Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chenard & Walker "Aigle 22" à moteur Citroën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

PRENOM : Alain
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE
Date d'inscription : 12/12/2010
Messages : 3554
Age : 66

MessageSujet: Chenard & Walker "Aigle 22" à moteur Citroën   Mar 2 Jan - 14:55



Chenard & Walker

La maison Chenard est fondée en 1888 par Ernest Chenard (1861-1922) pour la fabrication de bicylettes, tricyles et quadricyles. Une licence de brevet d'invention sur le quadricycle est vendue à un industriel anglais nommé Duncan1, ce qui apporte des capitaux à Chenard pour assurer l'expansion de son entreprise. En 1899, celle-ci est transformée en société en commandite Chenard et Walcker ; Henry Walcker (1873-1912), partenaire de la commandite, était un client de Chenard intéressé par l'automobile. Le financement de Chenard et Walcker fut majoritairement fait par Monsieur Jacques Donnay.
Ernest Chenard et Henry Walcker installent leur atelier rue de Normandie à Asnières début 1899 pour y fabriquer des cycles, des motocycles (tricycles et quadricycles) puis des moteurs et des voiturettes.
La première automobile produite sort de l'usine en 1901. Si cette voiture possède encore un châssis en bois renforcé de métal, elle adopte des éléments d'un caractère plus novateur : le moteur est équipé de soupapes d'admission commandées et un essieu arrière double composé d'un essieu moteur et un essieu porteur accolés l'un derrière l'autre. Ce système sera utilisé


En mars 1906, la société est rebaptisée sous le nom de Société Anonyme des Anciens Établissements Chenard et Walcker, et déménage dans une nouvelle usine à Gennevilliers en 1908.  

« Chenard et Walcker se hisse progressivement aux premières places de l'industrie française. Et sa situation financière lui permet d'absorber la Société Parisienne de Carrosserie Automobile qui devient ainsi le carrossier exclusif de la marque.

De 1923 à 1926, l'écurie de courses Chenard et Walcker s'impose en tête de la plupart des compétitions sportives automobiles où elle est représentée (jusqu'en 1937).

Pour résister à la concurrence française des marques (Citroën et Renault) et abaisser les prix de revient, une entente est constituée de 1927 à 1931 avec Delahaye et Rosengart. Ainsi, chaque partenaire fabrique des modèles communs vendus par les trois firmes.


Mais, ce "consortium" ne parvient pas à tenir le choc avec ses automobiles trop luxueuses et trop chères par rapport aux marques plus génériques comme Renault, Peugeot et Citroën.

À cause de l'insuccès de la Super-Aigle 4 (12 ou 14 CV), version à traction avant de l'Aigle 4 conçue par Lucien Chenard et Jean-Albert Grégoire, face à la concurrence de la Citroën Traction Avant, la firme connaît des difficultés financières la menant à être absorbée par la Société des usines Chausson fin 1936. Les fabrications sont alors réduites, les voitures adoptent la carrosserie Chausson de la Matford, les moteurs sont remplacés par ceux de la Citroën Traction Avant 11 CV et de la Matford Alsace V8.

Chausson absorbe Chenard et Walcker en 1936 va y remettre de l'ordre, et aider la firme à revenir à des productions plus rentables, en commençant par réduire les coûts de production. A partir de 1937, le haut de gamme Aigle 8 est équipé d'un V8 Ford, et la version la plus économique, l'Aigle 22, emprunte son moteur à la 11 CV Citroën. Evidemment, chez Chenard et Walcker, on se garde bien de faire la moindre allusion à l'origine de ces mécaniques.
Pour la fourniture de ces ensembles, Chausson a joué un rôle déterminant dans les négociations, en se portant garant du paiement des factures. Chenard et Walcker peut enfin vendre ses automobiles à des prix plus concurrentiels sans perdre d'argent. Le constructeur vise une production mensuelle de 300 à 500 voitures à moteur Citroën, et de 30 à 40 à moteur V8 Ford.


Alors, pour répondre à la recommandation de notre ami Jean-Pierre alias PIJO3007 qui s'inquiétait de savoir si j'allais ouvrir le capot de la miniature du roadster Aigle 22 que j'ai achetée, qu'il sache que si cela n'est pas possible à cette échelle, j'ai par contre mené une enquête difficile mais intéressante pour m'y retrouver dans la gamme des productions Chenard & Walker et, que Une Aigle 22 n'est pas une 8 cyl.  Suspect

Une "Aigle 22" possède un 4 cylindres, je ne connais que deux photos de voitures subsistantes connues, et que l'on voit tout le temps dans les rassemblements d'anciennes. Suspect





Une familiale bi-ton

Et le roadster cabriolet bleu qui a servi à réaliser la miniature !




Une "Aigle 22" de 1938-39 possède un moteur 4 cylindres 11 cv, 1.911 cm² (78 x 100 mm), 42 cv à 3.200 tr/mn. Boîte 3 vitesses. Freins mécaniques. Suspensions AV à roues indépendantes avec ressort transversal à lames, AR à essieu rigide avec ressorts longitudinaux à lames. Pneus 150 x 40. Empattement 275 / 300 cm. Voie 142 cm. Poids 1.240 kg. Vitesse 105 km/h.
(Encore une fois, les renseignements portés sur la petite fiche jointe à la miniature sont faux ! affraid )

Chenard et Walcker Roadster-Cabriolet 2 places "Aigle 22" à moteur de Traction Avant 11 Légère 1936 IXO Cobra - "Voitures Françaises d'Autrefois" 42 2013

Après la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise se spécialise dans la fabrication d'une camionnette de charge utile 1 500 kg à cabine avancée et à traction avant.

Chenard reste indépendante jusqu'à ce qu'elle soit définitivement absorbée par la Société des usines Chausson, elle-même filiale de Peugeot puis continue à produire ses camionnettes commercialisées dans le réseau Peugeot sous cette marque (Peugeot D3 et D4). Chausson s’est lancé en 1932 dans la carrosserie avec succès, s’assurant en 1934 une licence Budd pour la fabrication des carrosseries tout acier. Budd est une des compagnies qui fabriquent les caisses Ford aux Etats-Unis.

Juridiquement, l'entreprise ne sera pas dissoute et perdurera jusqu'en 1992 au travers de Chausson qui construira des utilitaires Citroën, Peugeot et Renault. Le nom « Chenard et Walcker » n'apparaîtra plus nulle part sauf au registre des sociétés (source infogreffe).

A tantôt
Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Chenard & Walker "Aigle 22" à moteur Citroën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chenard et walker Y10D
» Curieux prototype ANDREAU à 3 roues animé par moteur CITROËN
» Moteur Citroën Rosalie
» Châssis+ quelques pièces de Tacot
» Citroën C4 1.6 HDI 92 cv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: