Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Traction-Avant dans la police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3366
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Les Traction-Avant dans la police   Mer 2 Nov - 17:43

A l’avènement de la Citroën “7” et ensuite de la “11”, la Police parisienne eut quelques difficultés à maintenir le rythme des poursuites avec ses vieilles “Rosalie” quand les gangs s’équipaient de la Traction dès sa sortie (et on sait comment les malfaiteurs s’équipent des meilleures voitures : ils les volent... Oh !). En fait, quelle que soit la modernité de son matériel, la police aura toujours un modèle de retard sur les voleurs..

Image hébergée par servimg.com

Il faudra attendre la commande du 11 février 1937 pour voir la police renouveler peu à peu son parc de poussives Renault et autres “vieilles” 8 CV Citroën par des Traction avant ou des Celtaquatre, voiture archétype de la construction traditionnelle. Le choix et la juxtaposition au sein du parc de la police de deux modèles aussi technologiquement différents, voire opposés, s’explique fort bien, comme le précisait M. Deschampt, ancien mécanicien du garage de la rue Jules Breton : “J’ai connu ces véhicules alors que je venais d’entrer comme apprenti mécanicien au garage du 13 ème arrondissement. En fait, les Traction faisaient le bonheur des inspecteurs et des fonctionnaires qui les utilisaient, mais rebutaient quelques peu les mécaniciens. Ils lui préféraient les Renault, beaucoup plus simples de conception et donc très facile à réparer. Les Traction apportaient une technologie nouvelle , et la nouveauté n’a jamais été bien vue en matière de Police. Au dessus de nous, on considérait qu’il était bien plus efficace et sûr de doter le parc de voitures possédant un châssis. Cela coûtait évidemment moins cher à l’entretien et surtout ne demandait pas de qualification spéciale pour les entretenir. Les nouvelles Citroën ne furent donc acceptées que par obligation, à la demande express des services d’enquête qui reprochaient aux anciennes voitures d’être aussi lymphatiques que vieillissantes. Il est vrai que la Celtaquatre était un fer à repasser à côté de la Traction et, en plus, ses freins à câbles vous entraînaient partout sauf en ligne droite. C’est bien simple, malgré une répartition quasi équilibrée entre les Renault et les Citroën du parc, il y avait toujours bien plus de Celtaquatre en atelier que de Traction. Les freins des Renault  ne tenaient pas longtemps, il fallait les changer sans répit. Sur les Traction, ce fut surtout les boîtes de vitesses qui nous donnèrent du fil à retordre. Les inspecteurs - qui se battaient presque pour les avoir - ramenaient bien souvent leur Traction avec un embrayage en panne, car devant leurs performances de vivacité et de reprise, ils avaient tendance à en abuser. Les boîtes et les cardans lâchaient plus qu’à leur tour. Comme il n’y avait pas assez de Traction pour tout le monde, les retardataires devaient se contenter des archaïques Renault, ce qui ne manquait pas de créer des rouspétances...

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Allo... Allo... Chef ?  Razz

Les Tractions avant recevaient une installation radio importante, avec émetteur-récepteur qui les reliaient avec le poste central de la Police. L’ensemble du poste était installé dans le nez de la voiture, devant le radiateur, et dissimulé derrière une calandre spéciale dite “nez de requin” fabriquée par les établissements Tonneline.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’ensemble des batteries nécessaires au fonctionnement de la journée prenait place dans le coffre.

Image hébergée par servimg.com

Le soir, au retour des patrouilles, les Traction étaient alignées sous les portiques desquels descendaient des prises que l’on raccordait aux accumulateurs ; on rechargeait ainsi les batteries pour la journée suivante. Cette manipulation était nécessaire chaque soir, car l’utilisation journalière suffisait à vider les accumulateurs dont la capacité n’était pas très importante malgré leur poids et leur volume.

Image hébergée par servimg.com

Les Citroën  11 CV furent épaulées par quelques 15 Six dont la puissance s’avérait parfois nécessaire pour les interventions plus “musclées” ou quand les circonstances exigeaient des véhicules plus “prestigieux”. Elles étaient équipées, elles aussi, d’un matériel radio mais sans que la calandre en soit modifiée pour autant. En effet, le refroidissement du moteur de la 15 CV ne pouvait supporter une quelconque baisse d’efficacité. IL était donc exclu de loger le matériel derrière la calandre. Celui-ci était casé avec les accumulateurs dans le coffre agrandi par une vaste malle spéciale A.E.A.T. (Anciens Établissements Ansard et Teisseire).

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Guerre, après-guerre et pénuries
Pendant l’Occupation, les Citroën et autres voitures patrouilles furent, soit réquisitionnées par les armées allemandes, soit, pour une faible partie, laissées à l’usage des services de Police. A la libération, la police repris ses habitudes d’antan et reconstitua son parc de 11 et 15 CV.

Cependant, on le sait, les Traction sont quelque peu voraces et la période de pénurie de carburant qui suivit la Libération n’en faisait pas les véhicules idéaux. Leur consommation et leur encombrement dans la circulation furent peu à peu des arguments qui pesèrent lourds contre les Traction dans le choix de nouveaux véhicules légers pour la modernisation du parc.

Et Renault, nationalisé, ses produits seraient ceux de l’Administration avait décidé un ministre en place. Et c’est ainsi que la police se dota de 4 CV pie ! C’est les gangsters qui devaient se réjouir !  lol!

Source : Citroën Revue N° 11/SEPTEMBRE 1995

Je ne possède pas de Traction estampillées "Préfecture de Police de Paris". J'ai donc mis des photos de miniatures en rapport avec les accessoiristes cités dans l'article  Embarassed

Image hébergée par servimg.com
La 11 B "Nez de requin" Berline noire avec calandre Tonneline, roues et calandre rouge 1939 DUBRAY 1/43 Réf. : 15

Image hébergée par servimg.com
La 11 BL "Tonneline" Berline à calandre spéciale 1948 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - "La saga des traction" N° : 52 - 2007

Image hébergée par servimg.com
La 15 six D A.E.A.T. Berline découvrable avec malle spéciale Noir, capotée  Police de la route 1953 NOREV 1/43 Hachette "Police et gendarmerie" N° : 59 - 2006

Je suppose que certains de nos membres ont des modèles de Traction miniatures dédiés à la Police Wink


Dernière édition par PTIOTECARETE le Sam 7 Mar - 19:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: Les Traction-Avant dans la police   Ven 4 Nov - 16:33

DEVOS - 11BL 1938 "américanisée" - réf.:Z - 1983 - 190 exemplaires
Revenir en haut Aller en bas
77traction

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 56
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: Les Traction-Avant dans la police   Mar 22 Oct - 14:45

Des versions Police de l'ami Christophe Hubert

Française et  allemande en boîte individuelle,



Française en coffret avec un HY



Monégasque



Et Italienne



Dans l'attente des versions familiales la 11 en version  coffret gendarmerie

Revenir en haut Aller en bas
trac-aoc

avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: Les Traction-Avant dans la police   Dim 16 Mar - 19:11

Tiens, il manque cette version de Minialuxe datant des années 1970:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Traction-Avant dans la police   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Traction-Avant dans la police
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traction avant cabriolet réquisitionné
» Citroën Traction Avant 1/18 Maisto Fourgonnette
» Traction Avant faux cabriolet et roadster
» traction avant 1940
» Les Bleus, premiers pas dans la police, Répercussions, Yann/Kevin, G, OS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Traction-Avant 7, 7S, 11, 15 six G et 22 de 1934 à 1939-
Sauter vers: