Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën 1931 - Mission Centre-Asie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3091
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Mar 21 Fév - 18:03

La « Mission Centre Asie », plus connue sous le nom de « Croisière Jaune », c’est une épopée extraordinaire organisée par André Citroën du 4 avril 1931 au 12 février 1932 ! 13 000 km de Beyrouth à Pékin, en passant par de nombreux pays dont le Turkestan, le désert de Gobi via des routes jamais explorées par des véhicules motorisés….

Image hébergée par servimg.com

Face aux retombées positives de la Croisière noire, dès 1928, Georges-Marie Haardt prépare son projet d’ouvrir la « route de la Soie » à la circulation automobile : 30 000 km de Beyrouth à Pékin en passant par le Turkestan, le Xinjiang et le désert de Gobi. Le nom officiel de l’expédition est Mission Centre-Asie et l’itinéraire de retour prévu vers Beyrouth passe par Hanoï, Saïgon, Bangkok, Calcutta, Delhi, Quetta, Ispahan, Bagdad et Damas. Son but était de relier les territoires sous mandat français du Moyen Orient (Liban et Syrie) à ceux d'Extrême Orient (Indochine et Tonkin).

Deux ans avant le départ, des caravanes constituent les dépôts d'essence et de pièces détachées.

Le trajet initial devait partir de Beyrouth, rallier Pékin en passant au nord de l'Himalaya en territoire soviétique et revenir par la Birmanie, l'Inde et la Perse. Mais l'URSS ferme ses frontières trois mois avant la date du départ. Les incertitudes politiques en URSS et en Afghanistan entraînent les responsables de l’expédition (Haardt, Louis Audouin-Dubreuil et Victor Point) à changer d’itinéraire et les obligent à traverser le Cachemire à 5 000 mètres d’altitude.

Pour au total une quarantaine d'hommes avec les mécaniciens au total, l'expédition emmène un peintre, une équipe cinéma et des scientifiques dont le Père Teilhard de Chardin.

Deux groupes sont constitués : le groupe « Pamir » partant de Beyrouth et le groupe « Chine » partant de Tianjin. Ils doivent se retrouver au Xinjiang. Mais les grosses voitures C6 P21, étudiées et construites pour le raid, ne pourront passer à travers l'Himalaya du fait des changements d'itinéraire.

En deux mois André Citroën fait construire sept autres voitures plus légères, des P17 équipées de moteurs C4F, destinées à tenter le passage des Pamir en suivant les pistes muletières empruntées par les caravanes.

Le groupe « Pamir » sous les ordres de Georges-Marie Haardt et Louis Audoin-Dubreuil, partira de Beyrouth ( 24 personnes, 6 autochenilles Citroën P17 à moteur C4F équipées du système Kégresse-Hinstin ) et atteindra Aksou le 8 octobre 1931.

Image hébergée par servimg.com
© CITROËN COMMUNICATION

Image hébergée par servimg.com
© CITROËN COMMUNICATION

Après avoir attaqué la montagne de Shrinagar ; le Scarabée d'Or, la voiture de Haardt et le Croissant d'Argent, celle d'Audoin-Dubreuil, ces deux autochenilles sont abandonnées à Gilgit après des cols à 4.200 m et sont laissées sur place après démontage ?
Haardt et ses compagnons continuent à cheval et rejoignent 1.000 kilomètres plus loin le Groupe « Chine »  qui est à Ouroumtsi dans le Xinjiang, prisonnier du Maréchal King, un rebelle au pouvoir central.
Il y retrouve les sept C6 P21 du Groupe « Chine » parti de Tianjin sous les ordres de Victor Point auquel s’est joint le père Teilhard de Chardin.

Image hébergée par servimg.com
© CITROËN COMMUNICATION

Image hébergée par servimg.com
© CITROËN COMMUNICATION

Enfin réunis, les membres de la Mission Centre-Asie prennent alors la direction de Pékin qu’ils ne rejoignent que le 12 février 1932 après avoir traversé avec de multiples difficultés le Xinjiang en guerre.
La Mission embarque pour gagner l'Indochine par la mer. Haardt, terrassé par la grippe, meurt à Hong Kong le 15 mars 1932 d’une double pneumonie . André Citroën décide le retour anticipé en France de la Croisière Jaune. Le 4 avril 1932, la Mission embarque sur le Félix Roussel et ramène le corps de son chef.

" L'homme est mort, mais l'œuvre reste ! "

Comprendre le contexte historique

1931, année des colonies en France
Trois semaines avant l’ouverture officielle de l’Exposition coloniale de Paris, à la Porte Dorée, André Citroën donne le signal du départ à la plus médiatisée et suivie de ses quatre expéditions continentales de l’entre-deux-guerres : la Croisière Jaune, ou expédition Centre-Asie. Après la traversée du Sahara en 1923, puis la Croisière noire (1924-1925), et avant la Croisière blanche dans le Grand Nord américain (1934), la troisième expédition Haardt & Audouin-Dubreuil ambitionne de faire traverser l’Asie à plusieurs autochenilles le long de la mythique Route de la soie. Début avril 1931, une équipe part de Beyrouth, l’autre de Tianjin en Chine : elles doivent faire jonction en ayant prouvé au monde les qualités techniques des véhicules du constructeur français, mais aussi en ayant récolté le plus de données scientifiques possible. Le groupe Pamir conduit par Georges-Marie Haardt (1884-1932) et Louis Audouin-Dubreuil (1887-1960) comprend une équipe cinématographique dont la participation devait assurer la promotion de la Croisière. Elle est conduite par André Sauvage (1891-1975), auteur de grands documentaires comme Portrait de la Grèce en 1927 ou Études sur Paris en 1928. Il s’agit de capitaliser l’intérêt des Français pour leurs colonies, nourri par la littérature de voyage, les importants intérêts économiques en jeu et l'affirmation de la puissance française notamment après une difficile victoire contre l’Allemagne en 1918.

Les outils de la conquête
Citroën met à disposition de « ses » explorateurs des véhicules tout-terrain et un équipement dernier cri en matière technologique pour les prises de vue.

Image hébergée par servimg.com

L’affiche du film est construite verticalement en un contraste très vif entre une partie gauche jaune doré, rappel du soleil levant et du préjugé de la couleur de peau des Asiatiques ; et une partie droite sombre comme la roche, opposition renforcée par l’inversion des couleurs des lettres capitales du titre, en bas. La dynamique visuelle se révèle en fait plus complexe : elle se sert d’une diagonale opposée au sens de lecture pour accentuer la sensation de pente, relever l’obstacle franchi par l’autochenille, le danger traversé symbolisé par le rocher qui tombe dans le vide. Cette impression est renforcée par la superposition du premier plan, avec son action de franchissement confuse, et du second plan, fond mythique où brillent les neiges éternelles de l’Himalaya (en bas) et où se dessine, telle une apparition, la figure menaçante du conquérant Gengis Khan.

La croisière de l’imaginaire
En ces temps de triomphe colonial de la France, remis en cause au Maghreb par les premiers mouvements indépendantistes, l’Asie apparaît comme un Eldorado, une frontière à conquérir. Les collectionneurs ou les enfants qui acquièrent le modèle réduit du C6 de Citroën sont mobilisés culturellement sur le front colonial – construit sur des demis vérités, comme le récit de l’expédition.

Sur l’affiche, les membres de l’expédition sont des silhouettes peu identifiables autour de la masse mécanique du véhicule, dont on reconnaît les chenilles. Le spectateur associe cette épopée à celle d’Hannibal franchissant les Alpes avec ses éléphants, mais aussi aux chars français (Renault) de 1918. De fait, les autochenilles Citroën étaient très utilisées par l’armée française. L’affiche du film reproduit un cliché pris près de Godhaï et diffusé dès l’époque : l’autochenille y apparaît suspendue entre piste et précipice, stoppée par un effondrement de roches. Si les lecteurs de Le Fèvre dans L’Illustration savent qu’il a fallu près de cinq heures d’efforts pour redresser ce véhicule pesant plus de 2 tonnes, rares sont les Français à connaître la suite de l’histoire : face aux obstacles naturels et aux difficultés géopolitiques (révoltes et rivalité entre puissances européennes), Citroën a dû renoncer. La plupart des autochenilles repartent en sens opposé, seules deux franchissent les cols, mais en pièces détachées.

L’affiche du film produit par Pathé-Nathan représente l’un des éléments principaux de l’imaginaire lié à la Croisière jaune – parce qu’elle a été diffusée à grande échelle, reproduite dans des ouvrages, et que le film a été beaucoup vu. Or Sauvage s’est vu reprocher d’avoir insuffisamment mis en valeur Citroën et les autorités françaises. Son emploi des intertitres et ses longues séquences sur les populations Moïs tournées en Indochine en avril 1932, son refus du commentaire off de Georges Le Fèvre, qu’il juge trop nationaliste, conduisent à la mise à l’écart de Sauvage. Le montage final est confié à Léon Poirier, réalisateur de La Croisière noire (1926), qui avait refusé ce nouveau voyage. Le film sort finalement en 1934, mais André Sauvage, ami de Breton ou de Max Jacobs, renonce au cinéma – sacrifié sur l’autel du marketing colonial.

Citroën la Croisière jaune 1ère partie < Pour voir le film

Citroën la Croisière jaune 2ème partie < Pour voir le film

Les véritables héros de l’expédition, ce sont les autochenilles
Inventées par l’ingénieur Adolphe Kégresse (1879-1943), les autochenilles Citroën, dont les passionnés savent qu’elles ont triomphé, mais sans connaître les détails, toutefois, sont de deux types :
- La P17, dérivée d’un véhicule militaire, a pour base le châssis de la C4. Elle est motorisée par un quatre cylindres de 1,6 litres (30 ch) accouplé à une boîte de vitesses à trois rapports avec réducteur. La plus célèbre étant « Scarabée d’Or », véhicule de commandement du groupe Pamir reconnaissable à son réservoir sur le côté et à ses sièges passagers
- La P21 est construite sur le châssis de la C6 à laquelle elle emprunte le moteur de 2,4 litres (42 ch). La boîte de vitesses est à quatre rapports avec réducteur et blocage du différentiel. La P21 emporte deux réservoirs d’essence de 200 litres. Un véhicule usuel, plus lourd, utilisé par le groupe Chine, qui peut emporter jusqu’à 450 kilos de charge dans sa remorque.

Les deux points forts de l’autochenille en sont leurs chenilles passe-partout en caoutchouc, plus robustes et silencieuses que les métalliques, et leur équipement robuste, simple, à l’épreuve des températures extrêmes (chaleur le jour, froid la nuit) de l’Asie centrale et des sables de Gobi.
Réalisées en duralumin, les carrosseries sont des torpédos ouvertes à quatre places dotées d’un rouleau de franchissement monté à l’avant. Chaque véhicule tracte une remorque de matériel.

Sources : Le site des Croisières Citroën, Histoire du Monde.net et Alexandre SUMPF : 1785 - 1945 L’HISTOIRE PAR L’IMAGE © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / Musée d'histoire contemporaine, Motorlegend

Image hébergée par servimg.com
C4 P17 "Kégresse" Chenillette torpédo 4 places Croisière jaune "groupe Pamir" Voiture de commandement "Le Scarabée d'or" 1931/32 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - "Passion Citroën" N° : 9 - 2004

Image hébergée par servimg.com
C6K P21 "Kégresse" Chenillette 4 places Croisière jaune "groupe Chine" Voiture de commandement "Le Scarabée d'or" 1931 SIBUR 1/43 Grands raids Réf. : 3001 -1987

Image hébergée par servimg.com
C6K P21 "Kégresse" Chenillette Croisière jaune "groupe Chine" Voiture T.S.F. 1931 SIBUR 1/43 Grands raids Réf. : 3002 - 1987

Image hébergée par servimg.com
C6K P21 "Kégresse" Chenillette Croisière jaune "groupe Chine" Voiture popote 1931 SIBUR 1/43 Grands raids Réf. : 3003 - 1987

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 20 Jan - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Mrv10

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 08/08/2016
Age : 47
Localisation : Plancy 10 Aube

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Jeu 25 Aoû - 13:10

C4 1931 de Universal Hobbies
Revenir en haut Aller en bas
citroenmodelcars

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 21/01/2011
Localisation : HOLLANDE

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Dim 28 Aoû - 1:13

De papier, j'ai fait les caisses les chenilles étaient transporté dedans...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.citroenmodelcars.nl
citroenmodelcars

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 21/01/2011
Localisation : HOLLANDE

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Dim 28 Aoû - 1:17

Et voici un P17 de chez Sibur un peu transformé...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.citroenmodelcars.nl
citroenmodelcars

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 21/01/2011
Localisation : HOLLANDE

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Dim 28 Aoû - 1:21

Outre les 7 chenilles P17, le groupe "Chine" compri de 2 camions C6.
Voici un kit de chez RR Miniatures, montage par moi geek


Revenir en haut Aller en bas
http://www.citroenmodelcars.nl
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3091
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 15:06

Bonjour Rob et, tous les autres,

j'avais trouvé cette page sur le camion C6 Torpédo de la Croisière jaune :




Existe-t-il en miniature  Question  Exclamation

A tantôt

Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:29

Bonjour
Comme Alain m'y autorise, je vais tourner ici les pages de l'album de dessins réalisé par Alexandre Iacovleff
qui avait été choisi en 1924 pour devenir le peintre officiel de la Croisière noire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Iacovleff_(peintre)

Il sera également celui de la Croisière jaune. cheers  
le résultat, le voici :

















a+
JP
Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:31















Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:55















Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:57














Georges-Marie HAARDT


Au SINKIANG, près d'un feu de bivouac
Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:57







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:58







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 17:59







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:00







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:00







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:02







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:03








Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:03







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:04







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:05







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:05







Revenir en haut Aller en bas
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 18:06









Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3091
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 20:02

Bonjour Jean-Pierre et, tous les autres,

il me vient à l'esprit que le génie d'André Citroën n'a pas servi qu'à sa propre communication, il a aussi servi la connaissance des peuples, des traditions, des territoires et le rapprochement des hommes drunken

Toutes choses qui nous manquent cruellement aujourd'hui Evil or Very Mad

A tantôt
Alain afro

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Lun 13 Fév - 21:40

Bonsoir
J'ai oublié de signaler que les légendes des dessins en couleurs se trouvent just'avant sur 3 pages.
Par ailleurs, j'ai le même type de documents pour la Croisière Noire !
Ces croisières avaient bien sûr un notion "culturelle" puisque parmi les participants, il y avait des spécialistes de l'ethnologie, de la géologie...etc
a+
JP
Revenir en haut Aller en bas
citroenmodelcars

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 21/01/2011
Localisation : HOLLANDE

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Mar 14 Fév - 1:40

PTIOTECARETE a écrit:
Bonjour Rob et, tous les autres,

j'avais trouvé cette page sur le camion C6 Torpédo de la Croisière jaune :




Existe-t-il en miniature  Question  Exclamation

A tantôt

Alain  Very Happy


Bien sur, il existe en kit de chez RR Miniatures.
Voici le montage par moi...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.citroenmodelcars.nl
PIJO3007

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   Mar 14 Fév - 17:16

Bonjour

Magnifique ! cheers

a+
JP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Citroën 1931 - Mission Centre-Asie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Citroën 1931 - Mission Centre-Asie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C4 de 1931
» Mission humanitaire au Cambodge 2013
» Avis de marché - DRAC Centre - Cathédrale de Tours - Peinture murale (lot 1)
» Citroën Kégresse P28
» My collection Citroën

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Les automobiles Citroën : Les véhicules sortis des chaînes Citroën avant-guerre :: Les véhicules utilitaires-
Sauter vers: