’études est contraint d’imaginer rapidement d’autres carrosseries. le défi est d’autant plus redoutable qu’à Javel, on maîtrise à peine l’assemblage par soudure Éclair des premiers panneaux en provenance de la société américaine Budd, et que le réglage des presses Federal est loin d’être parfait. Les pièces se plient, se déchirent. A certains endroits, le métal est plus épais, à d’autres plus fin que prévu. Les soudures interviennent entre deux pièces courbes?. Pour des problèmes d’assemblage, de résistance, de pliage, ou d’esthétisme, on ajoute une cornière là, on supprime un méplat ici, on évide ailleurs.

Le Coach est abandonné :

En plus de la berline, est prévu un Roadster à pare-brise rabattable, un Faux-Cabriolet et une Berline Commerciale (Coach) à porte arrière ouvrante, donc autant de panneaux métalliques à inventer et assembler. Le Coach restera finalement dans les cartons. Il devait, sur la base d’une berline tôlé, comporter deux portes de Faux-Cabriolet et à l’arrière une porte ouvrante permettant le chargement de diverses marchandises pour le commerce.

Rendons à César...

Quant au Faux-Cabriolet, on sait désormais que ses lignes sont de Bertoni et non de Jean Daninos qui laissa longtemps planer le doute sans démentir ce qui avait été avancé dans “La Traction” un roman de d’amour de Borgé-Viasnoff. Daninos n’aimait pas Flaminio Bertoni en qui il vit un sérieux rival, non sans raisons, et qu’il traitait avec mépris de “plâtrier”... Un modeste plâtrier qui accoucha quand même des lignes de la 2 CV et de la DS après-guerre... La conception de la coque du Faux-Cabriolet (tout comme celle du Roadster) posa des soucis de résistance structurelle, résolus par des renforcements alvéolés judicieusement répartis, sur lesquels, pour une raison évidente de risque de contrefaçon, nous resterons discrets.


Plus cher qu’une simple Berline :

Le Faux-Cabriolet apparaît au tarif N° 39 du 15 avril 1934 au prix de 18 700 F (soit 1 000 F de plus que la Berline) et dans tous les catalogues consacrés à la “7”. Commercialement et pour l’Administration, il est vendu comme un deux places avec le spider non garni ou comme un 2+2 places si le spider est garni d’une assise de banquette et d’un dossier. Au niveau finitions, la partie fermée évoluera toujours comme les Berline : mêmes garnitures, sellerie et planche de bord. Le spider, s’il est garni, sera toujours en similicuir sans motif, de la couleur des garnitures intérieures, comme pour le Roadster. Un spider dégarni faisant fonction de coffre sera peint en noir mat comme le compartiment moteur. A partir du 15 juillet 1934, les Faux-Cabriolet sont disponibles en 4 places grâce à l’adjonction de deux strapontins. Ceux-ci disparaissent du tarif à la date du 28 septembre 1934 !?

Source : CITROPOLIS N° 51 de juillet/août 2005





La 7 B Faux-Cabriolet Vert et noir 1934 1/43 Atlas - "La Saga des tractions" - 2007

e]]La 7 C Faux-Cabriolet Noir 1934 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - "La Saga des tractions" - 2006[/b]

La 7 A Faux-cabriolet Rouge et noir 1935 NOSTALGIE 1/43 Réf. : NO022 - 2005

La 7 C Faux-cabriolet Gazogène avec bonbonnes de "gaz de ville" dans le spider, noir 1937 NOREV 1/43 Atlas - "La Saga des tractions" Réf. : 84950705 - 2005
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Peu connu, de fabrication confidentielle, Le 7 Faux-Cabriolet est une voiture rare. Raison s’il en fallait, pour se pencher sur son cas ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traction Avant faux cabriolet et roadster
» Citroen Rosalie faux cabriolet et Rosalie 15 A à vendre
» cherche calandre et 4 pneus pour Jouets Citroën TA Faux Cabr
» fabrication porte-pipes?
» Microtracteur fabrication maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Traction-Avant 7, 7S, 11, 15 six G et 22 de 1934 à 1939-
Sauter vers: