Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën - Orange Mécanique 1972

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën - Orange Mécanique 1972    Ven 18 Nov - 18:33


Ce coupé DS fut utilisé avec succès par Björn Waldegaard lors de la Ronde hivernale de Chamonix, en 1972. Mais ce que l’on sait moins, c’est que ce prototype assemblée en 1968 est tout simplement l’ancêtre de la SM...



Cette DS ne date pas de 1972 contrairement à ce que l’on a l’habitude de croire. Car, avant d’être affectée au service compétition en 1972, elle eu une première vie. Nous sommes en présence ni plus ni moins de l’un des deux premiers prototypes assemblés dans le plus grand secret pour le début du projet de la première 6 cylindres Citroën depuis la Traction 15 Six.

Voiture française, moteur italien...

Après les accords Citroën/Maserati de 1966, le bureau d’études se met en tête de préparer la grande GT du début des années 1970 : la future SM. le célèbre ingénieur motoriste Giulio Alfieri concocte en deux mois un V6 en partant du V8 Maserati de la future Indy. Il le tronque tout simplement de deux cylindres, et voilà le futur 6 cylindres “Citroën”, bien antérieur à celui que nous connaissons aujourd’hui qui, lui, est le descendant du V6 PRV présenté en 1974 chez deux principaux concurrents de l’époque : Renault et... Peugeot ! Ce prototype a donc connu plusieurs moteurs, aussi bien au service du bureau d’études qu’au service compétition. Celui qui est, actuellement, conservé au Conservatoire n’a d’ailleurs plus celui de la Ronde hivernale de 1972.

Il est important de rappeler qu’avant le projet SM, le bureau d’études en envisageait un autre baptisé “S” qui aurait pu aboutir à une DS Sport aux grandes performances sans doute proches de ce qu’allait être la future SM, mais en conservant le principe d’un moteur 4 cylindres, dont le développement aurait certainement coûté moins cher que le projet franco-italien... Toujours est-il que le prototype présenté ici, avait pour particularité de pouvoir recevoir aussi bien un 4 cylindres que le V6... Finalement on associera le projet “S” avec le “M” de Maserati, et l’addition donnera son nom à la nouvelle voiture : la SM.

Le Team Citroën

Le moteur dont bénéficiera Waldegaard offrait 250 ch., soit le double de celui d’une DS 21, dont le sigle figure pourtant sur le coffre de cet exemplaire. Car, soyons clair, cette voiture est baptisée DS, amis il s’agit clairement d’une pré-SM... La Ronde hivernale de Chamonix en mars 1972 est aussi l’occasion de voir évoluer un autre modèle sorti la même année que la SM : la GS. 1972 est décidément une année Citroën ! L’époque bénie où le constructeur augmentait ses ventes de plus de 10% chaque année. C’était avant les deux chocs pétroliers... Il faut rappeler qu’en cette année 1972, Marlène Cotton est devenue depuis quelques mois la première femme au monde à diriger le service compétition d’un grand constructeur automobile. Le décès de son époux, René Cotton, quelques mois plus tôt lui donne l’occasion de poursuivre l’œuvre commencée par son mari. La DS est alors en pleine gloire sur les pistes du Wembley-Mexico ou encore du Londres-Sydney. Les pilotes les plus connus qui courent pour le team Citroën se nomment Trautmann, Neyret, Consten, Deschaseaux, Ogier, Laurent, Verrier...

En 1972, le Rallye du Maroc rapporte les deuxième et troisième places à Citroën, le Rallye du Portugal la première... et le Rallye du Bandama aurait également dû apporter la victoire aux Citroën, mais l’épreuve particulièrement difficile cette année-là est interrompue faute de combattants dans les délais, une véritable hécatombe... En revanche, ce n’est pas le cas à la Ronde hivernale de Chamonix. L’originale anecdote qui colle à l’historique de ce prototype est d’avoir remporté la deuxième marche du podium en ayant parcouru les deux tiers de la course sur trois roues ! Après qu’un pneu a déjanté et pour ne pas abandonner, Marlène Cotton fait signe à Björn Waldegaard de mettre sa voiture sur la position de suspension la plus haute : ainsi il finira l’épreuve, avec un podium à la clé ! Connue pour sa capacité à rouler sur trois roues, la DS et surtout sa suspension révolutionnaire vont illustrer bon nombre de films publicitaires. L’un des plus connus met en scène trois exemplaires d’export US qui, tel un ballet synchronisé, évoluant sur l’asphalte avec seulement trois roues ! Dans le même ordre d’idées, un concessionnaire de la marque eut la bonne idée d’effectuer sous contrôle le trajet Paris - Le Havre à 80 km./h. de moyenne sur trois roues, et sans aucun soucis.


Souvenirs, souvenirs...

Pieusement conservé au sein du Conservatoire du constructeur, ce seul exemplaire présente le double intérêt d’être à la fois l’un des protos de la SM et un modèle de compétition, comme le proto Neyret. Deux raisons pour faire deux fois plus attention à le contempler ! Extérieurement, cette belle couleur orange est toujours celle de la Ronde hivernale de Chamonix de 1972, qui ne fut pourtant pas sa teinte d’origine, mais plus vraisemblablement sa troisième. Cependant, cette couleur est sans doute la plus originale et la plus à propos. D’ailleurs, les 2 CV, Méhari et autres GS contemporaines n’arboraient-elles pas des coloris similaires ?

Cet orangé n’était pas de série sur la DS, mais le service compétition l’appréciait puisque les DS20 d’accompagnement du raid Paris - Persépolis quelques mois plus tôt étaient également parés de cette teinte purement seventies. De même, les roues arrière carénées dans sa première vie sont modifiées dès l’arrivée de la voiture au service compétition au printemps 1972. Le carénage disparaît instantanément. IL faut dire que pour changer une roue en rallye ce n’est pas la solution la plus simple. De même les roues traditionnelles en tôle seront remplacées par des jantes en résine beaucoup plus légères mises au point par Michelin et que le service compétition avait expérimentées dès le Rallye du Maroc 1971.

Place à bord

Les sièges bacquet ont remplacé les sièges de série qui équipaient encore les protos précédents ! Le tableau de bord n’a plus grand chose à voir avec celui d’une DS 21, pas plus qu’avec celui d’une SM. Il s’agit bien d’un prototype et le frein à main et le levier de vitesses installés en position centrale sont là pour le souligner. Les compteurs ovales de SM et les différents contacteurs qui ressemblent à tout sauf aux composants d’un tableau de bord de grande série donnent une impression de véritable laboratoire roulant. Les étiquettes à lettres en relief blanches sur bandes plastiques noires sont bien d’époque ! Les mêmes que celles utilisées pour marquer les livres scolaires dans ces années-là...




A l’arrière du bacquet du passager deux extincteurs, eux aussi d’origine. Enfin l’arceau de sécurité réalisé sur mesure, et pour cause (!), est là pour renforcer l’ambiance.


Source : François Allain


DS 21 7° Proto S (SM) Coupé raccourci orange à toit noir, immatriculé 4285 VH 75 Waldegaard N°16 "Chamonix" 1972 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - "DS Collection" N° : 45 - 2007

DS 21 7° Proto S (SM) Coupé raccourci orange à toit noir, immatriculé 4285 VH 75 Waldegaard N°16 "Chamonix" 1972 PARADCAR 1/43 - 2005

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
Citroën - Orange Mécanique 1972
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1971] Orange Mécanique
» Orange mécanique
» L'Orange Mécanique - Anthony Burgess
» mon ERBE (ex "Orange Mécanique" (ex-YOUMI) )
» Orange mécanique : clockwork orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: