Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Ce sondage est ouvert à toutes et tous les collectionneurs passionnés. Il ne s'agit pas d'une opération commerciale et aucune adhésion à quoi que ce soit n'est demandée. Dès aujourd’hui, faites-vous connaître > ! D’avance merci

Partagez | 
 

 SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Mer 16 Fév - 21:36

AMI 6 1963

Dès sa sortie au printemps 1961, l'Ami 6 prétendait combler le trou béant qui existait dans la gamme Citroën entre la 2 CV et les ID-DS. Après avoir connu des débuts difficiles, tant à cause des cadences de fabrication réduites, qu'à cause des réticences du public, cette voiture a trouvé son équilibre, surtout grâce à la nouvelle usine de Rennes qui a été primitivement construite pour elle. Ses cadences de production étaient proches de cinq cents unités par jour et malgré l'augmentation de prix l'Ami 6 a trouvé une clientèle suffisante, en grande partie grâce au nom qu'elle porte.
La 3 CV Citroën a reçu quelques modifications de détail, en 1963, mais on lui a aussi, attribué volontiers comme à la nouvelle 2 CV, des performances accrues. Il n'en était rien et les essais à un an et demi de distance ont donné exactement les mêmes chiffres.

CARACTERISTIQUES GENERALES
 
Rappelons que le moteur de l'Ami 6 est un bicylindre à plat refroidi par air, de technique identique à celle de la 2 CV. Avec un alésage de 74mm et une course de 70mm, sa cylindrée reste fixée à 602 cm3 et il développe une puissance réelle de 22ch à 4500 t/min. Par rapport à la 2 CV, la démultiplication, de la transmission a naturellement été modifiée et adaptée à la puissance du moteur. Rien de nouveau en ce qui concerne la suspension du type 2 CV, toujours dépourvue de véritables amortisseurs mais qui du moins le mérite d'offrir quatre roues vraiment indépendantes. Le freinage est toujours assuré par quatre tambours. La direction est à crémaillère et les cardans homocinétiques suppriment les à-coups en virages serrés.

PERFORMANCES
 
Sur l'anneau de Montlhéry, avec une personne à bord, elle atteignait une vitesse de 107,9, et avec quatre personnes, parvenant à atteindre 106,6 km/h au quatrième tour. En accélération, il était relevé 26s 2/5 aux 400m, 50s 1/5 aux 1000m.  
De toute manière, en jugeant l'Ami 6 sur le plan performances, en considérant son prix de vente et non seulement sa cylindrée relativement réduite, on peut dire que , si on la compare à la 2 CV, on ne pouvait que saluer l'amélioration sensible qui permettait d'atteindre des moyennes décentes. La boîte de vitesses à quatre rapports était commandée par un levier à glissière au niveau du tableau de bord comme la 2 CV. Ce levier est pratique et les passages s'effectuaient dans de très bonnes conditions, même en rétrogradant à haut régime. L'échelonnement des rapports était satisfaisant et permettait d'exploiter au mieux la puissance du moteur.  
 
CONSOMMATION
 
Les chiffres prouvaient que l'Ami 6 avait une consommation normale par rapport à ses performances. A vitesse constante à Montlhéry, la courbe démarre à 4 litres et se termine autour de 7,5 litres, ce qui est tout à fait normal. Le réservoir d'essence est de 25 litres ce qui peut être considéré comme tout juste suffisant, surtout pour les longues étapes de nuit.
 
SECURITE
 
Il est certain que la tenue de route doit être considérée comme la qualité principale de l'Ami 6. L'essai qui a été parcouru presque entièrement sur route mouillée ou grasse et il a été impossible de déceler une tendance quelconque à décrocher. La voiture s'accrochait sur ses quatre roues  quelle que soit la forte inclinaison que prend la caisse. En virage, les passagers et même le conducteur étaient obligés de se cramponner mais à condition d'avoir la force physique nécessaire pour tourner le volant, la stabilité ne pouvait être prise en défaut. En ligne droite, il n'y avait pas de problème et la bonne adhérence des pneus permettait de se tirer de tous les mauvais pas.
Les freins étaient efficaces à toutes les allures et les distances d'arrêt obtenues étaient satisfaisantes. Lors de l’essai spécial à Montlhéry, il a été noté une très bonne résistance à l'échauffement des garnitures.
La direction était précise.
 
CONFORT GENERAL
 
Il n'est pas nécessaire de revenir sur la suspension de l'Ami 6 héritée de la 2 CV dont tout le monde connaît la douceur. Les revêtements dégradés étaient absorbés presque sans s'en apercevoir.
Autre élément attractif de l'Ami 6, ses banquettes étaient non seulement d'un aspect agréable mais elles étaient très confortables. Elément nouveau, la banquette avant est montée sur glissières et elle est donc réglable en marche tout en étant aisément amovible. Partout, la garde au toit est amplement suffisante puisque même les personnes de grande taille peuvent porter un chapeau aux quatre places de l'Ami 6 ! Le coffre à bagages est très vastes pour une voiture de cette catégorie.
Dans son ensemble, le confort de la suspension et des banquettes était indiscutable.
L'Ami 6 continuait à être dépourvue de glaces descendantes mais les quatre vitres étaient maintenant coulissantes et des aérateurs étaient prévus au tableau de bord. En ce qui concerne la visibilité, on pouvait s'estimer assez satisfait. Les essuie-glaces électriques balayaient une surface moyenne mais ils étaient maintenant pourvus d'un arrêt automatique.
Le cadran qui groupait les instruments de bord était bien placé face au pilote et il était agréablement présenté.
 
AGREMENT
 
Nous ne dirons rien de l'esthétique de l'Ami 6 qui est vraiment trop particulière pour qu'il soit possible de porter un jugement. Il faut aussi constater que l'Ami 6 a perdu le côté rustique et pratique qui a fait le succès de la 2 CV. Sa décoration intérieure était traitée dans le style de la DS.

Source : L'Ami 6 millésime 1963 dans l'Auto-Journal - janvier 1963, expurgée de toutes les vilenies relatées par le journaliste qui ne doit pas aimer les Citroën Rolling Eyes

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
Ami 6 Berline Peinture deux tons, bleu et crème 1961 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas "Passion Citroën" N° : 4 - 2004

Image hébergée par servimg.com
Ami 6 Berline Peinture deux tons, vert absynthe et blanc 1963 IXO 1/43 Hachette/Auto Plus- "Les classiques de l'automobile" N° : 7 - 2010

Image hébergée par servimg.com
Ami 6 Berline Modèle 1962 - 1966 NOREV 1/43 "Les miniatures de Norev" - 1962

Image hébergée par servimg.com
Ami 6 Berline Blanche N° 340 au rallye de Monté Carlo, équipe Matheron - Chabasse 1963 ELIGOR 1/43 - Décalcomanies RALLYE MINIATURE


Dernière édition par PTIOTECARETE le Ven 6 Déc - 13:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
citroaim
Invité



MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Jeu 17 Fév - 13:16

Bonjour,

Depuis " l'affaire" avec la DS, l'auto-journal ne savait plus "piffer" CITROEN....
Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Jeu 17 Fév - 21:21

Salut Hervé,

tu as raison pour les histoires de la DS par ce journal. Cela fera l'objet d'un article tantôt !
Tiens, au fait, tu as changé de pseudo ? Wink

Amitiés
Alain Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Ven 22 Avr - 13:08

Cette année, on fête ses 50 ans.

A la fin des années 1950, la gamme des voitures particulières Citroën fait le grand écart entre la populaire 2 CV et la bourgeoise ID-DS, Les dirigeants du quai de javel décident alors de mettre au point un modèle médian capable de satisfaire ceux qui jugent la 2 CV trop petite pour véhiculer toute la famille mais qui n’ont pas les moyens d’investir dans une DS. Flaminio Bertoni, créateur des lignes de la Traction, de la 2 CV et de la DS, va diriger le développement de cette berline de gamme moyenne dont le cahier des charges prévoit qu’elle devra mesurer moins de 4 m de long, tout en étant très habitable et dotée d’un coffre généreux. Les études du projet M démarrent en 1957. Le choix d’adopter une carrosserie trois volumes, dans un contexte de restrictions budgétaires, contraints les ingénieurs à utiliser le châssis de la 2 CV ajouté à la mécanique proche du fameux bicylindre à plat refroidi par air, portée de 425 cm3 à 602 cm3, pour 3 CV fiscaux.

La puissance initiale du moteur conçu pour être mené constamment à haut régime, et capable de propulser l’Ami 6 à 105 km/h pied au plancher, sera portée progressivement de 22 ch à 35 ch, sans altérer sa légendaire fiabilité. Si elle peut se prévaloir d’une tenue de route irréprochable et d’un caractère économique à l’usage, l’Ami 6 présente surtout l’une des carrosseries les plus osées qui soit. Ainsi lorsqu’elle est présentée à la presse, le lundi 24 avril 1961, la berline ne manque pas de susciter des réactions contrastées. Ce qui étonne le plus, choque parfois, c’est le décrochement de la lunette arrière en forme de Z. pour conserver une garde au toit suffisante pour les passagers et loger une malle et son couvercle dans une automobile de taille réduite, Bertoni a en effet eu recours au montage d’une vitre arrière à l’inclinaison inversée. Ajoutée à son faciès aux lignes tortueuses incrusté de larges phares rectangulaires (une première à l’époque), à son capot toboggan, à son toit pagode et à ses flancs sculptés. L’Ami 6 fait preuve, il est vrai, d’une forte personnalité, d’un “style baroque”, jugent même certains observateurs. L’Ami 6 ne se contente d’ailleurs pas de surprendre sur le plan esthétique. Elle innove aussi en matière de marketing en se présentant sur les documents publicitaires comme “la deuxième voiture idéale pour Madame...”. D’ailleurs la première de ces dames, en l’occurrence, Yvonne de Gaulle adopte l’Ami 6 pour son usage personnel.

L’intérieur de l’Ami 6 s’inspire quant à lui de la DS, référence en la matière. On retrouve notamment son volant monobranche, ses poignées de portes, ses commandes et ses sièges. Côté comportement routier, tous saluent la tenue de route et la souplesse de la berline héritées des fameuses suspensions de la 2 CV. Dès sa naissance, conformément à l’esprit Citroën, l’Ami 6 est une voiture originale et innovante. Elle ne subira par la suite que peu de modifications, excepté le rajout d’équipements de confort et de luxe. Ses fans gardent un faible pour ses cabochons de feux en ogives ajoutés en 1965. De même ils préfèrent le tissu des sièges dit “feuilles de houx” des premiers millésimes. Le toit peint n’est pas lui, proposé, en option, qu’un an plus tard. Mais le tournant essentiel est marquée en, fin 1964, par l’arrivée d’un petit Break (320 kg de charge utile) dessiné par Henri Dargent, assistant de Bertoni puis de Robert Opron (successeur de Bertoni).

Un Break qui va doper les ventes et supplanter la berline. Plus consensuelle, sa ligne offre également un volume de charge important pour un véhicule de tourisme de cette catégorie, et un accès aisé et pratique. Polyvalent, il permet à une famille de partir en voyage dans un confort appréciable, mais autorise également un usage professionnel pour un voyageur de commerce voire un artisan. L’Ami 6 s’impose alors comme la voiture préférée des français. En 1966, l’Ami 6 est la voiture la plus vendue en France. La production de la berline s’achève en mars 1969, deux ans avant l’arrêt du break, au profit d’une nouvelle Ami 8 moins atypique qui retrouve une lunette arrière dans le bon sens.

Source CMAG N°15 Avril 2011

JOYEUX AMI... VERSAIRE
Pour fêter le jubilé de l’Ami 6, l’Amiclub de France organise un rassemblement de nostalgiques et possesseurs d’Ami 6, Ami 8, Ami Super et autre M35, le 8 juillet 2011 à l’usine de Rennes-la-Janais (inaugurée pour la fabrication de l’Ami 6 !), suivi d’un tour de France avec comme arrivée au bout de 2 800 km et 14 étapes un grand rassemblement citroënistes à Bazouges-sur-le-Loir au sud du Mans le week-end des 23 et 24 juillet.

www.amiclubdefrance.net

Ami 6 Break 4 places bleu avec hayon ouvrant etavec suspension brevetée SGDG 1965 VEREM 1/43 - 1991

Ami 6 Break Vert avec capot ouvrant 1965 NOREV 1/43 Les miniatures Norev Réf. : 2 - 1965

Ami 6 Break "Garage Citroën Evreux , bleu, capot ouvrable 1968 ELIGOR 1/43 Atlas -"Les petits utilitaires français 1950-1960" Réf. : 2421008 - 2003

Ami 6 Type AMB Break "La Poste" jaune 1968 ATLAS 1/43 "Véhicules Postaux d'hier et d'aujourd'hui" N° : 10 - 2005

Ami 6 Break Club Vert, scellerie ocre, sans glace à l'avant ! 1968 UNIVERSAL HOBBIES 1/43 Atlas - Passion Citroën N° : 67 - 2007

Ami 6 Break tôlé 4 places Assistance "Citroën" avec suspension brevetée SGDG 1968 VEREM 1/43 Réf. : 141 - 1993

Espérons un coffret pour cette occasion ! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Mar 25 Sep - 12:47

Rendons à Dargent ce qui appartient à Bertoni :

Image hébergée par servimg.com

Monsieur Henri Dargent travaillant sous les ordres de Flaminio Bertoni à l'atelier de styles pour la réalisation de la maquette de l'Ami 6.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
trac-aoc

avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 60
Localisation : 75020 PARIS

MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Mer 26 Sep - 10:19

Sans oublier la magnifique

Revenir en haut Aller en bas
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Mer 26 Sep - 13:01

trac-aoc a écrit:
Sans oublier la magnifique


Pour voir les articles sur cette magnifique Ami 6 SOLIDO, réf 114 < Cliquez Wink

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Messages : 3268
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 66
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE

MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    Jeu 5 Déc - 19:34

Bonsoir,

d'étonnantes photos d'une Ami6 Break envoyées par notre ami Hervé alias Citrokit Cool 
Etonnantes, car elles nous montrent un véhicule superbement conservé. Dans son jus, cette voiture qui a près de 50 ans, semble sortie de la concession Citroën la plus proche. Wink 

Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com

Merci à Hervé pour ces jolis cliché.
A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumchti.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.    

Revenir en haut Aller en bas
 
SIXTIES : un chef-d'oeuvre... à sa façon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Enquist, Anna] Le chef d'Oeuvre
» Chef d'oeuvre pas chef d'oeuvre
» X2: X-Men United de Bryan Singer. Chef d'oeuvre du genre !
» "Spirou: Machine qui rêve" de Tome et Janry (chef d'oeuvre)
» les chefs d'oeuvre impérissables de la musique pop-rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Ami 6 de 1961 à 1971 : 1.039.384 ex.-
Sauter vers: