Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën JUMPY 1995 Un sacré mélange des genres !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3354
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën JUMPY 1995 Un sacré mélange des genres !   Jeu 22 Sep - 17:45

Basé sur l’Evasion, mais utilitaire avant tout, le Jumpy a de formidables atouts dans sa manche : un aspect extérieur qui peut facilement le faire passer pour un véhicule particulier et une arrivée dans le créneau délaissé entre la fourgonnette et la camionnette. Citroën innovait en mélangeant les genres.


Après le C 25, le Jumper et l’Evasion, la coopération franco-italienne P.S.A.-Peugeot-Citroën et Fiat  a donné naissance à un nouvel utilitaire conçu sur la base du monospace Evasion/806, qui a été mis en œuvre à Sevelnord.

Ce nouveau venu sur le segment K1, petit utilitaire se positionnait au dessus des fourgonnettes du genre C 15 et en dessous du Jumper a été baptisé Jumpy.
D'après Luc Épron, directeur du marketing plan de l’époque : “L’Estafette (Renault) n’avait jamais été remplacée...” . Le Citroën Jumpy affiche 815 kg. de charge utile et offre 4 m3 de volume pouvant accueillir deux euro-palettes.
Les études ont été menées à Carrières-sous-Poissy et le Jumpy bénéficie d’un concept novateur, très proche d’un véhicule particulier tant esthétique qu’au niveau de la conduite”.

Presque beau !


Esthétiquement le néophyte pouvait croire à un tout nouveau véhicule car les bureaux de style ont planché sur ce problème afin d’aplanir la parenté avec l’Evasion. En effet, pour ne pas mélanger les torchons avec les serviettes, on a évité certains désagréments pour le conducteur de monospace qui n’aurait été guère valorisé de rouler dans une machine affiliée à une camionnette. De fait, les artifices sont nombreux : rehausse de pavillon, avec 2 m. sous la toise privilégiant ainsi le volume de chargement, partie frontale plus grossière mais inspirant la robustesse (phares moins effilés, masque avant et boucliers différents), enjoliveurs de roues réduits, feux inédits, plus de trappe à carburant et quelques accessoires non plus peints couleur caisse mais devenus noirs : calandre, poignées de portes, rétroviseurs verticaux plus largement dimensionnés... Pour les ouvrants, le hayon est remplacé par deux portes ouvrantes jusqu’à 180°, tandis qu’une porte coulissante latérale est conservée, côté trottoir + une à gauche en option.
Quant à la cabine, la partie inférieure de la planche de bord est empruntée à l’Evasion, en particulier le positionnement judicieux du levier de vitesses et le frein de parking au plancher à gauche du siège conducteur ; en revanche, la partie supérieur est inédite et propre au Jumpy.

19 versions offertes :

De multiples possibilités de fonctionnalité et d’utilisation sont offertes avec 19 variantes à partir de 4 carrosseries usine : fourgon tôlé, fourgon vitré, combi (5 à 9 places) et le châssis-cabine pour carrossiers.
Trois motorisations sont montées : un moteur essence 1,6 l. de 80 ch. et deux diesels 1,9 l. D de 71 ch. et Turbo D de 92 ch. bien connus chez P.S.A.






En s’inscrivant dans ce segment peu encombré, le Jumpy a toute les chances de chambouler la concurrence. Bien armé, il devrait séduire par son esthétisme, sa position de conduite, ses motorisations bien adaptées et sa sécurité active.” pouvait-on lire dans le N° 12 d’octobre 1995 de Citroën-Revue.

Dans le N° 15 de janvier/février 1996, on enfonce le clou et on se délecte des résultats de la commercialisation du Jumpy.
En effet, quelques poignées de semaines après sa commercialisation les dirigeants de Citroën étaient ravis de faire le plein de clients et de dépasser leurs prévisions en enregistrant 67 commandes par jour en octobre 1995.

Par définition, l’utilitaire est à l’opposé du plaisir de conduite. Le Jumpy a fait la démonstration du contraire et, il plaît, le bougre ! Si Citroën, à l’encontre de ses concurrents, a proposé une camionnette de boucher à partir d’un monospace, ce qui est rarissime, c’est bien joué car la formule était séduisante et valorisante pour l’utilisateur. Surtout qu’Evasion était le mieux qui se faisait dans le genre : il en résultait des qualités routières au top niveau.

Passer d’une voiture particulière à un utilitaire est toujours dépaysant, voire déroutant. Ici, ce n’était pas le cas : outre la position de conduite qui se rapproche d’une berline, on était frappé d’avoir instantanément la gabarit dans l’œil. Précisons faites de la longueur de 4,44 m., similaire à la berline Xantia, à peine 6 cm. de plus en largeur (1,81 m.) mais attention aux seuils de parkings souterrains avec 2 m. de haut. Résultat, il se faufile partout et les livraisons en villes sont aisées.

Outre le milieu urbain, le Jumpy 1,9 TD de 92 ch. est également à son aise sur route et même sur autoroute. Un bon 165 km/h. de pointe : de quoi perdre bien vite son permis !
Enfin, le Jumpy n’est pas un grand assoiffé avec 9,37 l. aux 100 km.

Hormis le moteur vivant, les liaisons au sol sont également à l’actif du Jumpy : le comportement reste très sain, sans trop de déhanchement en virage. Inconnu jusqu’à présent sur un utilitaire, l’assiette qui ne s’affaisse que de 3 cm à peine en pleine charge.
A l’intérieur, on arrive à 142 cm. de haut et 160 cm. de large et on remarque plusieurs points d’encrage bien pratiques pour arrimer les colis et autres paquets, qui, par ailleurs sont retenus par une échelle d’arrêt de charge (en option), dans le dos du conducteur.

Au Mondial du transport routier

Le 1er Mondial du transport routier s’est tenu à Paris du 15 au 21 septembre 1995, et a remporté un réel succès et, sur le stand Citroën les nombreuses et intéressantes versions du Jumpy développés par des carrossiers extérieurs, dont pas moins de 5 prototypes encore jamais vus : véhicule pour personnes handicapées, ambulance, pick-up, frigorifique...



Parfaitement équipée, l’ambulance Jumpy. Son vaste espace intérieure devait en faire un formidable véhicule sanitaire.



A l’état de prototype, le pick-up Jumpy par Durisotti.


Jumpy Ambulance SMUR blanc avec croix bleue 1995 VEREM 1/43 UTILITAIRE Réf. : V295 - 2005

Jumpy Fourgon semi vitré Médecin des Sapeurs Pompiers de Meurthe et Moselle avec toit blanc et gyrophare bleu 1995 VEREM 1/43 POMPIERS Réf. : V1103 - 2006

Jumpy Combi Gendarmerie 1997 NOREV 1/43 Hachette - "Police et gendarmerie" N° : 79 - 2007

Jumpy Fourgon Assistance course Xsara Kit-Car blanc 2001 SOLIDO Série 1500 1/43 Today 2000 Réf. : 1574 -203532 - 2001

Jumpy Fourgon Assistance course Xsara WRC rouge 2002 SOLIDO Série 1500 1/43 Today 2000 Réf. : 1580 - 2003

Jumpy Fourgon semi vitré véhicule radio Médecin des Sapeurs pompiers de Meurthe et Moselle 2002 SOLIDO 1/43 Réf. : 203557 - 2005

Jumpy Fourgon semi vitré Ambulance "Pompiers" 2002 SOLIDO 1/43 - 2005

Jumpy Fourgon vitré Ambulance "Gendarmerie d'autoroute" 2002 VEREM 1/43 Utilitaire Réf. : V282 - 2005


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 20 Jan - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3354
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Citroën JUMPY 1995 Un sacré mélange des genres !   Ven 23 Sep - 12:41




















Catalogue 24 pages 21 x 29,7 cm. 09/96
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Citroën JUMPY 1995 Un sacré mélange des genres !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélange : TNT hertzienne + DVB-T du câble : ça marche !
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën
» Bâle 2010 Lange & Heyne " Heinrich der Erlauchte"
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: PSA, naissance d'un groupe :: Les véhicules utilitaires-
Sauter vers: