Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1933 - Clément KELSCH et Citroën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3366
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: 1933 - Clément KELSCH et Citroën    Ven 28 Jan - 13:04

Image hébergée par servimg.com

LES MYSTÉRIEUSES “SPIDO”


Peu de citroënistes, même parmi nos historiens, connaissent bien la “Spido”.

Notre ami Jean Jacques Piard que les collectionneurs de minis Citroën apprécient découvre ce mystérieux véhicule dans : “Toutes les Citroën” de Serge Bellu.

Image hébergée par servimg.com

L’idée de sa réalisation en miniature est tout de suite partagée avec le regretté Roland Devos, autre notoriété dans le monde de la mini. Ensemble, en 1986, ils proposent déjà les modèles “Style Rétro 43”.

Mais le projet s’arrête très rapidement sur le “derrière”, totalement inconnu, de cet engin. Un article paru en 2004 dans “La Vie de l’Auto”, concernant le carrossier Kelsch, rubrique accompagnée d’une publicité qui dévoile la partie arrière, mais très flou de cette voiture.
Dans la foulée et par hasard, il constitue une équipe de passionnés comprenant un ukrainien, “magicien” de la maquette, qui réalise des carrosseries en ... cuivre, par électrolyse (réactions chimiques grâce à une activation électrique, principe du plaquage) et de plus, spécialiste des voitures ... de records !

Image hébergée par servimg.com

Au début de l’automobile celle-ci utilise de l’huile en très grande quantité et de la qualité de ces huiles dépendent le fonctionnement normal des moteurs, de leur durée de vie et de la consommation qui en est faite, donc du coût engendré. Les sociétés se démènent pour prouver l’efficacité de leurs produits et elles font des “coups de pub” en organisant des courses de records afin de tester les huiles à haute température et sur des durées de roulage de plus en plus importantes.

Image hébergée par servimg.com

En fait, notre histoire devrait commencer en 1877, quand Monsieur Alexandre André créait sa société “A? André 1 fils”. Au début, il fournit l’industrie en dérivés minéraux, afin de lubrifier les mécaniques.

En 1933, l’embiellage des moteurs est encore fragile, et les lubrifiants peu performants. “Yacco” met au point une huile dite “sport”, qu’il valorise par des records établis avec les vaillantes “Rosalie” (85% des records mondiaux !).
Mais, son concurrent commercial, la société anonyme A. André et Fils souhaite prouver lui aussi les qualités de son huile scrupuleusement pure : “Spidoléïne” (BR Sport) (BR = Bonne Route !). Il va donc mettre en piste une Citroën Rosalie 15 cv. AL (légère) 6 cylindres de 2.780 cm3 (75 x 100) profilée, afin de prouver l’excellente lubrification d’un moteur tournant à haut régime sans arrêt et consommant peu, pendant des essais de longues durées.

Le châssis et le groupe mécanique restent de série. Elle sera équipée de roues “Rudge”, à démontage rapide. La transformation en coach très profilé, avec une “carrosserie aérodynamique intégrale” est donc due à Clément Kelsch (gain 25 Km./h.). Ce grand carrossier de Levallois-Perret est déjà très connu pour ses excellentes préparations de voitures participant aux “24 heures du Mans”, comme à des tentatives de records (1925).

Le 19 mars 1933, la “Spido” se lance dans l’aventure avec une équipe de six pilotes, dont trois issus de Grand Prix ... Mais l’essai va durer une demi journée, puis c’est la panne !

Le 21 mars, on reprend plus “sérieusement” la piste et on s’attaque aux records internationaux de classe D (2 à 3 litres) et aux records de longue distance, déjà établis par “Yacco”. Cette première version de la “Spido” à “garde-boue de moto” est très peu connue ; vue seulement dans le guide “Spido” de 1934 et analysée sur l’affiche parue en août 1933 ... avec les deux types d’aile ... sur le même dessin !!!

Image hébergée par servimg.com

Durant huit jours et nuits, avec des relais toutes les quatre/cinq heures, la “Spido” tourne en rond et établit 16 records internationaux.
Après c’est l’accident ... Nous sommes le 25 mars 1933.

En effet, la piste du circuit de Monthléry est ouverte au public et, un amateur sportif et maladroit heurte vivement la “Spido”, qui déséquilibrée, grimpe le célèbre anneau et part en double tonneaux. Aujourd’hui, on pourrait penser simplement à un acte de malveillance ... Rien de grave cependant pour le pilote extrait par le toit, mais l’auto est hors d’usage ... et la tentative momentanément abandonnée.

Image hébergée par servimg.com

Clément Kelsch se remet à l’ouvrage ... et améliore encore l’aérodynamisme en surbaissant le pavillon de 12 cm., et carrossant les ailes d’inspiration aéronautique contre le corps de l’auto. Cette version, la “Spido 2”, reste la plus connue, et servira de support publicitaire (affiches). C’est cette version que “CIT. R” a choisi de reproduire en premier (il reste quelques exemplaires à vendre : me contacter en MP !).

Image hébergée par servimg.com

Le 24 avril, les compteurs sont remis à zéro ; au bout d’une journée d’essai, c’est la panne ...

Image hébergée par servimg.com

Le 29, la “Spido 2” reprend la piste en même temps que la “Rosalie V”. Émulation sur le béton de Monthléry ... Notre auto tourne pendant trois jours à prés de 130 Km./h. de moyenne, puis disparaît sans laisser de trace ... journalistique ! A ce sujet, le “Spido-Journal” de septembre 1933 parle d’une première tentative du 27 avril au 10 mai !

Enfin, le 14 juin notre auto revient tranquillement sur l’anneau, terminer ce qu’elle avait commencé : battre le record de la distance. L’équipe possède deux pilotes supplémentaires, dont peut-être le fils André ... Plus de 151 heures après, et sans vidange, le compteur marque 20. 000 Km. Enfin, la “Spido 2” s’arrête au bout de sept jours ayant parcouru 22. 000 Km. à 131, 926 de moyenne, établissant ainsi 15 nouveaux records internationaux (meilleur tour à 145 Km./h.).

Image hébergée par servimg.com

Furieux, Monsieur Dintilhac de chez “Yacco” met “Rosalie VI” en piste ...

La “Spido 2” en profite pour s’éclipser ... Certaines villes la découvriront lors de son tour de France, avec une nouvelle étude aérodynamique : carénage de calandre, flasque de roues et phares de route. Ce nouveau carrossage a-t-il servi lors de l’ultime tentative ??? La “Spido” disparaît définitivement avec ses mystères.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

André Citroën ne cautionnera pas ses participations malgré les excellentes “retombées” (rivalité de deux Citroën) ; de ce fait, la presse ne relate pas précisément les tentatives, souvent occultées par les exploits plus médiatiques des “Rosalie-Yacco”. De ce fait, le Service des Relations Publiques de Citroën ne possède pas de documentation.

Je remercie tout particulièrement Jean Jacques qui m’a donné l’autorisation express du document joint à la première miniature et à tous les textes qu’il a bien voulu me laisser “pomper” sans retenu.

Peut-être, que, comme lui, nous aurons des nouvelles de “plus passionné que nous” et, d’un fada capable de réaliser une copie au 1/1, en attendant la “Spido 1” ! Hein, Jean Jacques !?

Image hébergée par servimg.com
Spido 2 voiture de course N°9 voiture courant pour "Spidoléïne" blanc, miniature en cuivre limitée à 100 exemplaires 1933 Cit R 1/43 N° : 008 - 2009
(Cette voiture tournait à Montlhéry en même temps que la Rosalie 4, elle est mentionnée dans certains livres Citroën, elle fût carrossée par Kelsch à Levallois Perret. Elle a connu trois livrées différentes, il s'agit là de la seconde).

Image hébergée par servimg.com
Spido 2 évo 2 voiture de course N° 9 voiture courant pour "SpidoléÏne" blanc, miniature en cuivre limitée à 50 exemplaires 1933 Cit R 1/43 N° : 025 - 2010


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 20 Jan - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3366
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: 1933 - Clément KELSCH et Citroën    Sam 9 Aoû - 18:04

Bonjour,

trouvé deux autres photos de cette voiture de compétition "SPIDO 2"

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

A tantôt
Alain  Suspect

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
1933 - Clément KELSCH et Citroën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosalie 10 1933
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE
» Recherche modèles désespérément...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: