Discussions autour des miniatures Citroën et de l'Histoire de la Marque à travers elles
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CiITROËN 46CD chez les pompiers 1962

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin


Messages : 2969
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 65
Localisation : HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: CiITROËN 46CD chez les pompiers 1962   Dim 4 Mar - 13:23

A l'issue de la seconde guerre mondiale, les réseaux d'adduction d'eau des communes rurales se trouvaient souvent soit endommagés soit incapables de fournir un débit suffisant. Les sapeurs-pompiers devaient alors fréquemment réaliser avec les deux motopompes du fourgon d'incendie normalisé des opérations de relais longues et fastidieuses. En milieu urbain en revanche, les engins de premier secours parvenaient à éteindre une grande partie des feux grâce à une attaque rapide menée avec la seule lance du dévidoir tournant.
Ainsi, dès cette époque, se dessinaient les caractéristiques et les missions du camion citerne d'incendie :


• une citerne de 3 000 à 3 500 litres permettant des opérations de ravitaillement (noria) ou de poursuite d'extinction avec une ou deux petites lances, en attendant la mise en œuvre de celles du fourgon d'incendie.
• une pompe de 1 000 l/mn ou un groupe motopompe de 500 l/mn.
• un équipage de trois hommes, le tout monté sur un châssis automobile, éventuellement converti en deux ponts moteurs, supportant une charge de 5,5 à 6 tonnes. Plus tard, les camions citernes comporteront aussi un dévidoir tournant pour l'attaque immédiate du feu. Ne transportant ni le personnel ni le matériel nécessaires à l'établissement de longueurs importantes de tuyaux, le camion citerne d'incendie n'était pas, sauf exceptions, équipé de dévidoirs mobiles.

Image hébergée par servimg.com

Le Camion Citerne d'Incendie Drouville

Image hébergée par servimg.com

Le châssis-cabine Citroën T55 ou 46CD à empattement court a été largement utilisé par les constructeurs d'autopompes. Certains en proposaient même plusieurs versions. Ce fut le cas de Drouville dont le modèle présenté ci-dessus est l'une des premières variantes. Ce porteur d'eau, équipé par Drouville ou Guinard (après le type 3500-62) est incontestablement un classique parmi les véhicules d'incendie français. Le modèle construit par Guinard diffère de la version Drouville par sa pompe et l'aspect du passage de roues arrière. Le châssis-cabine du T55 était dépourvu à la livraison de feux antibrouillard. Ces derniers étant rendus obligatoires par les spécifications techniques du ministère de l'intérieur, étaient montés par les différent constructeurs d'équipements de lutte contre l'incendie, ce qui explique la grande diversité de forme et de dispositions qui caractérise ces accessoires.

Photos: Lodoïs Gravel Nikon 28mm, Ilford HP5+

(Texte extrait du cahier n°2 de l'association La Rosalie. Avec l’aimable autorisation de M. Pierre Gravel)

Type 46 Camion Citerne Tonne carrossée par Drouville des "Sapeurs Pompiers de Luc en Dios" 1962 NOREV 1/43 NOREV Collection Réf. : 159986 - 2009

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
 
CiITROËN 46CD chez les pompiers 1962
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renault G chez les pompiers.
» Nouvelle collection POMPIERS en PRESSE par HACHETTE
» des Nouveautés chez Tchoutchou.fr des camions de sapeurs pompiers arrivent !!!!!
» [INFO] Disponibilité du HD chez SFR???
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Les véhicules utilitaires-
Sauter vers: