Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Ce sondage est ouvert à toutes et tous les collectionneurs passionnés. Il ne s'agit pas d'une opération commerciale et aucune adhésion à quoi que ce soit n'est demandée. Dès aujourd’hui, faites-vous connaître > ! D’avance merci

Partagez | 
 

 Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Jeu 14 Juil - 18:40

Pour certains grands de ce monde, la voiture peut être un objet de passion ; pour tous, elle est l’occasion de « véhiculer » une certaine image d’eux-mêmes et du pays qu’ils représentent, au plus haut niveau. Qui n’associe pas Citroën au Général de Gaulle, la Lincoln à Kennedy et la ZIL aux dignitaires soviétiques ? La voiture devient alors objet symbolique du pouvoir, mais aussi un faire-valoir statutaire qui doit marquer les esprits.

En 1913, Raymond Poincaré est le premier Président français à s'octroyer une voiture de fonction, depuis de l'eau a coulé sous les ponts et les modèles ont bien évolué. Le 14 juillet est pour nous l'occasion de revenir sur les autos fétiches de nos Présidents citroënistes présent et passés.

Image hébergée par servimg.com
Avez-vous remarqué la forme du début du défilé !?  Suspect


René Coty et ses 15 Six oléopneumatique

Le Président Coty a été le premier à commander dès 1953, à Citroën, deux voitures d’apparat dignes de la France d’après-guerre.
L’une sera fermée, tandis que l’autre devait être décapotable pour permettre aux hôtes prestigieux de la France de parader lors de visites officielles.

Le Président Coty possédant à titre personnel une 15 Six Limousine à suspension Hydropneumatique et en appréciant le confort porta tout naturellement son choix au grand dan des autres marques françaises : Bugatti, Talbot, Delage ou Delahaye vers la firme du quai de Javel.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
15 six H Limousine "1 FU 75" Voiture personnelle du Présidentt Coty à suspension oléopneumatique 1956 1/43 Atlas - "La saga des Traction" - 2007

La première sera le fruit du travail du carrossier Marius Franay installé dans le 17 ème arrondissement de Paris et de Philippe Charbonneaux styliste qui cherchait un carrossier pour réaliser son “coach 2 CV”. Citroën fournissant une plate forme de 15 Six Familiale à empattement long et à suspension hydropneumatique pour réalisation d’une somptueuse Limousine 4 portes et 6 glaces.
Les deux hommes n’avait plus qu’à trouver des solutions pour honorer la commande malgré un budget fort réduit. Et pour augmenter les bénéfices du carrossier, le styliste n’étant pas compris dans les frais, Philippe Charbonneaux accepte des concessions telles que l’abandon du pare-brise courbe en utilisant celui d’une Ford Comète (Facel), la glace arrière d’un coach Buick Roadmaster 1949 et les enjoliveurs de jantes d’une Ford Vendôme, comme la poignée de coffre. Les pare-chocs sont ceux d’une Ford Comète modifiés, les poignées de portes d’une Bentley et les feux arrière d’un modèle Chevrolet. L’ovale du la calandre déjà dessiné par Philippe Charbonneaux pour son coach 2 CV est repris, mais au montage, le comble pour un carrossier, il est monté à l’envers !  Mais le pire est que cette carrosserie est montée sur un cadre en bois et que son embonpoint que les freins et les trains roulants ne peuvent supporter bien longtemps l’oblige à des trajets courts, sans contraintes exagérées. Bref, elle n’est bonne qu’aux défilés. L’auto eut malgré tout un énorme succès au Salon de l’Automobile, au Grand Palis. Le nom du styliste fut caché et ce dernier interdit de stand. Décisions qui lui servirent car cette voiture fut la dernière a sortir des ateliers de Marius Franay qui mis la clef sous la porte en 1955. Elle fut immatriculée 1 FK 75 à sa livraison le 10 novembre 1955. Le Général de Gaulle la fit ré immatriculer 2 PR 75, inaugurant la série des “100”PR 75 réservée aux voitures officielles de la République française.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
La 15 six H "Franay" Limousine (modèle unique) dessinée par Philippe Charbonneaux pour la Présidence de la République (René Coty) 1955 (1ère calandre) STL 1/43 Série Prestige N° : 193 - 1992

Suite à la livraison de la 15 Six Franay, René Coty commanda en 1956, une seconde Limousine d’apparat. Et c’est à nouveau une plate-forme Citroën 15 Six-H à empattement long qui est livré, non sans mal, par la firme du quai de Javel. Cette fois-ci, le Président décide d’être vu des français lors des parades et cortèges officiels. Franay ayant déposé le bilan, c’est à Henri Chapron de Levallois-Perret que l’on soumet le challenge de réaliser une Limousine décapotable. Un décroché prononcé à hauteur de la banquette arrière pour que le public puissent voir les grands de ce monde est un élément original qui retient l’attention du Président. Plusieurs autres projets avaient été soumis dont une Limousine fermée et un Cabriolet semi-découvrable, mais le style sobre, non dénué d’élégance remporte l’aval du chef d’état.
D’autant que pour être encore mieux vu des curieux, ia banquette arrière peut-être relevée électriquement !
Ce qui n’était pas le cas de la capote qui ne le fut qu’en 1963.
Livrée le 3 octobre 1956, elle est immatriculée 1 EN 75 puis 1 PR 75 en 1958 et 7 PR 75 à l’arrivée de la DS 21 Géante.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
La 15 six H "Chapron" Limousine cabriolet décapotable (modèle unique) pour la Présidence de la République (René Coty) 1956 STL 1/43 Série Prestige N° : 109

Image hébergée par servimg.com

Charles De Gaulle : la mythique DS

Produite à partir de 1954, la Citroën 15 Six H est la quatrième « Traction » du général de Gaulle. C'est à son bord que lui et Madame de Gaulle effectuent les trajets entre Paris et Colombey et qu'il quitte La Boisserie, le 29 mai 1958, pour se rendre à l'Élysée où René Coty lui demande de former le gouvernement.

Image hébergée par servimg.com
La 15 six H Berline "Général de Gaulle" 1954 NOREV 1/43 Atlas - "La Saga des tractions" Réf. : 84950703 - 2005

Entre le Général De Gaulle et Citroën, certains vous diront que c'est une histoire d'amour. Si le président Coty roulait déjà en Citroën, une Traction 15 CV à suspension hydropneumatique dotée de portes largement échancrées qui permettaient au président et à ses invités d'être facilement vus de la foule sans avoir à se lever, c’est véritablement l’arrivée du général de Gaulle au pouvoir, en 1958, qui marque le début de l’ère Citroën dans les voitures présidentielles. Il demandera à la marque aux chevrons d’assurer de manière exclusive l’ensemble des voyages officiels même si des Simca Présidentielle, issues des Simca V8, lui sont également affectées. De Gaulle a possédé des Type 11 et 15 mais a toujours préféré la DS à toute autre voiture. Une DS est en tout cas une partie essentielle de l'histoire de sa vie puisque le 22 août 1962, la DS présidentielle sauve le Général lors de l'attentat du « Petit Clamart ». Ce jour là, la Citroën avait fait preuve d'une tenue de route exemplaire, dit-on, lors de la poursuite avec ses assaillants. La DS a fini sa route criblée de près de 150 balles, mais le Président et sa femme étaient indèmnes. Charles De Gaulle n'a plus jamais voulu changer de voiture, pas même pour une automobile blindée. Il gardera sa Citroën DS durant ses 10 ans à la tête de la France, jusqu'en 1969.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
DS 19 Berline Présidentielle avec toit ouvrant et fanions 1958 NOREV 1/43 Citroën  / Légende Réf. : AMC 009 498 - 2003

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
DS 19 Berline "Général de Gaulle" noire avec toit ouvrant et personnage : chauffeur et général 1960 RIO 1/43 Réf. : 4114 - 2005

Image hébergée par servimg.com
Image de la DS du “Petit Clamart”

Image hébergée par servimg.com
DS 19 Berline Noire du Général de Gaulle - attentat du Petit-Clamart 1962 NOREV 1/43 Atlas - "Voitures de Chefs d'Etats" N° : 2 - 2010

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
DS 19 Berline décapotable Noire "Général de Gaulle" Présidentielle immatriculée : 3 PR 75 1963 NOREV 1/43 Atlas - "DS Collection" N° : 3a - 2005


En 1968, l’Elysée prend possession d’une DS 21 démesurée destinée aux réceptions des grands de ce monde et lors des cérémonies pour les hôtes de la France. Cette “très grande voiture” était voulue pour marquer la “grandeur de la France et de son non moins grand Président”. Il fallait qu’elle soit plus longue qu’une américaine. Ce qui dévolut à Henri Dargent collaborateur de Robert Opron, remplacant de Bertoni au quai de Javel. Henri Chapron chargé de la carrosser mis trois ans d’études et de chantier sur une plate forme de DS 21. Il l’affubla d’une carrosserie extravertie de 6,53 m. de long peinte de deux tons de gris : alizé (foncé) pour la caisse et argenté (clair) pour le pavillon. La sellerie était en cuir fauve. Une vitre fixe galbée séparant le Général de son chauffeur n’était pas du gout de de Gaulle. Il ne s’en servit que très peu.

Image hébergée par servimg.com
DS 21 Limousine Présidentielle carrossée par Chapron, deux tons gris métallisés 1968 DINKY TOYS 1/43 super rapide Réf. : 1435 - 1970

Image hébergée par servimg.com
DS 21 Limousine Présidentielle carrossée par Chapron, deux tons gris métallisés 1968 NOREV 1/43 Atlas - "DS Collection" N° : 54 - 2008

Image hébergée par servimg.com
DS 21 Limousine Présidentielle carrossée par Chapron, deux tons gris métallisés 1968 NOREV 1/43 Atlas - "Voitures de Chef d'état" - 2011

Georges Pompidou : Citroën toujours

Dans la même lignée que De Gaulle, Georges Pompidou s'est aussi fait les faveurs des modèles de la marque aux chevrons. En 1969, il remplace le Général au pouvoir et conserve même la DS pendant deux ans et dont il fait un usage parcimonieux. En 1971, il la troquera pourtant contre une SM, plus grande, plus récente et surtout plus puissante. En effet, la SM était animée par un V6 réalisé en collaboration avec Maserati, développant 170 chevaux. De quoi offrir quelques sensations au Chef de l'Etat. La SM Présidentielle constitue en quelque sorte un croisement génétique entre une SM Mylord et une SM Opéra.Il conservera sa SM jusqu'à la fin de son mandat en 1974. En fait la commande a concerné “deux” voitures jumelles. Et, c’est encore Henri Chapron qui réalisa ces deux cabriolets de ligne fuselées et de rare distinction. Même la capote fermée, l’harmonie est conservée grâce au décroché de custode donnant un épaulement bienvenu au profil. La carrosserie est grise anthracite métallisée - Black Tudor - associée avec une sellerie en cuir naturel, la capote est noir. Ces deux voitures remplaceront les deux 15 Six du Président Coty et la DS 21 géante du Général de Gaulle.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
SM "Cortège présidentiel” Limousine - Cabriolet Carrossée par "Chapron" gris avec capote noire avec chauffeur et escorte 2 motards de la police 1972 NOREV 1/43 Jet-car Maxi-jet - plastigam série 1500 Réf. : 1502 - 1984

Image hébergée par servimg.com
SM "Présidentielle"  Limousine - Cabriolet Carrossée par "Chapron" gris avec capote noire, cocarde française 1972 NOREV 1/43 Hachette - "Voitures Françaises" N° : 5 - 2002

Image hébergée par servimg.com
SM "Présidentielle"  Limousine  - Cabriolet Carrossée par "Chapron" brun sombre avec capote crème, cocarde française 1972 UNIVERSAL HOBBIE 1/43 Atlas "Passion Citroën" N° : 11 - 2005

Image hébergée par servimg.com
SM "Présidentielle"  Limousine - Cabriolet Carrossée par "Chapron" gris avec capote noire, cocarde française, drapeaux français et Grande Bretagne (2 PR 75) 1972 1/43 Atlas - "Voitures des chefs d'états" - 2011

Valéry Giscard D'Estaing : la référence Peugeot 604

Valéry Giscard D'Estaing marquera sa différence en délaissant les modèles Citroën et en privilégiant, dès le début de son mandat en 1974 époque à laquelle, il roulait en DS 23 Prestige. C’est une Peugeot 604 à boîte automatique qui la remplaca. A l'époque, la marque au lion avait coiffé la concurrence au poteau en faisant de sa grande berline le modèle préféré des chefs d'entreprises et du corps politique. Le Président avait même fait la promotion à l'étranger de ce modèle qui lui était si cher. La Renault 30 et la Citroën CX ne faisaient pas le poids. Giscard D'Estaing finira son mandat en 1981, toujours avec sa 604.
la Citroën DS 23 de Valéry Giscard d’Estaing, était mise aux enchères en février 2011 à Paris. Elle a été vendue 37.700 euros (avec frais) par la maison Artcurial, à l'occasion du salon Rétromobile dédié aux véhicules anciens.

Image hébergée par servimg.com

François Mitterrand : entre Renault et Citroën

François Mitterrand s'est toujours affiché lors de ses déplacements professionnels à bord d'une Renault. Dans un premier temps, c'est dans d'une R25 Baccara qu'il s'est fait transporter puis dans une Safrane, beaucoup plus moderne et mieux équipée. En revanche, dans le privé, il privilégiait très nettement les Citroën puisque lui même possédait une CX Prestige. Il a même quitté l'Elysée lors de son départ précipité de la scène politique à bord d'une XM. Cette dernière fut retrouvée avec seulement 36 km au compteur.

Image hébergée par servimg.com

Jacques Chirac : une C6 sur mesure
Le soir de son élection, Jacques Chirac tente d'échapper aux journalistes et se livre à une « course poursuite » à travers les rues de Paris à bord d'une Citroën CX Prestige Turbo blindée qui fut le véhicule personnel de Jacques Chirac pendant de nombreuses années. Citroën fait ainsi un retour fracassant - et involontaire - dans les voitures présidentielles, avec un modèle qui n'est déjà plus produit depuis 6 ans !

Image hébergée par servimg.com

L'héritier du Gaullisme prend donc le parti de s'afficher dans les modèles du constructeur aux chevrons, une marque si chère à son mentor. Puis la première année de son mandat, comme un hommage à Georges Pompidou, Chirac s'offre les services d'une SM cabriolet 4 portes découvrable carrossée par Chapron. Il finit ensuite par succomber aux charmes de la Safrane qui n'en était pas à son coup d'essai dans la cours de l'Elysée. Enfin, après quelques années en alternant Renault Vel Satis et Peugeot 607, il conclue sa carrière présidentielle en s'offrant un exemplaire fabriqué sur mesure de la luxueuse berline C6 de Citroën, le modèle haut de gamme de la marque ,digne remplaçante de la DS. Ainsi, il servit d'ambassadeur à la nouvelle Citroën C6, qui apparut officiellement au défilé du 14 juillet 2005 comme voiture présidentielle, jusqu'à la passation de pouvoir en 2007.

Image hébergée par servimg.com
C6 Limousine Présidentielle 2005 NOREV 1/43 Réf: 155613 - 2007

Nicolas Sarkozy : a gardé la C6 de son prédécesseur

Malgré une brève apparition en Peugeot 607 Paladine, le jour de son élection en 2007 (Une voiture de 7 ans !). Le Président de la République française actuel, Nicolas Sarkozy, roule en Citroën C6.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Jeu 26 Jan - 14:52, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Dim 2 Oct - 19:01

La seule Xm ayant appartenue à un ex-président de la République française

C'est une honte de vendre des miniatures en disant des bêtises pour appâter le chaland ! Evil or Very Mad



Dernière édition par PTIOTECARETE le Mer 9 Mai - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Ven 24 Fév - 13:03

L'ancien président Jacques Chirac possédait une CX modèle Prestige 25 Turbo 2 de 1988 qu'il appréciait beaucoup pour son confort à l’arrière et qu'il conserva longtemps après l'arrêt de la production en 1989. C'est avec cette voiture qu'il traversa Paris pour aller prononcer son discours de victoire le soir de son élection à la présidence de la République, le 7 mai 1995.

COURSE À MOTO VOITURE CHIRAC

DEUXIÈME TOUR DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE - Course-poursuite des motos de France 2 et de la voiture de Jacques CHIRAC dans les rues de Paris. - 22H06 - La CX Prestige de Jacques CHIRAC quitte l'Hôtel de ville / fenêtre ouverte, Bernadette à ses côtés avec son sac à main Chanel sagement posé sur les genoux / Benoît Duquesne qui suit la voiture à moto ne ménage pas sa peine pour arracher trois mots à CHIRAC mais celui-ci refuse de parler / la voiture traverse la Seine et prend les quais en direction de l'avenue d'Iéna / CHIRAC salue les Parisien sur son passage / Duquesne précise que la voiture présidentielle respecte les feux rouges ! / CHIRAC bloqué à l'un de ces feux en profite pour téléphoner / Bilalian insiste auprès de Duquesne pour obtenir un mot de CHIRAC. - 22H23 - L'arrivée avenue d'Iéna est proche, la circulation est plus dense. CHIRAC a fini par décrocher Duquesne mais le journaliste, descendu de moto, interroge un cycliste qui a suivi le convoi présidentiel. - 23H30 - La voiture de CHIRAC repart pour une nouvelle destination / la CX Prestige dépose la toute nouvelle première dame de France rue de Seine, halte que personne ne s'explique sur le moment / la voiture redémarre et file à grande vitesse vers l'Hôtel de ville.< Cliquez pour voir

Source : Ina

En plus des aménagements spécifiques à la limousine signée Opron, la CX de Jacques Chirac possédait des répétiteurs de clignotants aux extrémités des ailes arrière, un second petit rétroviseur droit clipsé sur le montant de pare-brise droit (pour le garde du corps) ainsi qu'un téléphone dans l'accoudoir arrière (spécifique lui aussi).
Jacques Chirac l'utilisait encore au début de son premier septennat, mais comme elle n'était pas blindée, les services de sécurité l'ont dissuadé de continuer à l'utiliser.

Cette voiture existe toujours, elle a été restaurée et elle  fait partie de la collection visible aujourd'hui au musée de la présidence Jacques Chirac à Sarran en Corrèze.
En décembre 2000, le conseil général de la Corrèze a ouvert à Sarran, au cœur du massif des Monédières, les portes d’un nouveau musée : le musée du président Jacques Chirac.
Conçu par l’architecte Jean-Michel WILMOTTE, il présente les cadeaux reçus par le président de la République dans l’exercice de ses fonctions, depuis 1995.




Image hébergée par servimg.com
CX 25 Prestige Turbo Phase 2 Limousine voiture de Jacques Chirac lors de son élection présidentielle, gris foncé métallisé et toit en vinyle noir 1995 NOREV 143 Atlas - "Voitures de chefs d'état" Réf. : 2696319 - 2012


_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Lun 25 Nov - 18:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Jeu 8 Mar - 14:39

C-42 : SUR LES CHAMPS ÉLISEZ CITROËN !

Alors que les Français seront bientôt appelés aux urnes, le C-42 dévoile sa nouvelle saison :"VOTEZ CITROËN !". Du 9 mars et jusqu’à la mi-juin, la vitrine internationale de CITROËN sur les Champs-Elysées, invite le grand public à élire sa CITROËN préférée et propose une exposition rétrospective de CITROËN présidentielles : de la Traction Avant de René Coty à la C6 de l’actuel président, en passant par la DS de Charles de Gaulle. Avec cette nouvelle saison, le C-42 fait ainsi un clin d’œil décalé à l’actualité !

UN PEU D’HISTOIRE AUTOUR DES CITROËN PRÉSIDENTIELLES EXPOSÉES
Tout commence en 1954 avec René Coty. Deux exemplaires de la CITROËN Traction 15/6 H Limousine sont fabriqués pour le Président français avec une suspension hydropneumatique et un chauffage additionnel procurant un meilleur confort pour les longs voyages.
Utilisateur de CITROËN TRACTION 11 et 15CV dans les années 40-50, Charles de Gaulle renouvela sa confiance à la Marque lors du lancement de la CITROËN DS et l'adopta immédiatement. Désireux de se lever pour saluer la foule, il fallut trouver une solution, trouvée avec la première CITROËN DS équipée d’un toit en toile électrique qui était plié lors de l’arrivée du Président dans une ville.

Image hébergée par servimg.com

En 1971, pour le nouveau véhicule présidentiel, Georges Pompidou commanda une version spécifique de la CITROËN SM rallongée et découvrable, réalisée par le carrossier Henri Chapron et avec une boîte de vitesses et un système de refroidissement spécifiques permettant de rouler au pas. Par la suite, cette voiture sera également utilisée par les présidents Giscard d’Estaing, Mitterrand et Chirac lors de défilés.

Source : Citroën communication

Bonne visite à ceux qui peuvent s'y rendre. Amenez-nous des photos, s'il vous plaît ! Merci ! Very Happy


_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 25 Avr - 16:37

Une toute petite vidéo de cet événement. En attendant mieux  Suspect



La saga des voitures des présidents de la République  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mer 25 Jan - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 25 Avr - 16:42

Où l'on reparle de la première commande de l'Elysée d'une Limousine sur base de Traction-Avant 15 Six à suspension hydropneumatique arrière.

René Coty, président de la République, possédait à titre personnel une Limousine 15 Six (15 Six rallongée) à suspension hydropneumatique, qui allait équiper les toutes futures DS. Et, il en était fort satisfait. Alors, il décida de doter le garage du Palais de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, de deux limousines d'apparat, et passa en commande à Citroën de deux plate-formes motorisées en version familiale de la 6 H afin de les confier à un carrossier choisi par l'Elysée.
L'une sera fermée, tandis que l'autre devra être décapotable pour permettre son utilisation dans les défilés et parades, lors des visites officielles.

La première sera commandée au carrossier Marius Franay. La plate-forme lui est livrée en 1954 avec comme but de la carrosser en somptueuse limousine 4-portes et 6-glaces.
La Carrosserie Franay renommée pour leurs conceptions exclusifs. Établie en 1903, à Levallois-Perret près de Paris, cette société s'est spécialisée dans la carrosserie particulièrement luxueuse pour l'élite de la construction automobile de classe internationale et qui a l'habitude de réaliser de somptueuses pour l'aristocratie française sur base de Bentley, Rolls-Royce, Hispano-Suiza, Delahaye, Packard, Dusenberg, etc.. Au bout de six mois, Monsieur Paoletti, chef d'atelier de la Carrosserie Marius Franay, maintenant, installée dans un pitoyable atelier au 4 bis rue du Caporal Peugeot dans le 17 ème arrondissement de Paris ne sait toujours pas comment faire une Conduite intérieure à partir de cette plate-forme de 15 Six Familiale équipée de la fameuse suspension hydropneumatique, mais seulement à l'arrière.
Le styliste Philippe Charbonneaux qui passait par là pour terminer son Coach 2 CV fut donc solliciter par Monsieur Paoletti afin de dessiner cette carrosserie. Philippe Charbonneaux devant être le maître-d'œuvre pour son exécution. Une seule consigne : l'économie.  Rolling Eyes

Philippe Charbonneaux décida de relever le défi car le projet en était le prestige. Et cela flattait plutôt son égo. Le dessin de la voiture lui donnait une fière allure et semble être le plus beau des dessins de Charbonneaux. Pourtant la pingrerie de Monsieur Paoletti entrava gravement la liberté de mouvement du styliste au moment de la mise en œuvre. De multiples concessions faites au chef d'atelier de la Carrosserie Marius Franay amoindrirent le dessin initial. Ce dernier refusa le pare-brise courbe sur mesure et plusieurs accessoires furent récupérés sur d’autres véhicules pour faire des économies au profit de la maison. Le pire fut, pour Charbonneaux et son projet, que l’armature en bois à l’échelle 1 qui devait servir à former les tôles fut conservée pour rigidifier la caisse et que la calandre fut montée à l’envers pendant son absence. Malgré les méthodes empiriques utilisées par la Carrosserie Marius Franay et le poids considérable de la voiture, celle-ci eu un énorme succès au Salon de l’Automobile, au Grand Palais, 1955.


Monsieur Paoletti pouvait pavaner et faire au Président les honneurs de “sa” réalisation. Qui outre le côté “puzzle” arborait fièrement sur ses flancs d’ailes, un filet en jonc chromé qui dessinait des fausses ailes profilées. A l’intérieur, la sellerie est en cuir havane. Une vitre escamotable verticalement sépare le chauffeur de ses prestigieux passagers. La partie basse de cette séparation est habillée d’une frise en ronce de noyer et dissimule une cave à liqueur comprenant une carafe et deux verres en christal de Baccarat, une installation radiophonique et un équipement dictaphone avec micro.

René Coty s’empare de ce “monstre” d’un autre âge pour ses déplacements familiaux et lui impose un voyage au Château de Vizille, en Isère, en plein milieu des Alpes pour ses vacances en famille. Heureusement, une direction assitée aide grandement le chauffeur. La limousine en surcharge pondérale souffre le martyr dans cette épreuve et, il est décidé qu’elle ne participera plus, désormais, qu’aux petits trajets. Sa carrière dura 17 ans à l’Elysée.

Image hébergée par servimg.com


Cette voiture fut l’une des dernières de la célèbre carrosserie Franay. Sa veuve jetant l’éponge courant 1955.

Source : CITROPOLIS N° 62 / mai-juin 2007


La 15 six H "Franay" Limousine (modèle unique) dessinée par Philippe Charbonneaux pour la Présidence de la République (René Coty) 1955 (2ème calandre) NOREV 1/43 Atlas - "Voitures de Chefs d'Etat" Réf. : 2696322 - 2012

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Lun 12 Oct - 18:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Lun 7 Mai - 12:04

J'ai redécouvert ce dessin :

Image hébergée par servimg.com

C'est le dessin préparatoire de la 15 Six H présidentielle de Philippe Charbonneaux. On le voit, la ligne élancée et fluide est nettement plus flatteuse que la grosse voiture boursouflée qui s'ensuivit. Et c'est sur ce dessin habile que le Président Coty donna son accord à la construction du véhicule.

Source : Citroën Revue N° 8 / mai 1995

PS : concernant la miniature de Norev proposée dans la collection Atlas "Les voitures de chefs d'état", en la déballant je m'apercevais que la calandre ne possédait pas les mêmes chevrons que celle de STL. Je me suis dit : "encore une fois, les chinois se sont trompé !".
Eh ! bien, en regardant à nouveau les photos que j'ai postées pour illustrer ce sujet, je me suis aperçu que la calandre du Salon de l'automobile et celle dans le parc du palais de l'Elysée n'étaient pas non plus les mêmes. On peut en conclure que les miniaturistes se sont donc inspiré de photos ne datant pas de la même époque.  Suspect

A tantôt
Alain  study

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Dim 25 Oct - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 9 Mai - 16:51

Et notre nouveau Président de la République remontera les Champs-Elysées le 15 mai 2012 à l'occasion de son investiture en:

CITROEN DS5

Sera-t-elle découvrable ? Ce serait superbe !!!
Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 9 Mai - 17:46

trac-aoc a écrit:
Et notre nouveau Président de la République remontera les Champs-Elysées le 15 mai 2012 à l'occasion de son investiture en:

CITROEN DS5

Sera-t-elle découvrable ? Ce serait superbe !!!

Merci Pierre-Edouard pour cette information.
Vivement les photos Suspect
Un ultime numéro pour cette collection ?
Comme c'est Norev qui fournit les miniatures cela ne serait pas très difficile !
A tantôt
Alain Very Happy

L'information vient d'être confirmée mercredi matin par nos confrères d'Europe 1. C'est installé dans une DS5 Hybride que le nouveau président élu, François Hollande, descendra les Champs-Elysées le 15 mai prochain.

Une hybride haut-de-gamme
François Hollande, en choisissant la DS5 Hybride, montre non seulement son soutien au constructeur automobile français Citroën (rappelons que Charles De Gaulle avait choisi la DS, Georges Pompidou la SM et Jacques Chirac la CX puis la C6), mais aussi son engagement écologique. Avec une consommation de moins de 5 litres aux 100 kilomètres, le véhicule s'inscrit pleinement dans la catégorie des hybrides haut de gamme, affichant un prix d'entrée de gamme de 39.950 euros.

Des négociations menées par Pierre Moscovici
Comme l'annonce Europe 1, Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande et responsable de la transition présidentielle, a, semble-t-il, pesé de tout son poids pour que la marque aux chevrons soit retenue. Élu du Doubs, terre de Peugeot-Citroën, c’est lui qui était en négociation avec le constructeur automobile. La décision de rouler en Citroën met donc fin à des semaines de combat entre les constructeurs automobiles français qui souhaitaient s'assurer une publicité gratuite dans le monde entier lors de la passation de pouvoir présidentiel. Pour le constructeur français, une telle publicité (les médias du monde filmeront et reprendront ces images), aurait coûté dix millions d'euros.
Source : France Soir.fr

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 16 Mai - 13:15

Hier, j'ai suivi le reportage de l'investiture du nouveau Président de la République française, Monsieur François Hollande.
Comme dit, plus haut, il a fait le choix d'une Citroën DS5 décapotable pour défilé sur les Champs Elysée. Shocked

J'aime l'avant du cortège formé par les motards de la Garde Républicaine  Rolling Eyes

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mer 25 Jan - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 16 Mai - 13:18

Cependant, je me suis étonné de voir une différence entre la voiture qui défile sur les Champs et celle utilisée l'après-midi pour les premiers déplacements du chef d'état français. < Cliquez pour voir drunken Attention, ça va vite ! Shocked

Preuve par l'immatriculation, il y a 2 DS5 ! scratch

Attention, ça va vite ! Shocked

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mer 16 Mai - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 16 Mai - 13:22

Avec des photos !

La première, la décapotable, est immatriculée CB-752-AD et la seconde blindée, CB-455-VH. Pourquoi ? Eh ! bien ! parce que Citroën a prêté la première voiture pour le défilé et la récupérée par la suite. La seconde appartient donc à la Présidence

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Mais on reverra la décapotable, certainement dans les défilés officiels. Mais, on fait ainsi des économies d'entretien et de garage ! La DS5 découvrable étant stationnée en l'attente au "Patrimoine Citroën".  study

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Lun 25 Nov - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Mer 30 Mai - 13:39

En 1981, l'arrivée de François Mitterrand au pouvoir stoppe la suprématie des Citroën comme voitures présidentielles. Le nouveau Président choisit plutôt la marque au losange, encore nationalisée. D’abord, il se déplace en R30. Il adopte ensuite une R25 Baccara, puis une Safrane.

Ce qui ne l'empêche pas de quitter l'Elysée en 1995 à bord d'une Citroën XM aujourd'hui exposée avec un compteur totalisant 36 kilomètres !

Image hébergée par servimg.com

LA CITROËN XM est une automobile française conçue et fabriquée par Citroën et produite entre 1989 et 2000. Dessinée par Bertone, la Citroën XM a toujours souffert de son design atypique. Vaisseau amiral de la marque aux chevrons, la XM n'a que très peu séduit les automobilistes. En cause : une fiabilité défaillante des premiers modèles qui ternissent son image.
Par rapport à toutes les autres Citroën haut de gamme précédentes, la XM n’a jamais servi de voiture présidentielle. Pourtant, François Mitterrand, qui utilisait surtout des Renault, quitte le palais de l'Elysée, le 17 mai 1995, a bord d'une XM V6 24 Soupapes série 2 flambant neuve.

Un deal entre le chauffeur du Président et la firme au double chevron permettant à Jacques Séguéla de faire pour Citroën l'une de ses publicités les plus marquantes !

Lors de la passation de pouvoir entre François Mitterrand et Jacques Chirac, Citroën avait sorti cette publicité dans laquelle on voyait le président socialiste quitter l'Elysée en se dirigeant vers une XM. Le tout accompagné d'un slogan : "Au moment des grands départs, il est bon de savoir que l'on peut compter sur sa voiture".

Image hébergée par servimg.com

DÉPART FRANÇOIS MITTERRAND < Cliquez pour voir

Le soir de sa victoire en 1995, le trajet - immortalisé par France 2 - de Jacques Chirac entre l'Hôtel de Ville et l'Elysée se fera à bord de sa CX Prestige personnelle dont j'ai parlé ci-dessus. Et, le jour de son intronisation à la fonction de Président de la République en lieu et place de François Mitterand, c’est à bord de cette CX qu’il entre dans la cour d’honneur du Palais de l’Elysée.

ENTREE COUR ELYSEE < Cliquez pour voir

Comme son prédécesseur, il utilise également la Safrane et aussi une Peugeot 607. Finalement, il officialise la Citroën C6 avec le défilé du 14 juillet 2005.

Image hébergée par servimg.com
Xm V6 24 soupapes Phase 2 Berline Série Exclusive, voiture de Fraçois Mitterand lors de son départ de l'Elysée, gris graphite avec 2 antennes 1995 NOREV 143 Atlas - "Voitures de chefs d'état" Réf. : 2696323 - 2012

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Dim 15 Juil - 12:08

Pour faire suite à la livraison de la 15 Six H de Marius Franay dans la collection "Voitures de chefs d'état", Les éditions Atalas ont eu la riche idée de nous faire profiter d'une miniature de sa sœur cadette : la 15 Six H d'Henri Chapron.

Image hébergée par servimg.com
La 15 six H "Chapron" Cabriolet décapotable (modèle unique) pour la Présidence de la République (René Coty) 1956 NOREV 1/43 Atlas - "Les voitures de chefs d'état" Réf. : 26963124 - 2012

Le médecin personnel du Président René Coty, avait suggéré à ce dernier d'équiper l'Elysée de Citroën 15 Six H afin qu'il soit plus à l'aise étant donné ses problèmes de santé.
Ainsi fut-il fait avec la commande à Marius Franay de la première voiture présidentielle utilisant le châssis moteur de la 15 Six limousine à suspension holéopneumatique, qui allait équiper les DS, à l'arrière.
Cette voiture d'apparat dont nous avons vu la succincte histoire ci-dessus était prévue pour recevoir les grands de ce monde et, elle remplit cette fonction jusqu'en 1968.
Pourtant, il avait échappé que pour pouvoir être utilisée par la nouvelle Reine d'Angleterre dont un voyage en France était programmé en 1957, le protocole voulait qu'elle puisse être vue et ovationnée pendant ses déplacements.
Franay et tous les autres carrossiers de renom ayant disparu du paysage de l'automobile française, il fut fait appel à Henri Chapron afin de réaliser cette commande. Celui-ci confia le dessin de cette dernière à son styliste Carlo Delaisse qui dessina une très longue limousine (5,35 m.). La calandre était classique des productions Chapron à l'époque, seule la découpe au niveau des portes arrière apportait une touche d'originalité. Décrochement dans les portières qui ne permettait pas de discerner les passagers arrière une fois la capote, peu gracieuse, dépliée. C'est pour ces deux raisons qu'on a très peu vu cette voiture capote fermée !

Image hébergée par servimg.com

Comme sa sœur ainée, elle fut utilisée par les Présidents de la République française jusqu'en 1969. Date à laquelle, elle rejoignit la 15 Six H Franay dans le garage de Monsieur Bonzel, docteur personnel du Président Pompidou.

Image hébergée par servimg.com

Une longue carrière pour cette limousine d'apparat.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Dim 29 Juil - 15:57

Image hébergée par servimg.com

NOREV nous prépare une miniature de la DS5 Hybrid4 découvrable que le Président Hollande a utilisé lors de son investiture. Elle sera accompagnée d'un personnage. Sa référence est 155593. Elle est prévue pour 2013. A suivre Suspect

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Ven 24 Aoû - 17:44

Le N° 29 de CITROSCOPIE de Mai - Juin 2012 aborde un thème qui m'est cher: Les Citroën présidentielles bounce

Image hébergée par servimg.com

Pour les deuchistes, les prototypes 2 CV. Pour donner un sujet à certains modèles à venir, un article sur la Visa Chrono. Et, pour les amateurs de protos, le dernier de la firme au double chevron, le Numéro 9. Sans oublier les rubriques miniatures et WRC.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 24 Aoû - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Ven 24 Aoû - 17:48

Image hébergée par servimg.com

Dernier Citroscopie, le numéro 30 de Juillet - Août 2012.
Au sommaire de ce numéro :
> La vente Heuliez.
> La rencontre des 2 CV Clubs de France.
> La fête de la propulsion (80 ans de la Rosalie).
> Rencontre avec Henri Dargent.
> La restauration de l'Autocar U23 du conservatoire Citroën.
>> Les véhicules des présidents de la République française (Suite).
> WRC, Miniatures, Librairie...

Vous pouvez toujours commander ces numéros à la rédaction de CITROSCOPIE Laughing

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Lun 5 Nov - 9:50

À l’heure où l’on fêtait les 50 ans de la DS, avec la Citroën C6, les Chevrons faisaient leur come-back au cœur de l’un des segments qui leur a valu le plus de lauriers durant l’histoire de la marque avec des modèles mythiques comme la DS, la SM, la CX ou la XM.

Inspirée par la « C6 Lignage » prototype qui a été présenté pour la première fois au Salon automobile de Genève au printemps de 1999, elle fait évidemment référence aux fondamentaux stylistiques de la marque : Le porte-à-faux avant est long tandis que celui à l'arrière est court avec vitre concave (comme la CX), et des feux en forme de circonflexe. Elle reprend un certain nombre d'éléments de style de l’ancien haut de gamme de Citroën. Comme la DS, elle se distingue par son aérodynamisme, son long capot bombé, ses portes sans encadrement, son confort, sa ligne élancée, ses flanc lisses, ses courbes évoquant vitesse et robustesse… Naturellement, elle conserve la suspension hydropneumatique chère à Citroën portée dans sa dernière évolution. Elle se voulait alors réellement active, offrant en plus de ce que pouvait offrir la C5 ou ce qu'a offert la XM en son temps, un amortissement entièrement variable et piloté.


C6 Lignage Genève 1999

À l'époque, on espérait que la C6 serait entrée en production à fin de l'année 2001 en remplacement de la XM vieillissante, qui avait été produite dès 1989. Mais, la XM ne cessa d’être produite qu’au début de 2001, et, la première C6 n’est sortie de la ligne de production que près de quatre ans plus tard. Citroën a opté pour des lignes plus osées et nettement plus réussies. Même si c’est un domaine très subjectif, il faut reconnaître que la Citroën C6 en impose et jouait pleinement son rôle de navire amiral de la marque.

Elle mettait un terme au déficit de hauts de gamme qui sévissait chez Citroën depuis le retrait de la XM. La C6 a dévoilé ses charmes empreints de douceur et d’un grand plaisir de conduite. Arrivant dans un segment ou Peugeot 607 et Renault Vel Satis luttaient difficilement contre des Allemandes pleines d’arguments, cette C6, qui a eu la préférence du président Jacques Chirac, offrait un raffinement certain qui redonnait ses lettres de noblesse au luxe automobile made in France. En somme une petite idée, par Citroën, de l’exception culturelle française... L'héritier du Gaullisme prenait donc le parti de s'afficher dans les modèles du constructeur aux chevrons, une marque si chère à son mentor.

Jacques Chirac (président de 1995 à 2007) a choisi un exemplaire de pré-série fabriqué sur mesure de la luxueuse berline C6 de Citroën, la digne remplaçante de la DS comme véhicule officiel à partir du 14 juillet 2005, au cours de son second mandat. Lors du défilé militaire, il a parcouru les Champs-Élysées à bord d’une C6 flambante neuve, et surtout inédite à l’époque.

Image hébergée par servimg.com

Alors que sa commercialisation est retardée pour l’année suivante, les représentants de Citroën ont tout fait pour que Jacques Chirac utilise la C6 le 14 juillet 2005. Ils parviennent à livrer la voiture in extremis, au petit matin, et la C6 gagne ses galons de voiture présidentielle lors du départ du Président Chirac de la Place de la Concorde, où elle se distingue nettement du cortège uniforme de Peugeot 607 et de Renault VelSatis. L'ancien président français Jacques Chirac choisira donc la Citroën C6 comme voiture officielle.

Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com

Cette Citroën C6 était immatriculée 19 QGS 75 (numéro du 12/07/2005) bien avant la commercialisation de ce modèle (en 2006). Comme à son habitude, le Président a choisi le numéro 19 en référence à la Corrèze où il a ses origines, il a grandi et où il a été député. Il réutilisera la C6 plusieurs fois avant la fin de son mandat dont une immatriculée 19 QZA 75 et surtout une 19 RAA 75 immatriculée le 8 septembre 2006 alors que la série RAA 75 n'a été entamée que le 30 juillet 2007 soit 10 mois d'avance ce qui reste l'un des records français en matière de réservation de numéro.

Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com

Jacques Chirac renoue ainsi avec les Citroën, abandonnées par François Mitterrand qui préférait les Renault. Auparavant, personnellement, il roulait en CX. Au soir de sa victoire en 1995, c'est même à bord de sa CX Prestige personnelle qu'il circule dans la capitale. Le trajet – immortalisé par France 2 – lorsqu’il promène les journalistes à moto dans Paris, entre l'Hôtel de Ville jusqu’à la Concorde et retour, puis vers l'Elysée, se faisant même interviewer en roulant à pleine vitesse ! est décrit ci-dessus. Il chérit tout particulièrement sa CX Prestige parce qu’avec elle, il peut fuir les paparazzis à toute allure dans les rues de la capitale et qu’il est à l’aise à l’arrière de la voiture.

Ainsi, avec la C6, il retrouve les avantages de la CX. C'est une limousine offrant une grande luminosité à ses occupants. Elle en reprend l'allure générale : sous son apparence de voiture bicorps, elle révèle la présence d'une grande malle, cependant peu accessible car démunie de hayon tout comme sa devancière la CX, ce qui paraît surprenant, d'autant que la prestigieuse SM possédait elle un tel hayon…

Image hébergée par servimg.com

Le 16 mai 2007, la C6 sort de l’Élysée, Jacques Chirac à son bord. C’est désormais “sa” C6, puisqu’elle, son chauffeur, et son garde du corps, lui sont garantis à vie par la Présidence de la République.

Image hébergée par servimg.com

Fallait-il en conclure que les Citroën sont définitivement les voitures des Présidents ?

Photos : Crédit : D.R.

C6 3.0 i V6 Berline présidentielle Bleu Mauritius à vitres fumées du Président Jacques Chirac au défilé du 14 juillet 2005 NOREV 1/43 Atlas - "Voitures de Chefs d'Etats" Réf. : 2696329 - 2012

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Lun 12 Oct - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Jeu 28 Mar - 14:17

Au moment de sa prise de pouvoir en 1974, Valéry Giscard d'Estaing possédait une DS 23 Pallas ie Automatique mais... à cette époque, la maison Peugeot venant de reprendre l'activité de Citroën à son compte afin de se payer de nouvelles installations industrielles à moindre coût n'entend pas faire de la publicité pour cette dernière. Alors, on offrira une 504 au Président !

Cependant, il ne lui déplaisait pas de prendre lui-même le volant de sa voiture personnelle et, par superstition, il demandait à ce l'on lui applique toujours la même immatriculation : 691 PRA 75.

Image hébergée par servimg.com

Cette voiture était une DS 23 i.e. série FG de 1974 avec moteur DX5, boîte automatique et finition Pallas dont la carrosserie noire. L’intérieur est noir avec sellerie en cuir noir et moquettes. Les vitres sont manuelles. Elle possédait naturellement les phares intérieurs directionnels introduits fin 1967 en option sur les DS, mais standard sur les Pallas. Par contre, le propriétaire avait fait monter des antibrouillards carénés dans le jupe avant. L'habitacle doublé d’acier, les vitres de 40 mm et les pneus anti-crevaison montés sur des roues à enjoliveurs Roberjel à rayons renforçaient la protection des passagers.

35 ans plus tard, la DS 23 de 1974 de Valéry Giscard d'Estaing a été adjugée 32.000 euros, en février 2011, à Paris, en provenance du musée des voitures des chefs d'État près d'Avallon dans l'Yonne (Bourgogne), en marge du salon Rétromobile, Porte de Versailles.

Image hébergée par servimg.com
CREDIT PHOTO ARCTURIAL

«C’est une commande du prince de Bahreïn, un grand collectionneur d’automobiles», précise Vincent Crescia, propriétaire du Garage du Lac de Saint-Blaise, paisible bourgade neuchâteloise qui s’est muée en Mecque de la mythique «Déesse» sous les auspices de ce mécanicien de 43 ans.

Image hébergée par servimg.com
DS 23 Pallas ie Automatique Berline voiture particulière du Président Valéry Giscard d'Estaing, noire, enjoilveurs de roues à rayons et intérieur cuir noir, immatriculée 691 APR 75 1974 1/43 Atlas - "Voitures de Chefs d'Etats" Réf. : 2696315 - 2013

La même vue par RIO Rolling Eyes
Image hébergée par servimg.com
Réf. : 4347 Evil or Very Mad

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Lun 25 Nov - 18:54

Alors, pour continuer sur le thème des voitures Citroën et des Présidents de la République française, j'ai trouvé d'autres miniatures ayant trait à ce sujet, même s'il ne s'agit pas de véhicules utilisés par ces derniers.

En effet, depuis quelques temps, ont été éditées des modèles réduits servant de support médiatiques ou de souvenirs des élections présidentielles, au choix ! Wink 

Pour commencer, j'ai trouvé celles-ci, qui datent un peu !

Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com

Ce sont 3 GS Breaks datant de 1981. La première aux couleurs de Valèry Giscard d'Estaing, la seconde à celles de Jacques Chirac et la troisième pour François Mitterand. Ce sont des Luso-Toys une marque portugaise au 1/43ème, plutôt rares !

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Lun 24 Fév - 20:44

Toujours dans la même veine des miniatures automobiles ayant trait avec la fonction présidentielle, une série de voitures Citroën vendues à l'occasion des élections 2012.

J'ai demandé au "gentil" propriétaire de la boutique de vente s'il avait des photos à me procurer pour les utiliser ici et, ainsi lui faire un peu de pub. Pas de réponse !? Tant pis pour lui donc.  tongue 

J'ai donc repris celles de son site. Pardonnez-moi la qualité  Neutral 

Image hébergée par servimg.com

Il s'agit d'un assortiment de voitures CITROËN C4 PICASSO (Norev ?) promotionnelles des élections présidentielles 2012 comprenant les effigies de
Jean-Luc MELANCHON; François HOLLANDE; François BAYROU; Nicolas SARKOZY ET Marine LE PEN au 1/43°. Il était vendu en lot ou à l'unité, suivant certainement les préférences personnelles  geek 

Image hébergée par servimg.com

Comme quoi, les vieilles idées ont du bon (pour les collectionneurs !).
A tantôt
Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Lun 13 Oct - 11:10

Bonjour,

je viens de recevoir la miniature de celle qui est le dernier modèle de voiture Citroën allouée à la Présidence de la République.

Image hébergée par servimg.com
DS5 Hybrid4 Limousine découvrable Présidentielle, gris Galena avec personnage 2012 NOREV 1/43 NOREV Collection Réf. : 155593 - 2013

Les responsables de Citroën étant évidemment assez fiers de voir leur DS5 choisie pour accompagner le nouveau président de la République François Hollande lors de son investiture, ils nous ont livré quelques détails concernant la réalisation de ce modèle unique.

Citroën et les Présidents de la République Française, c'est une longue histoire. Le choix de François Hollande d'utiliser une DS5 HYbrid4 a permis aux services de communications de chez Citroën de faire un historique des liens entre la marque et l'Elysée puis de nous dévoiler les coulisses de la construction de cet exemplaire unique.

Le choix de François Hollande est somme toute logique car la DS5 HY4 cumule toutes les thématiques intéressantes d'un événement comme celui-là. L'auto est conçue et fabriquée en France, elle est hybride et a une vocation mondiale, voilà de quoi s'accorder à la fonction présidentielle.

La modification de l'auto a demandé 80 heures de travail à 10 personnes entre la fin du deuxième tour et l'investiture, soit à peine une semaine durant laquelle il a fallu adapter un toit ouvrant inédit qui préfigurait celui de la DS3 cabriolet. La capote au dessin reprenant le logo DS qui se replie en accordéon et la découpe du toit ont été réalisées par les prototypistes maison tandis que le reste de la transformation a semble-t-il été réalisé par une société externe choisie par Citroën. Vous remarquerez les poignées fixées aux appuie-tête (qui n'apparaissent pas sur la miniature !  Crying or Very sad ).

Vous pourrez suivre la transformation de cette voiture ici >

Source : Caradisiac.com

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: La Citroën DS 19 de de Gaulle en tournée en Chine   Ven 24 Oct - 13:31

Bonjour,

avec un peu de retard Embarassed

La Citroën DS 19 dans laquelle se trouvait le général de Gaulle lors de l'attentat du Petit-Clamart en 1962 prêtée à la Chine.

Image hébergée par servimg.com
Le Général de Gaulle ne se séparait jamais de sa voiture fétiche, la Citroën DS19. © SIPA

Comme pour beaucoup de constructeurs, la Chine représente pour Citroën l'un, si ce n'est "le" marché essentiel, celui où il faut absolument être et "performer". La marque aux Chevrons en a parfaitement conscience et lance tous azimuts de nouveaux showrooms (DS World) et de nouveaux modèles en Chine et pour la Chine (DS 5LS).

Mais il n'y a pas que les nouveautés dans la vie et la firme hexagonale va bientôt pouvoir profiter d'une nouvelle exposition dans l'empire du Milieu.

Pour fêter un demi-siècle de relations diplomatiques

À l'occasion du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine populaire, la Fondation Charles de Gaulle, qui s'emploie à faire connaître l'action de l'ancien président français, a en effet décidé de prêter l'une des Citroën du Général à la Chine. Et pas n'importe laquelle puisque c'est la DS 19 dans laquelle se trouvait Charles de Gaulle lors de l'attentat du Petit-Clamart en 1962 qui effectuera le voyage depuis le Mémorial de Colombey-les-deux-églises (Haute-Marne). Criblée d'une vingtaine de balles tirées par douze partisans de l'Algérie française il y a 51 ans, la fameuse DS a été entièrement restaurée par Citroën.

Image hébergée par servimg.com
Depuis 2010, elle est exposée au Mémorial de Charles de Gaulles à Colombey-les-Deux-Eglises

Exposition itinérante

Image hébergée par servimg.com
Salon international des automobiles 2014 à Beijing

Une fois arrivé sur place, le véhicule a été exhibé dans une dizaine de villes chinoises à l'occasion d'une exposition itinérante qui n'a pas manquer de faire connaître la marque à l'autre bout du monde. En 2003, cette DS 19 avait déjà effectué un premier voyage en Chine. Elle était alors accompagnée de la Traction avant 15-6, voiture personnelle du général de Gaulle.

Source: AFP Jeudi 19 décembre 2013

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3323
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    Lun 12 Oct - 18:16

Bonjour,

d'autres photos de la 15 six H "Franay" Limousine (modèle unique) dessinée par Philippe Charbonneaux pour le Président de la République , René Coty en 1955 :




A y regarder de plus prêt, il semblerait que les chevrons aient été modifiés en même temps que l'ovale intérieur de la calandre  Suspect

Ce retour en arrière m'a permis de remettre des photos, dans ce sujet, supprimées par l'hébergeur Mad et, de m'apercevoir que, bien d'autres sujets ont subis le même sort Evil or Very Mad Encore bien du travail en prévision What a Face Comme si que j'avais que ça qu'à faire geek

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les voitures Citroën présidentielles de la Vème République
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voitures Citroën en tôle années 1930
» 500 Kg. "Voitures Citroën" ELIGOR
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE
» Voitures de chefs d'état
» LES VOITURES DE POLICE ESPAGNOLES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Un peu d'histoire :: Le Boss André Citroën, son œuvre automobile et... ses jouets, bien sûr !-
Sauter vers: