Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1939 : La 15 six G, la naissance d'une Reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: 1939 : La 15 six G, la naissance d'une Reine   Jeu 5 Mai 2011 - 19:20


Afin de succéder au C6 et surtout aux Rosalie 15, et avec l’abandon du projet 22, la clientèle habituée aux grosses cylindrées attendaient une voiture puissante à l’image des nouveautés présentées au Salon de 1934, à savoir une grande sœur aux Traction-Avant 7 et 11.

Heureusement que le bureau d’étude ne part pas d!une page blanche. En effet, dès 1934, et les essais de la 22 les ingénieurs de chez Citroën ont appris à appréhender et à progresser dans le connaissance de la résistance des transmissions, des boites de vitesses, de la résistance des matériaux et des soudures de coques tout en acier. L’abandon de la 22 nécessite que le Patron de Citroën : Pierre Boulanger réagisse promptement. Et celui-ci, n’attend pas et agit dans la sagesse. Le V8 a vécu, si l’on peut dire ! en tout cas, il ne semble pas nécessaire à Michelin. La maison-mère préfère jouer l’économie, qui est de mise pour redresser la situation de la firme, et, développer un 6 cylindres à partir du quatre cylindres de M. Sainturat. De même la consigne est donnée d’utiliser le maximum d’éléments issus de la 11. Par contre, un élément nouveau mis au point à Clermont va faire évoluer considérablement la technique des pneumatiques à basse pression, c’est la roue “Pilote”. Celle-ci apporte une stabilité améliorée à la Traction.

Pierre-Jules Boulanger précise d’ailleurs aux ingénieurs, dès la fin 1936, qu’il est inutile de présenter des projets qui ne soient pas comme la 11 ! Une discussion s’engage entre Pierre Boulanger et Marcel Michelin sur l’opportunité de placer les phares dans les ailes afin de moderniser le modèle à l’image de la 22. Finalement, on en restera à la silhouette des bonnes vieilles 7 et 11.

La 15 six est élaborée sur la base de la coque améliorée et renforcée de la 11B avec des tôles plus épaisses. Le capot est rallongé de 11 cm. afin de recevoir le moteur plus puissant et plus imposant. Des “crevés” latéraux remplace les ouïes ce qui différencie d’emblée la 15 de la 11.


Extérieurement les deux modèles sont assez semblables à part leurs tailles respectives et quelques éléments complémentaires comme l’emblème 15-6cyl fixé sur l’aile arrière droite, la grille de radiateur peinte qui abrite les doubles chevrons et un logotype “15-6cyl” bouchant le trou de manivelle. Les avertisseurs sont fixés sur le pare-chocs avant plus large, une baguette en aluminium ceinture la caisse sous les poignées de porte et des sabots sont placés en bas des ailes avant et arrière. Un emblème devait être fixé sur le cimier de la calandre, mais n’a pas été monté en série !

Par contre l’intérieur est beaucoup plus soigné que celui des 11. La sellerie totale comportant aussi les panneaux de portes et le ciel de toit en velours marron offre un confort supérieur aux passagers. Le tableau de bord, quant à lui marron glacé orné de deux barrettes verticales, donne un aspect de finition extrême. Et, summum de confort, les roues pilote chaussés de pneus Michelin à carcasse radiale révolutionne la tenue de route pour le grand bien du chauffeur et de ses passagers.

Le moteur, un 6 cylindres en ligne de 2 867 cm3 pour 76 ch à 3 800 tours/minute, soit 16 chevaux fiscaux (et non pas 15 !) n’a plus à faire ses preuves, et je laisserai le soin à des connaisseurs de vous en apprendre plus sur cette mécanique. Quoiqu’il en soit, s’il fallait encore prouver sa puissance et sa longévité, je vous conseille de vous souvenir que ce moteur est celui qui a été utilisé pour le fameux Type H qui fait encore le bonheur de certain antiquaire dans un feuilleton télévisé que seuls les martiens ne connaissent pas l’existence !

Après de longs essais réalisés par les frères Michelin eux-mêmes, leurs plus proches collaborateurs et quelques clients triés sur le volet, la voiture est enfin présente au Salon de l’Auto de 1938. Un simple catalogue est prévu pour le lancement de ce sacré bestiau avec comme slogan : “Vitesse - Plaisir de conduite - Sécurité - Économie”. Tout a été fait pour éviter les déboires du lancement de la 7 et pour corriger les défauts de la 11.

En 1939, sont commercialisées la première 15 six familiale, huit places à carrosserie 6 glaces et la limousine cinq places, toutes deux à empattement rallongé de 18 cm. Ces deux modèles sont les compléments de la berline. Si la production d’un cabriolet fut un temps envisagée en 1939, ce modèle n’entrera jamais en production. Cependant il semblerait que quelques véhicules furent montés et mis en circulation, dont le célèbre “Madame Michelin”.



Cliché de Madame Michelin entièrement restauré sur le stand des Chevrons de l'Amitié

La Familiale huit places

La limousine 5 places

Pour l’ensemble des modèles 15 six fabriqués en 1939, on ai assuré du chiffre de 1 !18 berlines, 277 familiales et 213 limousines, toutes noires avec des roues ivoires. En 1940, avec la guerre et le ralentissement général de la production, seules vingt-cinq unités tomberont des chaînes plutôt vouées à la production de 11 Légère et Normale. La 15 six ne sera redémarrée qu’en 1946.

La 15 six G Berline Noir, jantes ivoire, intérieur gris, phares chromés avec capots ouvrant 1939 SOLIDO 1/43 Âge d'Or - Réf. : 4032 - 1984

La 15 six G Berline "La reine de la route", noire 1939 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - "Passion Citroën" N° : 34 - 2005

La 15 six G Familiale Noire 1939 NOREV 1/43 Atlas - "La saga des traction" Réf. : 84950737 - 2007

La 15 six G Cabriolet Marron clair, scellerie rouge 1939 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - "La saga des traction" Réf. : 84950724 - 2006

La 15 six G Berline "Sapeurs Pompiers" 1939 SOLIDO 1/43 Age d'Or Réf. : 4033 - 1980/81

La 15 six G Berline "Pinder" orangé 1939 VEREM (siglé SOLIDO) 1/43 Colis 950 Réf. : V804 - 1987/88

La 15 six G Berline "Pinder" "le géant du cirque" jaune 1939 SOLIDO (Portugal) 1/43 Sixties Réf. : 1554
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
1939 : La 15 six G, la naissance d'une Reine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1939 - 1940 - QUATRIEME CHAPITRE
» 30 eme bcp en 1939
» 23e BCA Grasse 1939
» 1939 : 8ème BCP ?
» Le Premier Rebelle - Allegheny Uprising - 1939

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Traction-Avant 7, 7S, 11, 15 six G et 22 de 1934 à 1939-
Sauter vers: