Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën SM, quatre fauteuils pour l’Opéra 1972

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3180
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Citroën SM, quatre fauteuils pour l’Opéra 1972    Dim 8 Avr - 13:20

Suite au rachat de la firme italienne Maserati en 1968, Citroën voulut créer une super DS équipée d'un moteur Maserati dans la plus pure tradition des GT italiennes. La Citroën SM est alors lancée en mars 1970.

Image hébergée par servimg.com

Maserati est une marque de voitures de sport et de course italienne fondée par les frères Maserati en 1914 et dont le symbole est un Trident.

CITROËN, constructeur automobile français fondé en 1919 par André Citroën fait partie du groupe PSA Peugeot Citroën depuis 1976 et, a toujours été réputé pour ses technologies d'avant-garde. À plusieurs reprises Citroën a révolutionné le monde de l'industrie de l'automobile. Avec le coupé GT SM, il ne déroge pas à la règle.

Encouragé par le succès de la DS au cours de la décennie précédente, Citroën marque un grand coup de prestige et d'innovation en présentant en 1970 le luxueux Coupé SM: une automobile GT dans l'esprit de la DS mais avec un moteur plus puissant emprunté à  la célèbre marque italienne Maserati, dont Citroën vient de reprendre la gestion. Un brillant avenir semblait assuré quand le SM a été élue «Voiture de l'Année» aux Etats-Unis en 1972. Cependant, elle fut tuée dans l'œuf par la crise pétrolière de 1974. Le niveau des ventes SM gravement touché, le modèle a été supprimé du catalogue en 1975. Au total, la SM ne fut produite que pendant cinq ans.

Image hébergée par servimg.com

Dès 1968, Pierre Bercot, P.D.G. de Citroên, avait tracé les grandes lignes de la SM: “Une Super DS ne dépassant pas de 15 % le tarif d’une DS 21 Injection Electronique”. Deux moteurs étaient prévus: le 4 cylindres de la DS dessiné par Walter Becchia avec culasse 16 soupapes et double-allumage, permettant environ 205 Km/h et le V6 Maserati autorisant environ 240 Km/h. La voiture aurait été proposée à la clientèle avec ces deux moteurs et deux types de carrosseries: coup” deux portes ou berline quatre portes. L’idée était de garder la SM dans la famille DS en la rendant plus rapide et plus exclusive que cette dernière. En dernier recours, Michelin - propriétaire de Citroën - trouva le choix du moteur 4 cylindres trop “timide”, celui de la berline quatre portes “pas assez prestigieux”, opposant son veto à une SM berline. Pourtant, Citroën avait travaillé sur une version 4 portes de la SM.
Finalement, elle finira par exister cette SM quatre portes, carrossée par Chapron en berline et en cabriolet, répondant à la dénomination Opéra. Elle n’était évidemment pas distribuée par le réseau officiel.

"Les Français aiment la bagnole"
Cette phrase célèbre de Georges Pompidou s'appliquait d'abord à lui-même. Outre les travaux d'infrastructure routière lancés ou continués sous son mandat (périphérique parisien, voies sur berges, autoroutes...), Pompidou fut l'un des présidents les plus "autophiles" de la Ve République.
Grand amateur de voitures de sport, il posséda notamment une Porsche 356, une SM dès sa commercialisation, et perpétua la tradition gaulliste en utilisant abondamment des Citroën en voitures officielles. La DS évidemment, mais aussi la SM, le coupé grand tourisme équipé d'un V6 Maserati.

La SM plait énormément au nouveau Président de la République française. Ainsi, il commande deux limousines décapotables à Citroën sur cette base. Le célèbre carrossier de Levallois-Perret, Henri Chapron, sollicité par la firme pour réaliser les voitures de prestige de la Présidence de la République sur cette base élitiste, rallonge la plate-forme du coupé de série et livre à Georges Pompidou les deux vaisseaux amiraux en avril et mai 1972. Ce dernier n'aura que peu d'occasions d'en apprécier la finition et le confort, puisqu'il décèdera un an plus tard. Elles sont, paraît-il, les voitures officielles les plus anciennes conservées par un état au monde.

Soucieux de trouver une succession à ses productions vieillissantes sur base DS, le carrossier Henri Chapron avait saisi au vol l'apparition en 1970 du nouveau coupé GT de Citroën, la SM. Henri Chapron, après cette livraison à l'Elysée, dispose dès lors de tous les outillages pour en dériver sa propre interprétation, sous forme d'une berline quatre portes de grand prestige.

La SM Opéra est la dernière voiture imaginée par Chapron.
Le carrossier de Levallois qui était déjà en pleine conception de la SM présidentielle n'eut aucun mal à réaliser cette somptueuse berline, terriblement basse et racée, et qui aujourd'hui encore continue à faire tourner les têtes.

Image hébergée par servimg.com

C'est en octobre 1972, un an après le cabriolet décapotable "Mylord", que le stand Henri Chapron expose, au Salon de l'automobile de Paris, la première berline 4 portes Citroën SM dénommée "Opéra". De livrée blanche, elle dispose d'un toit ouvrant et d'une finition en cuir noir. Cette voiture a été construite à partir d'une SM complète qui a été coupée en deux dans la longueur. Le soubassement a été rallongé de 29 cm par rapport au coupé de série, portant sa longueur de 5,30 m. Le toit étant prolongé vers l'arrière et un nouvel arrière a été greffé, supprimant, du coup, le hayon en faveur d’un coffre. La voiture devient donc une tricorps à 4 portes. La peinture et l'intérieur, sont aussi réalisés par le maître carrossier. Sa signature : un écusson, est apposé au milieu de la porte du coffre.

Le V6 Maserati de la SM la motorise sans modification.
Citroën SM "Opéra" est dotée du moteur 6 cylindres en V de 2 670 cm3 d'origine Maserati, auquel s'adjoint un système d'injection de carburant Bosch hérité de la DS 21, qui permet à la voiture de revendiquer une puissance de 178 chevaux DIN, mais aussi une consommation moindre que la version à carburateurs à régime égal. La vitesse de pointe de la berline "Opéra" est de 220 km/h.

Réalisée à la main, cette production très réduite, allie une base élitiste et une finition majestueuse qui font des berlines SM "Opéra" de puissants vaisseaux au raffinement exceptionnel pour une clientèle d’exception.
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Les « Opéra » ont été produites entre 1972 et 1974. Le projet a été abandonné en raison de la faillite de Citroën en 1974, faillite, au cours de laquelle Maserati a été revendu. Ceci a mis un terme à la livraison de voitures à Levallois-Perret. Il faut dire, aussi, que le succès des berlines SM "Opéra" n'est pas celui que le carrossier espérait. Il n'en sera finalement produits, officiellement, que sept exemplaires dont le dernier ne trouva preneur qu'en 1975. De plus, la voiture est annoncée, au tarif 1974, pour la somme coquette de 165 400 francs de l'époque.

Image hébergée par servimg.com

"Opéra" est une vraie réussite et il est dommage qu'une plus grande production n'ait pas été lancée par Citroën tellement cette auto est superbe.


Image hébergée par servimg.com
SM Opéra Berline 4 portes Carrossée par Chapron à 7 exemplaires, beige Tholonnet et toit brun Scarabée (1974), tirage limité N° 12/80 pièces 1972/75 MF-Création 1/43 Exclusivité Citromini – 2012

La carrosserie est de teintes bicolores, beige Tholonnet pour la partie inférieure et brun Scarabée pour le toit, les custode et le coffre. Le coq qui symbolise la carrosserie Chapron est apposé sur le coffre tandis que les patronymes du modèle et du carrossier figurent en lettres chromées sur les ailes avant.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Mar 11 Avr - 13:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
CitroKit

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Citroën SM, quatre fauteuils pour l’Opéra 1972    Lun 9 Avr - 17:48

Bonjour,
Le même kit avec d'autres coloris dans lesquels je ne suis pas sûr qu'elle ait existé...
Amicalement,
Hervé




Revenir en haut Aller en bas
http://garagedepoche11.blogspot.com/
 
Citroën SM, quatre fauteuils pour l’Opéra 1972
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pieces de rechange pour rosalie 10
» Les trésors que ma fille a eus pour son anniversaire
» Citroën 2CV ornement de jardin en pierre
» PIPE MEDICO ONYX BRYSON
» Italie: cent serpents et quatre pitbulls pour garder la drog

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: