Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Dim 17 Juil - 18:02

En un an, François Lecot a effectué plus de 400. 000 kilomètres, un exploit jamais égalé.

Qui aurait pu dire qu’un “petit bourgeois” d’un mètre soixante, de soixante huit kilos, de plus de cinquante ans, affublé d’une grosse moustache, son éternel béret visé sur la tête et vêtu dun simple polo ou d’un chandail à col roulé, suivant les saisons puisse être à l’origine de tant d’exploits dans le domaine de l’endurance automobile ?

Après avoir passé le certificat d’études, le petit savoyard né à Nantua en 1878 entre dans une entreprise de soierie où il s’éprend pour la mécanique. Petit et léger, il était aussi attiré par les chevaux à l’instar de deux autres passionnés d’automobile Frédéric Loiseau et Ettore Bugatti, et, sa taille et son poids l’amène à devenir lad jusqu’à l’âge de 18 ans où il part se battre au Tonkin.

En 1919, il renoue avec ses amours de mécanique et gagne la course de côtes du Mont Ventoux à bord d’une Bugatti !

Dans les années 20, il s’installe comme concessionnaire et mécanicien Citroën alors que Madame tient le restaurant, toujours existant, de la Rochetaillée-sur-Saône. Commune où existe à l’heure actuelle un Musée de l’Automobile, ouvert par Henri Malartre et connu dans le monde entier.

Dans les “années folles” que l’on appelle également la Grande Époque, et les publicistes n’étaient pas peu gâtés par les exploits automobiles répétés et toujours plus impressionnants afin de faire la part belle aux firmes automobiles ou de lubrifiants ou d’accessoires divers et variés.

Ainsi François Lecot se lança dès 1924 dans des raids nécessitant une résistance mécanique mais aussi humaine que lui avait certainement donné la vie avec une cette endurance exceptionnelle qui le qualifiait et que l’on disait “d’avant la Grande guerre” !

Ainsi en 24, il relie Lyon à Mâcon et Dijon et retour en 24 heures.

En 1929, il effectue 15 jours de suite le parcours Lyon - le Galibier et retour par le col du Lautaret, soit une moyenne de 453 Km. par jour.

En 1930, avec une petite Rosengart il parcourt Lyon - Bourg - Dijon à raison de plus de 900 Km. / jour. D’abord, il est parti pour 50 jours, mais il se prend au jeu et enquille 60 puis 70 jours. Et, il n’arrête pas là, il lui vient de réaliser 100. 000 Km. en 110 jours, mais ne les comblera qu’en 111 jours. Ce record contesté et François Lecot diffamé par certains sur la véracité de celui-ci décida d’effectuer ses prochains raids sous le contrôle impartial de l’Automobile Club de France.

En 1932, il tente le Rallye de Monaco au cours duquel il se place 8 ème de sa catégorie ( la 2 ème) à bord d’une Rosengart 747 cc. il aura parcouru 3. 751 Km. à la moyenne de 33, 68 Km./h. Ensuite la même année, il parcourra Lyon - Paris et retour pendant 105 jours. Et, de trois, Il fait le raid “Pavés du Nord” consistant à effectuer “seul” 7. 500 Km., sur les pavés verglacés, en 15 jours.

En 1933, le raid “Bretagne - Touraine” soit 9000 Km. en 15 jours, soit une moyenne de 600 Km./jour. Puis le raid “Guyenne - Gascogne - Angoumois - Charente” à raison de 750 Km./jour afin de parcourir 11. 250 Km. en 15 jours.

Tous ces exploits ont été réalisé au volant de Rosengart et c’est encore avec une voiture de cette marque que François Lecot réalisa son 3 ème raid Lyon - Paris - Lyon sur 100. 000 kilomètres avant de passer chez Citroën.

André Citroën n’était pas sans ignorer les “exploits” de François Lecot. Il sa plaisait à le voir passer place de la Concorde lors de ses étapes à Paris. Et, il avait même l’habitude de discuter avec lui. Ainsi lorsque Lucien Rosengart refusa son appui à François Lecot afin de participer au Monté-Carlo 1934, André Citroën saisit l’occasion et lui proposa de pousser l’exploit encore plus loin et plus fou que ce François Lecot avait l'habitude de réaliser, ce qui n’était pas sans déplaire à
François Lecot, en lui prêtant un “Car” Citroën de 4, 6 litres. Cet autocar N° 144 étant occupé par 10 passagers. Parti de Varsovie, il parcouru 2. 614 Km. et fut classé 98 ème. Une anecdote à la “François Lecot” : à 10 kilomètres de l’arrivée, l’autocar fut nettoyé et les passagers se changèrent et passèrent des habits de ville propres pour une entrée impeccable à Monté-Carlo ! Il fut récompensé par le Prix spécial du Concours de Confort ! Autre époque, autre mœurs !

Image hébergée par servimg.com

Au moment de fêter cet événement au cours d’une réception aux magasins des Champs-Elysées, André Citroën annonça discrètement à François Lecot son projet d’une nouvelle voiture à Traction-Avant. Ainsi, il lui proposa de travailler pour lui afin de réaliser des essais avec cette nouvelle automobile avec la compagnie de Maurice Penaud - ex-chef mécanicien de la 1 ère traversée du Sahara, de la croisière noire, et du groupe Chine de la croisière jaune et qui avait préparé l’autocar pour le Monté-Carlo 1934.

François Lecot ne se fit pas prier et assuma cette tâche avec brio. Dès 1934, il réalisa le trajet Paris - Bourgogne et retour (293 Km.). Ensuite la “7” exécuta une randonnée de 5.000 Km. sans étape, soit un tour de France et de Belgique réunies en 77 heures à 65 kilomètres de moyenne.

Image hébergée par servimg.com

Toujours en 1934, Lecot et Penaud sous le contrôle de l’A.C.F. réalisèrent également la première liaison automobile Paris - Moscou - Paris.

Image hébergée par servimg.com

Mais, François Lecot rêvait toujours de son raid de 400. 000 kilomètres. Les services techniques de Javel ayant encore pas mal de soucis avec la nouvelle voiture, ne voyaient pas d’un bon œil une telle épopée avec une automobile pas tout à fait au point !

Citroën décida donc de confier à François Lecot un autre essai de la Traction-Avant : rejoindre Touggourt en Afrique noire en passant par le sud tunisien. A cette occasion, Nuret fut adjoint à l’équipe Lecot / Penaud. A l’arrivée de la caravane des Traction-Avant 7 CV qui venaient de traverser en pleine saison des pluies, des pistes en très mauvais état, les officiers et fonctionnaires furent fort étonnés de voir ces voitures qui traînaient par terre d’avoir réussi à passer “comme une fleur”, aux dires de François Lecot !

Mais, en 1934, c’est la faillite de Citroën et la fin des raids ... François Lecot rentre à Rochetaillée-sur-Saône avec son rêve de 400. 000 kilomètres en tête.

Soutenu par un ami et avec l’appui du Président du Groupement des Agents Citroën, François tenace et décidé à ne pas laisser tomber son projet fit le siège du bureau de Monsieur Lamy, directeur des usines Michelin qui avait plutôt tendance à enterrer tout ce qui pouvait rappeler le créateur de la firme. Patronné moralement par le circuit Citroën, il fit le siège du bureau et obtint l’autorisation de réaliser son projet.

Ainsi, François Lecot se vit attribuer une “11” légère Citroën et la maison Michelin accepta de lui fournir les pneus pour toute la durée de la performance. Il lui resta à taper aux portes des fournisseurs des voitures au double chevron afin de financer cette expédition. Pas moins d’une trentaine de ceux-ci acceptèrent de lui fournir tout le matériel nécessaire pour l’occasion.

Image hébergée par servimg.com

Le 22 juillet 1935, La “11” noire semée de placards publicitaires des sociétés l’aidant dans sa tentative de performance prit le départ à 11 heures. Seulement équipée d’un réservoir de 110 litres évitant ainsi les arrêts pour ravitaillement et du matériel fourni spécialement en modèles renforcés par les sociétés le soutenant dans cette épreuve et monté par ses deux fidèles mécaniciens dans son garage à Rochetaillée, il s’élança par la porte d’Italie, direction Monaco. Seuls quelques amis participaient à ce départ, presque dans l’anonymat, alors qu’il entamait un périple d’un an en la seule compagnie de M. Lumet, commissaire sportif de l’A.C.F.

Au bout du premier mois et au premier contrôle de l’A.C.F. la voiture avait déjà parcouru 36 136 Km. et “Tout est très bien, rien n’a bougé”. On sait maintenant que la “11” avait tendance à perdre une de ses roues avant, ce qui nécessita le montage d’un dispositif rendant “l’arbre semi-porteur” !

Image hébergée par servimg.com

François Lecot s’ennuie, si, si ... Et, il entreprend pour rompre la monotonie de ses aller - retour : Paris - Monaco, de faire une incursion dans le rallye de Monté-Carlo en janvier 1936. Parti de Valença au Portugal, il parcouru 2. 985 Km. avec quatre personnes à bord, dont le commissaire de l’A.C.F. sous le N° 75 et fut classé 50 ème sur 72 arrivés et 105 engagés.

Mis en appétit par cette escapade monégasque, il décida ensuite d’aller visiter les capitales européennes ! Ainsi, il rejoint Berlin, puis Amsterdam, Madrid et Barcelone et revint sur Vienne en Autriche. Il n’était plus qu’à un mois de la fin de son parcours quand, à Montélimart, voulant éviter un camion, il heurta un trottoir avec une roue arrière, faussant l’essieu. Une réparation de deux heures chez le concessionnaire local lui permit de terminer son exploit le 26 juillet 1936 à Paris avec 400. 134 Km. au compteur et après un total de 370 jours au volant sur les routes de France et d’Europe.

Aucune réception officielle ne l’attendait à son arrivée !

Contrairement aux champions actuels, Lecot ne tira aucun profit de ses exploits inégalés. Ayant vendu en 1943 son hôtel de Rochetaillée-sur-Saône, il fut ruiné par l’inflation d’après-guerre.
Aussi le vit-on, à 70 ans, livrer du lait à vélo pour pouvoir subvenir à ses besoins. Fin 1955, alors qu’il était encore employé à la cantine d’une usine lyonnaise, il fut frappé d’une apoplexie qui le laissa paralysé. Secouru par une souscription d’automobilistes, il put entrer comme pensionnaire à la Maison départementale de retraités des Monts-d’Or à Abbigny-Collonges.
Il y mourut à la mi-août 1959, à 81 ans, oublié du monde, hormis des lyonnais.

Source : C.-H. T. de l’automobiliste N° 37 de mars 1975.

Image hébergée par servimg.com
La 11 AL Berline Paris - Monté-Carlo - Paris "André Lecot" 400. 134 Km. en 1 an, noir 1935-36 NOREV 1/43 Atlas - "La Saga des tractions" Réf. : 84950715 - 2006


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 11 Nov - 17:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Jeu 13 Oct - 12:01

Aujourd'hui, je viens de recevoir une version ELIGOR de la Traction 11 légère de François Lecot :

Image hébergée par servimg.com
La 11 AL Berline "Raid François Lecot" 1935-1936 ELIGOR (1938 !?) 1/43 Réf. : 1031 1032

Si j'ai mis cette miniature c'est qu'elle ne porte pas la même référence que celles que Pierre-Edouard a bien voulu recenser dans son sujet traitant des Traction d'avant-guerre par Eligor !?

trac-aoc a écrit:


- 11 BL 1938 (!), berline, noire, Lecot 400.000 km en un an, transkit DECALKIT sur base 1031, 1978


- 11 BL 1938 (!), berline, noire, Lecot 400.000 km en un an, référence 1044, 1991
- 11 BL 1938 (!), berline, noire, Lecot 400.000 km en un an, distribuéE par C.E.C. référence V 1608, 1997


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mer 10 Avr - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Lun 31 Oct - 17:51

Grâce à une rencontre fortuite faite avec un collectionneur italien sur les conseils de notre ami Rob (Citroenmodelcars), j'ai trouvé la miniature du Bus de François Lecot avec lequel il a effectué le fameux Rallye de Monté-Carlo 1934 bounce

Image hébergée par servimg.com
Le Père Noël devrait me l'apportera si je continue à être bien sage santa lol!



Dernière édition par PTIOTECARETE le Mer 10 Avr - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Mer 14 Déc - 17:52

trac-aoc a écrit:
Dans le cadre de sa série de presse sur la ROUTE BLEUE, Altaya commande à Ixo une 11 légère.





ALTAYA - Série de presse française « La Route Bleue, les plus belles étapes de la RN 7 » - 2008 - réf. : M 08527-31
11 AL 1935 "François Lecot - 400.000 km en 1 an"

avec un diorama comprenant deux personnages: Lecot en train de se rafraichir et l'inspecteur de l'ACF, décor de campagne.
la voiture possède toutes les décorations de celle de Lecot.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 59
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Jeu 15 Déc - 12:41

Je rajouterai, bien que n'étant pas au 1/43è mais au 1/20è, le modèle de la marque CHAMPION.
CHAMPION, marque française, réaborde les grands formats et développe dans les années 1980 une série de 11 légère berline avec plusieurs versions de décorations dont celle de Lecot . Modèle très bien réalisé, très fidèle et à la gravure précise. Champion vendra son moule à Eligor qui développera la série plus avant encore et reprendra aussi la version Lecot.


CHAMPION - 11 BL 1938 - sans référence
à noter que le modèle proposé par Champion était de 1938 avec roues à jantes Pilote, ce qui est anachronique avec le modèle de François Lecot.

Le modèle repris par ELIGOR au 1/20è avec ses petites soeurs au 1/43è

ELIGOR - 11 AL 1935 - réf.3002
Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Dim 20 Mai - 15:32


La 11 AL Berline Paris - Monté-Carlo "André Lecot" 400. 134 Km. en 1 an, noir, avec 2 personnages 1935-36 IXO 1/43 Altaya - "La route bleue" N° : 31 - 2010

J'ai acheté cette miniature pour son diorama  Rolling Eyes Mais quand je l'ai reçue, je me suis rendu compte qu'encore une fois, Altaya n'avait rien à faire des collectionneurs  Mad
La traction est affublée de rétroviseurs, objets fragiles, qui ne demandent qu'à casser et, qui baissent la côte de la mini en leur absence. Le mieux, c'est que dans le fascicule qui est joint on a des photos de l'original sans ces accessoires  Evil or Very Mad

Par contre, la miniature ne comporte pas la plaque d'immatriculation sur l'aile arrière gauche comme sur l'ELIGOR vendue dans le commerce et, les roues, malgré la couleur improbable, semblent plus réalistes, surtout à l'arrière !?


J'ai donc acheté cette miniature pour le diorama, mais les personnages ne sont pas ressemblant, je les utiliserais pour agrémenter mes vitrines, mais pas en rapport avec cet exploit.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 11 Nov - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Jeu 10 Nov - 20:24

Bonjour,

toujours à la recherche du "mouton à 5 pattes", j'ai trouvé la confirmation comme quoi, la 11AL d'André Lecot réalisée au 1/43 par ELIGOR, a bien été distribuée par CEC (Compagnie Européenne des Collectionneurs), avec un petit personnage. Suspect


Sous la référence V1608  Wink

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Ven 11 Nov - 16:55

Bonjour,

je suis toujours en recherche de documents pouvant illustrer mes articles Suspect J'ai trouvé sur le net, une nouvelle photo de la 11 d'André Lecot Shocked


Photographie prise probablement le 30 juillet 1936, lors de la réception donnée en l'honneur de François Lecot à l'Automobile-Club du Rhône, 7 rue Grôlée, à Lyon. A l'arrière de la voiture, on reconnaît, parmi un groupe de trois hommes, le docteur Carle (à gauche) et François Lecot (à droite).

Source : droits Creatiive Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisation Bibliothèque municipale de Lyon / P0546 S 560
technique 1 photographie négative sur verre : noir et blanc ; 18 x 24 cm


J'ai ajouté cette photo avec l'arrière de la voiture qui nous indique clairement que sur la miniature d'ELIGOR la roue de secours est manquante puisqu'il lui a été substituée un cache-roue  Crying or Very sad

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3181
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   Lun 8 Mai - 12:24

Bonjour,

à la re-lecture des sommaires des numéros de CITROSCOPIE, j'ai découvert en novembre 2016, le livre que mon ami Etienne Christian du Club Citroën France nous y présente :



Cette édition de 1937 étant épuisée depuis bien longtemps et, pratiquement introuvable à notre époque, je me suis rabattu vers une plus récente, revue par Fabien Sabatès et Gilles Blanchet de 1998.


C'est une réédition augmentée et illustrée du livre de François LECOT et, a pour titre:

François Lecot : 400 000 km en Traction, 1935-1936

Incroyable personnage que ce François Lecot ! Voilà un Lyonnais qui, à  57 ans, lance le défi de parcourir 400.000 kilomètres en un an, soit 1.170 kilomètres par jour. Partant de chez lui, il ira un jour sur deux à Paris, l’autre à Monte-Carlo, revenant passer 4 ou 5 heures chaque nuit dans son lit. Durant un an, il va rouler jour et nuit, par tous les temps, sur cette route très fréquentée, pleine de villages, de travaux et de camions, souvent sinueuse, tel l'Esterel, où on dénombre 185 virages en 35 kilomètres. A un âge où, généralement, on aspire à une certaine tranquillité pantouflarde -, il se lance dans un raid absolument ahurissant : traverser chaque jour pendant un an la France entière au volant d'une Traction avant Citroën 11 CV. Son but est de boucler 400 000 km dans l'année, soit une moyenne quotidienne de 1 100 km.

Quand, "en 1998", sur de l'autoroute " billard ", on fait mille cent bornes on arrive "crevé" et une bonne journée de repos est nécessaire pour récupérer cette fatigue. Mais dans l'affaire Lecot, il n'y a que les routes nationales et départementales de 1935 et une voiture, bonne certes, mais qui est préhistorique comparée à nos engins modernes. Pour tenir le cap, Lecot dormait 4 heures par nuit !

Finalement, il réussit son raid et relata sa vie et ses aventures à bord de sa Traction à un journaliste avec qui il publia son récit en 1937. C'est ce livre très rare que Fabien Sabatès et Gilles Blanchet ont retrouvé. Ils l'ont dépoussiéré, corrigé et augmenté de textes inédits et d'une superbe iconographie originale.

Broché: 128 pages 29,5 x 1 x 23 cm
Editeur : SPE Barthélémy Collection : Sabates citroën
ISBN-10: 2912838010 ISBN-13: 978-2912838018


Il me semblait intéressant de rappeler son existence à tous ceux qui sont passionnés, comme moi, par ces Aventures menées sur des véhicules et des "routes" d'un "autre" temps !  drunken

En ouvrant ce livre, j'ai tout de suite été surpris par la préface de Charles Faroux, ingénieur automobile et journaliste français à La Vie Automobile et, par ailleurs, créateur des 24 Heures du Mans en 1923 que je vous livre ici:

« Je l’ai remarqué bien des fois : dans tous les domaines où l’audace constructive a sa part, la France peut hardiment réclamer la première place – même en tenant compte des Etats-Unis. Chez nous, et pas autre part, la plus haute cheminée d’usine, le plus long viaduc, la plus puissante centrale , le plus important barrage… Seulement, nous sommes des modestes, toujours prêts à admirer ailleurs et à critiquer ce qui se passe dans notre pays.
Tout cela pour en arriver au cas Lecot : voici un brave quinquagénaire qui accomplit le plus ébouriffant des exploits et qui réussit à parcourir 400 000 km en un an, après s’être mis en goût par trois promenades précédentes de 100 000 km chacune. Partout ailleurs, les foules eussent été soulevées d’enthousiasme et le héros de l’aventure fût devenu millionnaire autrement qu’en kilomètres. Chez nous, on admire évidemment. Mais en toute quiétude et un peu comme si la chose était parfaitement normale…
C’est pour ça que je suis particulièrement heureux de pouvoir saluer ici la performance inégalée de ce « Français moyen » - pour reprndre une image chère au Maire de la ville d’où provient Lecot – qui a su si bien mettre en vedette les qualités de notre race, en même temps que celle de notre mécanique… »


Et, ceci pour la simple raison que je partage depuis toujours son analyse sur le pessimisme ambiant des français qu'il expose dans le premier paragraphe  Rolling Eyes

A tantôt
Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la Terre à la Lune avec une "11 AL" !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Van Cleef & Arpels: Complication Poétique De la Terre à la Lune
» [IMPORTANT VOTEZ TOUS]Pétition pour remettre Space Mountain De La Terre à la Lune
» PRENDRE LA LUNE AVEC LES DENTS
» Lune avec Télé x1.7
» Aimeriez-vous revoir Space Mountain: de la Terre à la Lune?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Traction-Avant 7, 7S, 11, 15 six G et 22 de 1934 à 1939-
Sauter vers: